25 Juin 2012 -Zohar- La Lettre Noun (deuxieme cours) Etre un Juif pour et dans mon peuple

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Le Noun, de valeur numérique 50, est peut-être la plus mystérieuse de toutes les lettres. Nos Maîtres rapportent que, toute sa vie, Moshé a aspiré à atteindre le secret de cette lettre, les 50 portes de la Bina. Il y a une allusion au fait qu’Hachem lui a donné de découvrir ce secret, au moment où il s’est voilé, au sommet du Mont Nevo. Nos Maîtres disent que c’est surtout la porte qui s’ouvre au moment de la Délivrance : le Mashiah viendra délivrer le monde, avec la force de la lumière de la lettre noun.

Nous avons expliqué que le chiffre noun, 50, multiple de 5, fait allusion aux 5 qualités dans l’âme ; et aussi que Yessod (la détermination) et Mal’hout (la royauté) sont les forces nous permettant de dévoiler dans le monde ces qualités qui sont en nous.

Par ailleurs, Rashbi explique que Netsar et Od sont la reprise, respectivement, de ‘Hessed et Gvoura, mais sur le plan de la communauté et de la nation. Netsar est incarné par Moshé, qui devait gérer la vie de tout le peuple, à la fois dans les domaines politiques, économiques, sociaux… Il nous donna une Torah prenant en compte tous les aspects de la vie d’une nation sur sa Terre. A notre niveau, Netsar nous pousse à chercher comment contribuer à la construction de notre Terre et de notre nation. Od est la dimension d’Aaron, qui est prêtre et s’occupe de la religiosité de la nation. Il cherche comment protéger la nation de tous les problèmes de faute, et aussi comment réparer, purifier et faire pardonner les fautes d’Israël.

Le Zohar explique que Yaakov sort vainqueur du combat avec l’ange d’Esav, mais il a été blessé et boîte d’une jambe. Il guérira seulement quand se lèvera le soleil de la Délivrance, après les 2000 ans de notre exil. A ce moment-là, Yaakov marchera à nouveau sur ses 2 jambes.

Rashbi se demande quelle jambe fut blessée, et il répond que c’est la jambe droite, que l’on appelle Netsar (chaque partie du corps correspond à une qualité). Car Rashbi révèle que l’ange d’Esav voulait empêcher que la vraie dimension politique d’Israël puisse se dévoiler. Il fallait empêcher Moshé d’entrer en Eretz Israël, car cela aurait été la Délivrance immédiate, par la connexion de la terre au ciel.

Rashbi explique aussi que, selon le principe de makdim réfoua la maka, avant que le problème ne se dévoile dans l’histoire, la graine du tikoun, de la réparation, est déjà mise en place. Et le 1er qui fit le tikoun de la jambe droite, c’est Shmouël, car il est le prophète de la royauté d’Israël, l’inspirateur de la véritable direction politique. Certes, c’est encore à l’état de graine, mais la potentialité est déjà là : c’est David incarnant le pouvoir politique, et le prophète Nathan incarnant le pouvoir spirituel sur la Terre. Il y a entente, respect et soumission réciproques entre ces 2 dimensions, politique et spirituelle. Au moment de la Délivrance, le Mashia’h ben Yossef et le Mashia’h ben David représenteront les 2 jambes d’Israël, qui pourra à nouveau marcher.

Esav s’est attaqué à la jambe droite, à Netsar, et il est resté Od, le pouvoir religieux, comme on l’a vu durant tout le temps de l’exil. Or, un verset des lamentations de Jérémie dit « kol hayom davé », « tout le jour, elles portent sur elles le deuil. » A partir des lettres des mots davé et Od, qui sont les mêmes, Rachi révèle que ce verset fait allusion, en réalité, au fait qu’il n’est rien de plus catastrophique, pour Israël, que d’avoir à sa tête seulement des dirigeants dont la fonction et la préoccupation ne sont que religieuses.

Le Satan n’est pas dérangé par des dirigeants religieux moralisants sur le plan individuel, mais seulement par la dimension de la nation. Et, à ce niveau, il lui suffit de s’attaquer à une seule des jambes, à la droite, car il sait que, s’il reste seulement la gauche, c’est la catastrophe, c’est le 5ème millénaire où notre peuple fut réduit à la seule relation à Hachem passant par le culte.

La suite du cours nous explique que le 5 fait aussi allusion à Elokim, qui est Hachem dans Sa fonction de créateur : Son Nom a 5 lettres, qui représentent Ses 5 forces. Mais Son Nom évoque aussi l’attribut de la rigueur, la retenue, le voilement. Hachem a apporté toute la potentialité, et l’homme doit dévoiler ce potentiel et réaliser, laassot. Mais il nous est expliqué comment c’est ce bien voilé qui fait qu’il y a aussi un mal. Quand il n’y a pas de bien, le mal n’a pas où puiser sa substance et sa force ; si le bien est visible, le mal est aveuglé par la lumière et ne peut rien faire. Mais, si le bien est voilé, le mal s’accroche à lui, et il devient le pire danger pour l’humanité.

(2434)

Category: Zohar
About The Author
-

  • manuel1825

    Si on considère que la femme symbolise la diversité et donc la création en tant que voilement de la source, le voilement de la femme en islam peut signifier un voilement du voile, donc un dévoilement de la source;l\’islam se conçoit comme une religion du retour aux sources et de l\’achèvemement; la communauté croyante doit donc y refléter au mieux l\’Unité divine par une soumission totale à un Dieu unique qui seul crée.Ceci dit,l\’histoire de l\’islam à mon sens le montre moins comme le rayonnement du Hesed que comme un déchaînement du Din.