12 Juillet 2012 -Paracha Pinhas- Lorsque la lune eclairera le soleil

0 vues

MP4 MP3 Un Midrash demande qui est le plus grand, le roi David, ou Hizkiyahu. Nos Maîtres affirment que, si sa génération avait été méritante, Ezéchias aurait pu être le Mashia´h. Il semble beaucoup plus grand, car il a bénéficié d’un miracle extraordinaire : par sa prière, durant la nuit, un mal’a’h frappa d’épidémie l’immense armée de Sanchérib, venue contre Jérusalem, puis Sanchérib fut assassiné par ses fils. Alors que David eut une aide providentielle, mais non des miracles ; il dut toujours combattre.

Mais c’est David qui est le plus grand, car il est toujours capable de voir la lumière d´Hachem, malgré l´obscurité et le voile de ses propres actions. Il ne se trompe jamais de source. Le monde entier a repris ses Psaumes, car il a compris que s´y exprime le plus haut niveau de la connexion avec Hachem, et de la louange. Le symbole de la royauté de David est la lune, car elle nous rappelle, dans la nuit de l´investissement humain, que sans l´intervention d´Hachem, il n´y a aucun succès possible.

C’est pourquoi Hizkiyahu n’a pas fait de shira. Etant un descendant direct de David, et l’un des plus grands de la lignée lunaire, il s’est rendu compte qu’il s’était comporté de façon contraire à la mission spirituelle de sa lignée. La grandeur d’un homme n’est pas ce qu’il fait, mais son action par rapport à la réalisation de sa mission. C’est la tâche d’un prophète, de faire des miracles (comme Elisha, le plus époustouflant faiseur de miracles). Mais le roi doit révéler la Mal’hout en lui, et enseigner à Israël la force de la lune, la grandeur d´Hachem, dans la nuit de son action et de son engagement personnel, et non demander la lumière du soleil et le miracle.

Le Rav nous explique ensuite un commentaire de Rashi faisant remarquer que, dans toute la Torah, il est dit qu´\ »un homme apporte une offrande A Hachem\ », tandis que, dans notre paracha, à ´hosh ‘hodesh, au renouvellement de la lune, on apporte une offrande \ »POUR Hachem\ », comme si Hachem avait besoin de se faire pardonner \ »pour avoir diminué la lune\ ». Le renouvellement de la lune est une préfiguration de la Délivrance, où la lune deviendra, même, un astre plus grand que le soleil, et l´homme qui agit dans ce monde ne se sentira plus inférieur à celui qui prie et étudie. Il y aura un retournement complet de toutes les normes d’aujourd’hui ; les vrais spirituels, les modèles, seront ceux qui se seront investis dans l´action. A l’époque du Mashia’h, la lune pleine deviendra le symbole de l’humanité, dans cet équilibre.

Il nous est expliqué, aussi, pourquoi il est dit, à 2 reprises, dans cette paracha (cas unique dans toute la Torah) que Moshé a oublié la ala´ha (néélma miméno haala´ha). Le monde a été créé sur le principe d’une vérité limitée, et c´est pourquoi nous avons besoin des autres, car chacun a des limites, et chacun a une part de vérité. Tant que le soleil brille, Moshé est capable de se connecter au divin, mais il ne le peut dans la nuit. Pin´has, lui, est capable de faire venir le Mashia´h car, avant la Délivrance, le monde sera tellement dans l’obscurité, qu’il faudra des Pin’has pour l’en sortir.

A propos du partage de la Terre d’Israël, et de l’intervention des filles de Tsélofhad, il nous est aussi enseigné que c’est la femme juive qui incarne la véritable essence de la Terre d’Israël. Ce que veut Hachem, c’est le dévoilement de Sa présence sur terre. Or, plus le dévoileur est engagé dans ce monde matériel et concret, et plus le dévoilement est fort. Hachem veut, non le brillant de la connexion, mais l’essence de la connexion, qui est puissante, même si elle est voilée, et la capacité de vivre à un niveau très terrestre, tout en ayant une connexion indestructible avec Lui. C’est pourquoi l’identité juive passe par la femme, et non par l’homme.


30 novembre -0001
  1. Ce qui est intéressant c\’est que de la même manière que le roi David, le peuple devait prendre la terre promise par la force de ses bras… \ »Quoi! c\’est pas possible que D.ieu nous donne une terre et que nous devions la prendre par la force! Si c\’est vraiment D.ieu il fera un miracle pour tuer tout ses géant!!!\ » Je me rend compte que la vérité est caché derrière se qui nous crève les yeux…
    Merci Rav pour ses précieux enseignements.

  2. j\’aime bien les définitions des messianismes juif et chrétien !

  3. Reponse a Jean Luc Dihl: ET moi je n\’aime pas du tout les definitions des messianismes…qu\’ils soient juif ou chretiens….

  4. Bonjour,
    le joli cours que voilà. Un petit grain complémentaire version french goy.
    Limite théologique : 21 janvier…1793.
    Limite politique : Verdun.
    Les deux comme indices, voir large autour, révolution et 14/18.
    Après 14/18, terminarès de l\’un et de l\’autre.
    La question , sur quoi continuer, sur quoi reprendre ? C\’est l\’heure des vampires, des loups garous, des goules, des zombis etc Un nom le Surréalisme. Deux faces rêve et cauchemar.
    Voir vraiment le poids et la marque surréaliste, grandeurs et limites, du cœur des temples de l\’art aux objets, gestes et attitudes quotidiennes. Nous y sommes encore.
    Soit une voiture lancée à pleine vitesse et heurtant une barrière de sécurité d\’un côté, puis de l\’autre. La voiture continue sa course mais l\’on ne sait plus dedans qui est mort et qui est vivant, cris, rires hystériques, larmes, espoirs, désespoirs, confusions, etc… Y a t il un pilote dans la caisse ?
    Aller de l\’abée Grégoire à Merah, en suivant différents points plus où moins chaud.
    Il y a une singularité \ »françoise\ » forte.
    Bien joli cours. Vraiment.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+