23 Avril 2012 Zohar -La Lettre Shin- deuxieme cours

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Nous avions vu des textes disant que celui qui fait le bien reçoit le bien, et celui qui fait le mal reçoit le mal ; puis un texte disant tout le contraire. Puis, l’explication d’Abayé résolvant la contradiction apparente entre les deux : la vie juive est faite d’extrêmes ; soit cela va très bien pour nous, soit cela va extrêmement mal car, étant connecté à Dieu qui est infini, le peuple juif est connecté à un bien infini, ou à une difficulté (en réalité, un tikoun), elle aussi infinie. Ainsi, dans la vie d’un homme bien, il y a des moments extraordinaires, et aussi des moments très durs, afin de le nettoyer.

Rabbi Yaakov répond : « il n´y a pas dans ce monde de récompense pour le bien que tu fais » C’est pourquoi on pense que c´est lui qui a écrit la michna « celui qui fait le bien, on lui fait du mal ». Pourtant, ne pas recevoir de récompense n´implique pas que l´on reçoive du mal ! A moins que l´on puisse en déduire que, dans ce monde, si l’on ne reçoit pas de bien, on reçoit forcément du mal. Rabbi Yaakov pense qu’il n’y a pas de juste milieu : ce monde est terrible et, soit on est protégé, soit on est déchiré. C´est pourquoi il faut être connecté à une force suprême qui nous protège, pour ne pas être livrés à la dureté de ce monde.

Rabbi Yaakov enseigne : « Sache que, s’il arrive dans la Torah un commandement te promettant que tu auras une longue vie, on ne parle pas d´un bonheur terrestre, mais du olam haba » (c’est-à-dire ce monde, tel qu´il sera après la Délivrance) Les récompenses qui nous sont promises sont seulement pour après la Délivrance.

En effet, dans la Torah, il est dit clairement que l´on aura une longue vie et qu´on nous fera du bien, au sujet de 2 mitsvot : le respect des parents, et faire partir la mère pour prendre les oisillons (mitsva qui nous enseigne à la fois la retenue et le respect de la nature). Or, Rabbi Yaakov raconte qu’un fils, obéissant à son père, est monté dans un arbre, a chassé la mère pour prendre les oisillons, puis est tombé de l’arbre et est mort. Pourtant, il venait d’accomplir ces 2 mitsvot à la fois ! « Où est le bonheur qu’on lui avait promis ? Et où est sa longue vie ? » Comme la Torah ne peut pas mentir, cela nous prouve que ces promesses concernent la vie sur terre après la Délivrance.

(3041)

Category: Zohar
About The Author
-

  • YEROUCHALAYM

    je voulais rajouter
    que le mot chadai est equivalent a 314 qui est egal a PI ET QUI CORRESPOND A LA VALEUR DE L ANGE MMTT L ANGE METATRON QUI A FUSIONNER AVEC HANOHR ET QUI ETAIT L ANGE PROTECTEUR DES ENFANTS D ISRAEL PENDANT LES 40 ANS DANS LE DESERT

  • jokes

    Bonjour Rav, j\’ai deux questions si vous le permettez, est ce que faire la guerre pour récupérer une terre qui a été donner ou promise par Dieu, n\’est pas se donner le permis de tuer au nom de Dieu? en quoi est-ce différent de ceux qui tuent pour imposer la volonté de Dieu sur terre?
    Merci et à bientôt

  • noeclement

    Désolé j\’ai écrit mon commentaire avant d\’avoir écouté la fin du cours, je n\’avais pas entendu qu\’un de vos élèves avait fait la même remarque que moi…
    J\’en profite pour rebondir sur la petite corne dont vous parlez à la fin de la vidéo : keren commence aussi par qouf et resh ;-).

  • olova

    Le mal au pied qui arrive quand la personne maudit trop , que se passe t\’il si elle reçoit ce mal , peut être y a t\’il des gens chez les chrétiens pour comprendre que les anges sont des formes ethériques , quand on ne voit pas et qu\’on s\’aveugle on peut se demander ce qui est important pour retrouver la vue.
    Il est question de faute grave entrainnant sa propre mort , rester seul et ouvert au monde,