13 Juin 2012 -Shmouel- Roi David- Tout va (presque) mal….. MERCI !

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : David analyse toujours les événements, pour en tirer un enseignement. « Je veux enseigner quelque chose aux enfants de Yehuda ». Il leur explique : de la manière dont Shaül est mort, nous devons comprendre comment diriger Israël, et les erreurs à ne pas commettre.

Shaül est mort de la main des Philistins. Or, les Philistins sont là pour rappeler à Israël qu’il ne faut pas aller selon sa logique et ses qualités. Shaül a fauté à 2 reprises, matrices des catastrophes qui ont suivi : d’abord, il a fait valoir sa propre compréhension des choses (il n’a pas attendu Shmuël pour présenter le sacrifice, puis combattre, comme le prophète le lui avait dit). Ensuite, il a fait prévaloir sa propre sensibilité (et n’a pas détruit Amalek comme Hachem le lui avait ordonné).

Cela nous montre à quel niveau doit être celui qui prétend pouvoir diriger Israël ! Car il s’agit de diriger le peuple de l’éternité, le peuple qui doit traverser l’histoire. Tous les peuples croient à la logique, à la morale, et ils disparaissent, car ils font partie du fini. Mais le roi d’Israël doit se connecter à l’infini, et connecter la royauté à l’infini. Et c’est ce que David enseigne à Yehuda : il faut aller selon la droiture d’Hachem, et non selon celle de l’homme.

Mais le Malbim remarque : « dans ce cas précis, ils auraient quand même dû gagner, selon les lois de la nature, car ils se trouvaient en hauteur (avantage dans une guerre) et ils étaient des héros (plus forts que les Philistins). Or, ils sont tombés. David veut faire comprendre à sa tribu que, non seulement nous ne recevons plus une aide surnaturelle, mais encore Hachem Lui-même Se bat contre nous d’une manière surnaturelle et nous empêche de réussir, même selon la nature ».

Il en résulte que, soit nous sommes au-dessus des lois de la nature, soit nous sommes en-dessous, mais nous ne sommes jamais au niveau de la nature. Nous sommes donc toujours connectés à Hachem qui, soit nous aide, soit nous fait tomber. Ce sont les niflaot dans les 2 sens, dans le bien et dans le mal. Ainsi, quand il n’y a pas la Torah et les mitzvot, même la meilleure armée du monde ne nous servira à rien. C’est pourquoi David dit que les Philistins ne peuvent s’enorgueillir, car c’est Hachem qui a vaincu l’armée d’Israël, et non eux !

Mais pourquoi la tribu de Yehuda a-t-elle mérité d’être le vrai modèle de la royauté ? Le Zohar explique : « le sceptre royal ne quittera pas la tribu de Yehuda », car il y a dans son nom les 4 lettres du Nom divin, avec en plus le dalet, la porte, car cette tribu est la porte du divin. C’est sa mère, Léa, qui lui donna son nom pour signifier « maintenant, je peux remercier Hachem ». Nos Maîtres disent que, jusqu’à ce remerciement de Léa, aucun homme n’avait encore remercié Hachem.

Le cours nous montre d’une façon magnifique comment Léa, dans son humiliation et sa souffrance, a été capable de voir qu’Hachem ne l’avait pas abandonnée ; elle a vu l’étincelle de bien qu’Il lui donnait, et L’a remercié. Les hommes, avant elle, disaient merci pour le bien, mais elle a su dire merci quand tout continuait à aller mal, en s’accrochant au peu de bien qu’elle a reçu. Et Hachem la récompensa, puisque d’elle sort la lignée des rois, et le Mashiah qui apprendra au monde à voir le bien, et à dire merci. Il révélera l’étincelle divine qui est en chacun et dira : prends cette étincelle, et fais-la brûler comme un feu. C’est ainsi qu’il va réveiller le monde entier.

Avec une toute petite flamme, on voit clair dans l’obscurité. Et c’est ce que David a su faire : même quand sa famille est rejetée et humiliée, même lorsqu’il fut chassé par ses frères, même si son beau-père voulut le tuer, il s’accrocha toujours au positif. Il est le prototype de celui qui, au sein de l’obscurité, ne voit que l’étincelle de lumière.

Rien n’est plus naturel que de regarder ce qui nous manque, et de nous plaindre, mais la Torah nous enseigne qu’il faut être capable de nous élever au-dessus de la nature humaine, et de voir l’étincelle de bien, même dans un océan d’obscurité. Pour cela, il faut une nature surhumaine, et se connecter à une Source surhumaine. Ainsi, je peux voir que toute ma vie tordue est, en réalité, droite. J’apprends à considérer comme droit ce que Hachem voit droit, même si je le vois tordu. C’est ce qu’ont su faire Léa et David.


30 novembre -0001
  1. ca me rappelle une phrase joli de eretz nehaderet (comiques du Reshet 2) :
    גם כשאנחנו אמוק אמוק בפנים, אנחנו באמת ארץ נהדרת

  2. roch goym amalek be otiote réga :attends attends dans ce monde là et attends dans le monde futur la punition ( mais pourquoi tellement de violence?)pourquoi prendrait il par la force ce qu\’il mérite par ses actes hou malak ete rocham…

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Pour participer a la veillee d'Hochana Rabba en LIVE inscrivez au Groupe HaiCLIQUER ICI
+