Femmes d´aujourd´hui, Femmes de la Delivrance -Conference a Hadera- 18 Juin 2014

Télécharger Vidéo Télécharger Audio La Délivrance finale est comparée par nos Maîtres à un accouchement ; ils l\’appellent \ »les contractions du Mashiah\ ». Cela évoque un rétrécissement, le passage par une étroitesse, avant la naissance. Mais quel rapport avec la faute d\’Adam et \’Hava, et l\’arbre de la connaissance du \ »tov et ra\ » ? Au fil des générations, c\’est l\’incompréhension devant les souffrances, les humiliations et les massacres qui a éloigné bien des Juifs du Judaïsme ; ce fut l\’interrogation : pourquoi ? Et c\’est le tikoun que nous pouvons réaliser aujourd\’hui : je ne comprends pas comment Tu gères Ton monde, mais j\’accepte de ne pas comprendre et je Te fais confiance.

(3076)

About The Author
-

  • MartineDespretz

    Rav, il y a quelques jours vous évoquiez les problèmes au niveau des enfants et un de vos élèves avait parlé de temps pré-messianique. En ce moment, beaucoup de femmes juives de par le monde et en Israël souffrent de douleurs au niveau des reins comme pour un accouchement … tiens!

  • esthernehama

    Kavod HaRav,Chalom Rav.Toda Raba Rav Dynovisz pour vos nombreux \’Hizouk.aprés votre cours, j\’ai repensé à une notion forte à mémoriser:quand(un exemple):on est en tristesse:il est enseigné:Hachem l\’Est avec nous.s\’il vous plait est-ce que dés que ce sera possible pour vous Rav Dynovisz de développer un peu longuement la notion.Béézrat Hachem Rav Dynovisz je vous souhaites que Hachem Exauce les Tephilot que vous Lui demander. 27 Sivan 5774 Hiloula de Rabbi Yonathan Ben Ouziel Z.A.T.S.A.L Qui est Rabbi Yonathan ben Ouziel ?
    Le célèbre Sage Hillel avait quatre-vingts disciples, tous remarquables. On disait de trente d\’entre eux qu\’ils étaient dignes de jouir de la Présence Divine, tout comme Moché Rabbénou. De trente autres, on affirmait qu\’ils étaient assez grands pour, comme le fit Yéhochoua, arrêter le soleil dans sa course. Les vingt restants étaient au milieu de ces deux niveaux. Le plus grand disciple de Hillel était Yonathan ben Ouziel; le moindre, Rabban Yo\’hanan ben Zakaï, familier de tous les secrets de la Torah. C\’est ainsi que les Sages ont décrit la grandeur de Hillel et de ses disciples. Et de la stature du disciple le plus modeste, nous pouvons déduire celle du plus illustre, Rabbi Yonathan ben Ouziel. Les Sages ont relaté que lorsque ce dernier était absorbé dans l\’étude de la Torah, l\’oiseau qui volait au-dessus de lui était brûlé !
    Le grand Rav Chamma ïtenait en très haute estime Rabbi Yonathan ben Ouziel. Le Talmud mentionne un cas où Chammaï alla discuter un point de loi avec lui. Ce cas était le suivant. Un Juif fort riche avait légué toute sa fortune à Rabbi Yonathan ben Ouziel. Ce Juif laissait des enfants, mais, ceux-ci s\’étant écartés des voies de la Torah, il avait décidé, vu le mauvais usage qu\’ils en feraient, qu\’aucun héritage ne leur reviendrait. Que fit alors Rabbi Yonathan ben Ouziel ? Il garda un tiers de la fortune, fit don du second tiers au Beth Hamikdach, et rendit le troisième tiers aux héritiers frustrés. Chammaï alla trouver Rabbi Yonathan ben Ouziel. Il contestait à celui-ci le droit de restituer une part de l\’héritage aux héritiers naturels contre les dernières volontés de leur père. Rabbi Yonathan ben Ouziel était d\’un avis contraire. Il opposa à Chammaï l\’argument suivant : si, étant le possesseur légal de la fortune du défunt, il avait le droit d\’en offrir une partie au Beth Hamikdach, le même droit l\’autorisait à en restituer une partie aux héritiers naturels.Dans un cas comme dans l\’autre, l\’héritage étant sa propriété, il en usait en toute liberté. Chammaï dut s\’incliner devant la force d\’un tel raisonnement.
    Rabbi Yonathan ben Ouziel se fit une grande réputation comme interprète de la Torah Il nous laissa ses vues pénétrantes dans son Targoum Yonathan. Nos Sages racontent que lorsqu\’il rédigea son commentaire des Livres des Prophètes, la Terre Sainte trembla, et une voix céleste s\’écria : « Qui a osé révéler Mes secrets aux mortels ? » Alors Rabbi Yonathan ben Ouziel se leva et déclara : « C\’est moi qui ai assumé la responsabilité de révéler Tes secrets saints à l\’humanité. Ce n\’était pas pour me faire honneur à moi-même, ni pour la gloire de mes ancêtres que j\’ai entrepris cette tâche, mais à seule fin que les Juifs puissent comprendre ce que les Prophètes leur ont dit ».
    Quand il projeta d\’écrire une interprétation des Kétouvim (Ecritures saintes et troisième partie du Tanakh), il lui fut interdit de le faire pour la raison qu\’elles contiennent des secrets qui ne doivent être révélés qu\’après l\’avènement du Machia\’h (le Messie). Il est enterré à Amouka, près de Tsfat et c\’est une grande ségoula pour les célibataires de se rendre sur sa tombe et de prier pour se marier.

  • Anonyme

    Shalom Rav Et Merci beaucoup pour ce cours qui ne rejette pas la faute totale sur Hava, enfin enfin ! Merci! Le Satan, comme Amalek, le vieux des vieux, a du se déguiser pour tromper Hava, il a du faire croire qu\’elle voyait si mal pour qu\’elle comprenne mal, il a du faire croire, qu\’elle entendait mal, se souvenait mal. En la faisant chuter, une fois, deux fois, etc…lui volant ses lumières à chaque fois, son vêtement de Lumière…il a du lui faire croire beaucoup de choses, en se déguisant et en l\’affaiblissant successivement…mais où était Adam ? s\’il a pu l\’approcher c\’est que chacun était d\’un côté ? comme l\’alternance ? Enfin merci pour ne pas avoir ce discours qu\’on entend depuis des milliers d\’années qui rejette tout sur les femmes encore les femmes…Merci pour ce langage sur les fruits de la terre, sur la difficulté héritée par tous et la souffrance dans sa chaire de cette femme. Cela expliquerait pourquoi nos pères ne sont pas venus en un seul mais successivement porteurs chacun d\’une vertu principale. Comme Amalek, le satan a convoité les lumières qu\’il enferme et qui le font \ »vivre\ » quand il les enferme en lui car il n\’a pas de lumière propre, c\’est un voleur et un menteur. Le fautif c\’est bien lui.Grand MERCI Rav Dynovisz, enfin des paroles vraies.SHABBAT SHALOM

  • Anonyme

    Shalom Rav, les femmes supportent bien plus que les hommes en terme de souffrances. Heureusement qu\’on a nos mères; combien d\’enfants ai-je vu qui ne pouvaient compter que sur leur mère ?! Combien d\’hommes, de part le fait qu\’ils ne portent pas l\’enfant, prennent la fuite lâchement ? trompent leur epouses, leurs familles et la terre entière ? Inconsciemment, tout le monde jette l\’opprobre sur les femmes, comme tout le monde jette l\’opprobre sur Israel car tout le monde au fond les perçoit avec plus d\’exigeance. Ainsi, si hava serait celle qui a demandé à Adam de descendre pour elle, je vois surtout que c\’est elle qui descendent pour leurs fils et leurs filles sur cette terre. Les hommes, ils faut le dire se defont très facilement de leur responsabilités, ils ont l\’instinct d\’orgueil, et l\’ego dix mille fois plus developpé. Leur force physique est compensée grâce à D. par la force mentale des femmes dans l\’amour qu\’elles ont pour leurs enfants. Si hava a dit à Adam \ »descends pour moi\ »…C\’est que certainement, dans une autre dimension, c\’est elle qui est descendue pour lui…Un peu comme Isis, dans le mythe egyptien, s\’est dépouillée pour retrouver le pauvre Osiris tué par son frère, le fameux Seth, incarnation du mal, et maître des animaux impurs. Si la lumoère est etincelles eparpillées, la vérité elle aussi est éclatée. J\’ai vu beaucoup d\’hommes très lâches, j\’ai du mal à imaginer que les femmes seraient des têtes de linottes lâches, peureuse et inconséquentes vue leur esprit de sacrifice dont beaucoup d\’hommes profitent . si vous pouviez répondre à cela, cela m\’ôterait un sacré souci. La terre: receptacle des graines, la femme= pareil. Merci