29 Octobre 2012- Zohar- La Lettre Beit (deuxieme)- Tout le monde a une maison sauf MOI !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : La lettre beit, qui signifie maison, demeure, a été choisie par le Maître du monde, et elle incarne le Projet divin. Ainsi, dès le début de la création, ce qui est évoqué, c’est la maison. Hachem dit : Je veux résider dans un monde qui soit pour moi comme une maison. Comment, donc, transforme-t-on ce monde en une maison ? Le Matok MiDvash explique le Zohar : nous prononçons une bra´ha, avant toute activité terrestre, comme manger, dormir… car nous ne voyons pas que cette activité est reliée à sa Source, et il semble même qu’elle va nous en éloigner. Il faut donc faire précéder l’action par une bra’ha, pour nous connecter à la Source et rattacher notre activité terrestre à la Source. Nous proclamons \ »Barou’h Ata Hachem, tu es Source de bénédiction\ ». Ainsi, notre activité prend un sens complètement différent, et nous transformons ce monde matériel en demeure pour Hachem.

Quant à la bra’ha qui suit, elle est un remerciement. Pourtant, elle est appelée, non odaya, mais bra’ha. Les maîtres du sod expliquent qu´il s´agit d´un 2nd type de connexion : je fais une nouvelle bra’ha, ce qui signifie que je reste connecté, avant de descendre dans l´action, dans le monde ; et je prends sur moi l’engagement que tous ceux qui seront liés à ce que je ferai seront, eux aussi, connectés à la source.

De là, on comprend que la bra´ha est, surtout, le moyen de connecter le MATERIEL à Hachem (et non le spirituel à Hachem !) La vraie bra´ha, c´est quand je suis dans une activité terrestre, et le terrestre pourrait me déconnecter d’Hachem, alors je me connecte ; il n´y a là aucune connexion, et c´est moi qui la crée, par la bra´ha. Je proclame la Royauté d´Hachem.

Le Matok MiDvash dévoile que, de toutes les qualités représentées par les lettres, la seule qualité qui vainc la klipa, c´est le beit. La bra’ha est la seule qualité où il n’y a ni danger, ni problème, car c’est la connexion du terrestre à sa Source, et elle casse la klipa. Car, ce qui sépare l’homme d’Hachem, c’est qu’il se noie dans la matérialité, et d’autres sources le détournent de la Source. En hébreu, la nature, téva, signifie \ »être noyé\ » : je suis noyé dans la nature, dans la matérialité. Quand un homme se noie, il meurt, car il n´est plus connecté à l´air qui est la source de la vie ! Celui qui se connecte avec Hachem respire le vrai air, et la bra´ha est cette connexion par laquelle je continue à respirer le vrai air, même sur mon lieu de travail. Par la bra´ha, on fait sauter la klipa, car on reste constamment relié à Hachem, même dans le terrestre. La bra´ha est la seule qualité qui m´accompagne partout. Même si je suis sur mon lieu de travail, quans je bois, ou mange… je fais la bra´ha, et Hachem descend jusqu´à moi et me dit : Mon fils, connecte-toi, Je vais te sauver. Je dis : \ »Hachem, tu es la Source de ma bénédiction, tu es Roi de ce monde, Mele´h haolam\ ». Je vis à côté du Roi, alors je n´ai plus peur de rien !! Quand je dis \ »baru´h\ », c´est la ségoula, une force en tant que telle, car je me pose en receveur, et je reçois un flux, de nouvelles forces.

David a institué les 100 bénédictions, quand il y a eu 3 ans de famine. David en a cherché le pourquoi, et a compris que le peuple ne disait pas assez de bénédictions, et il a institué ces 100 bénédictions qui sont des connexions durant notre journée.

(2144)

Category: Zohar
About The Author
-

  • MESSOD

    Sepher Hamidoth de Rabbi Nachman..
    Chapitre Maison.
    Aura le merite d avoir une maison celui qui construit sa Souccah..
    Ce serait interressant d approffondir cette affirmation tiree du Talmud d apres le cours d aujourd hui..

  • 30543

    Bien que votre explication sur l\’argument de Korah et la réponse de Moshé soit tout à fait satisfaisante et m\’a permis de mieux comprendre ce qui m\’était toujours incompréhensible,en quoi la présence d\’une mezouza remettrait plus à sa place Korah que la présence de nombreux sifré Thora qui contiennent beaucoup plus de Thora que qques parchemins ne contenant que qques § ?!

  • 30543

    merci pour votre réponse;il est très agréable d\’avoir enfin des réponses à ses questions! je ne mettais nullement en cause l\’ordre divin; je me contentais uniquement d\’essayer de comprendre et je me posais la question:en quoi une mezouza,bien sûr son contenu, avait plus d\’impact sur la neshamah d\’un individu que sa maison qui contenait toute la Thora, bien sûr à un premier niveau, vu que tout texte contient potentiellement une infinité d\’enseignements, sagesse infinie du Créateur!