1 Juillet 2012 -Zohar- la Lettre Noun dernier cours- Sort de ta tour d´ivoire

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Hachem dit au noun : \ »retourne à ta place, car c´est à cause de toi que j´ai demandé aussi au same´h de ne pas jouer le rôle de lettre créatrice, pour qu´il puisse continuer à jouer son rôle de soutien\ ». Le noun et le same´h font tous deux allusion à la néfila, le noun à ceux qui tombent, et le same´h à celui qui retient ceux qui tombent.

Le noun, de valeur numérique 50, représente les 50 portes de la Délivrance, donc quelque chose de très élevé : on reçoit la Torah quand s´ouvre la 50ème porte. Mais il représente aussi l´impureté, car il fait allusion aux 49 portes d´impureté dans lesquelles nous étions tombés. Il fallait être purifiés, et Moshé a commencé le compte du Omer : on compte 49 jours pour relever les 50 portes tombées, et c´est en les relevant que l´on reçoit la Torah. Le noun a donc un statut très ambigu puisqu´il est soit tout en haut, soit tout en bas.

Le cours nous explique ces notions très mystérieuses, par une lecture dans les psaumes 145 et 119, par lesquels David nous révèle le secret de la chute du noun. Car cette chute est celle de la royauté de David, la \ »souca qui est tombée\ », à laquelle il est fait allusion pendant la fête de souccot. David va nous révéler ce secret, et aussi comment relever le noun.

Le psaume 145 fait allusion à la chute du noun. Le titre en est \ »téhila léDavid, voici la prière de David\ », qui commence par un tav, ce qui est une allusion à la féminité (quand on a l´alphabet décroissant, du tav au aleph, c´est une allusion à la dimension féminine). David est la dimension féminine, et son œuvre s´appelle les téhilim, qui commence par un tav, pour bien nous faire comprendre que la mal´hout est féminine.

Mais, ensuite, le psaume reprend toutes les lettres dans l´ordre, du aleph au tav (sauf le noun). L´ordre alphabétique croissant met en évidence la dimension masculine. Dans le plus grand des psaumes que David écrivit (car c´est le seul que nous lisions 3 fois par jour, et il nous assuré que nous avons le monde à venir, si nous le faisons, ce qui n´est dit pour aucune autre prière), la mal´hout s´exprime donc d´une manière masculine. David a, ainsi, fait un tikoun extraordinaire car, lui qui est féminin, fait la louange du masculin. C´est pourquoi nos Maîtres disent que ce psaume fait allusion à la Délivrance et au monde à venir, qui sera l´union complète entre les dimensions masculine et féminine.

\ »Tu es reconnu comme roi dans tous les mondes, et ton pouvoir s´exerce dans toutes les générations.\ » Certes, le visible ne nous montre pas cette royauté, mais David est au niveau de voir que la royauté d´Hachem est partout. Mais, immédiatement après, David saute le noun, et arrive directement au same´h : \ »some´h Hachem lé´hol hanoflim\ » : c´est une allusion au noun qui a disparu car, arrivé à cette lettre, la prophétie a quitté David, et il est tombé du niveau où il était, et c´est le same´h qui est venu le relever. Dans la suite du psaume, \ »même la chair finira par te louer\ », David fait à nouveau allusion à la Délivrance finale, mais cette fois-ci au futur, car même les gens charnels verront que c´est la bouche d´Hachem qui parle.

Dans le psaume 119, David reprend l´alphabet mais, cette fois, chaque lettre a 8 versets, et le noun ne tombe pas car David utilise le chiffre 8 pour exprimer qu´il s´agit de visions du olam haba, de ce qui viendra après.

Cela nous montre bien le danger pour les tsadikim d´être déconnectés par rapport à la réalité du monde, et à la perception de leur génération. Hachem dit au same´h et au noun de rester en haut, car Hachem est intéressé par ceux qui sont en bas ; ceux-là sont le but de la création, et les tsadikim ont seulement pour rôle de les soutenir, et d´être les outils de la réparation du monde.

Ce psaume, consacré à la fois au olam haba et à l´amour d´Israël pour la Torah d´Hachem, nous montre que c´est par le z´hout, par le mérite de la Torah, que viendra le dévoilement du noun, dévoilement de la royauté d´Hachem, dans le monde à venir.

(2094)

Category: Zohar
About The Author
-