19 Avril 2012 -Paracha Tazria- YOM HA CHOA- La semence empoisonnee

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Cette paracha est consacrée aux taches sur la peau, touchant celui qui est coupable de lashon hara (le métsora est celui qui cherche toujours à salir les autres).

Le début de la paracha est étonnant, car il n´a apparemment aucun lien avec le reste : \ »Quand une femme accouchera et mettra au monde un garçon, elle portera sur elle l´impureté pendant 7 jours, exactement comme une femme qui a son cycle. Elle portera sur elle la touma. Et le 8ème jour, on le circoncira. Elle devra attendre encore 33 jours avant de pouvoir rentrer dans le Temple. »

D’abord, que vient faire la circoncision au milieu d’un texte parlant seulement de la femme ? De plus, comment peut-on comparer la femme qui accouche et celle qui a ses règles ? Enfin, que fait ce passage comme introduction à la paracha concernant les taches sur la peau et le métsora ?

Dans les règles, ce sont des ovules morts qui sortent de la femme. Or, la naissance est exactement le contraire ! C’est l’ovule fécondé, la vie, qui sort d´elle !

Plusieurs réponses sont données : d’abord, l’enfant qui naît est aussi un être qui va mourir. De plus, les Maîtres d´Israël disent que l´âme, qui vivait dans un temps au-delà de la mort, sent qu’elle va devoir passer par la mort, et elle hurle car elle la refuse.

C’est pourquoi, dans les deux cas, la touma dure 7 jours, qui évoquent les 7 jours de deuil après l’enterrement : soit pour l´ovule mort, dans le cas des règles, soit parce que l´enfant se dirige vers la mort.

La touma, que l´on traduit par impureté, vient en réalité de satoum qui signifie fermeture, bouchon. C’est un état psychologique de blocage intérieur, où tout se ferme et se voile, en particulier quand l´être vit des expériences fortes traumatisantes, et surtout la mort. L’endeuillé n´est plus connecté à la lumière d´en-Haut.

On comprend donc que la femme qui a ses règles puisse ressentir cette touma. Mais comment le comprendre pour la naissance ? Les Maîtres disent qu’il est impossible que, dans les derniers instants, la femme ne ressente pas, dans son inconscient, à un moment, cette déconnexion et ce rejet de l’enfant, où elle pense qu´elle ne veut pas donner la vie, car c´est trop difficile. Et la Torah traduit cela par ces 7 jours de deuil qu´elle porte, d´une certaine façon, sur la naissance de cet enfant.

Il avait été dit à Hava \ »tu accoucheras dans la douleur\ », qui est répété plusieurs fois pour, disent les Maîtres, évoquer les règles, faisant déjà un lien avec l’accouchement. Le na´hash a introduit la mort dans le monde, même dans le corps féminin qui est la matrice de la vie : même la matrice de la vie ne peut produire que la mort.

Mais y a-t-il une réparation de ce cycle qui produit la mort ? La réponse est dans la phrase « au 8ème jour, on le circoncira». C´est là le tikoun, pour la mère aussi, et c´est pour cela que la circoncision figure dans cette paracha. Et même s’il s’agit seulement d’un garçon qui naîtra dans les générations suivantes. De toute façon, les femmes sont aussi liées à la mitsva de la circoncision, par le père qui les a engendrées et par leur mari. Avec Abraham et la circoncision a commencé le processus de réparation de la mort.

La orla que l´on enlève a, en hébreu, les mêmes lettres que le mot raal, poison. Arèl est celui qui est empoisonné. Dans la Torah, la orla concerne l’interdiction de manger les fruits d’un arbre, durant les 3 1ères années après sa plantation. Car, pour qu´un arbre fasse un avec la terre, il faut un enracinement de 3 ans. Avant, tout ce qui pousse est déconnecté de la source et, en le mangeant, on fait entrer en soi des énergies de déconnection et, partout où l´on ira, on sera déconnecté de tout.

Il en résulte une incapacité de se connecter à la véritable source : à sa femme, à son peuple, et donc aussi bien sûr, à la Torah, à Dieu. Le monde est en état de déconnection, en exil. L’homme cherche en dehors de sa propre femme, en dehors de la Torah, de Dieu… Il n’y a aucun lien entre ce que l’on dit croire ou aimer, nos aspirations, et ce que l´on vit réellement. La circoncision, qui est une coupure, est l’acte d’être déconnecté de la mauvais source, et reconnecté à la vraie. Israël est le peuple connecté à la vraie Source.

Notons que c’est le même mot pour Moshé : « je suis incirconcis des lèvres » qui signifie : « je ne suis pas suffisamment connecté à Toi pour avoir la force de remplir une telle mission ; je ne peux Te servir. »

Quel est le lien avec Amalek et Yom HaShoah ? Le but d’Amalek était d’empêcher Israël d’arriver en Erets Israël. C’était aussi le véritable but d’Hitler et du Mufti : empêcher Israël de se reconstruire sur sa terre car, comme l’arbre, le peuple enraciné dans sa terre portera son fruit, il produira la vie. Et, aussi, quelle Torah, quelle grandeur spirituelle, se dévoilent, sur cette Terre !

Amalek, comme la Shoah, voulaient produire la déconnection : que le monde ne se souvienne plus de sa source.

Que par le mérite de la génération de la Shoah, nous puissions être la génération qui termine la connexion avec Hachem, et qui soit la matrice du Mashiah.


30 novembre -0001
  1. Message à l\’attention du webmaster :

    Pourriez vous je vous en supplie, rétablir le lien qui permet de télécharger les cours en mp3 (ce lien était au début présent sur quasiment tous les cours, puis quelques cours, aujourd\’hui : plus aucun cours)
    Ce lien me permettait à mois et j\’imagine à des dizaine et centaines d\’autres personnes) d\’écouter les cours du RAV depuis mon smartphone dans ma voiture, dans le train et durant tous mes déplacements. Aujourd\’hui je ne peux plus !!

    MERCI PAR AVANCE
    Emmanuel LEVY
    Paris

  2. Cher Rav
    Malheureusement les femmes converties d`Edom ne sont pas issues d`un pere converti et que se passe t`il pour celles qui ne marient pas et qui n`ont pas d`enfants, ont elles un tikoun possible?

  3. Reponse a Emmanuel Levy: croyez vous sincerement que nous nous amusons a vous priver de cette source de vie…nous sommes en pleine restructuration du site…un peu de patiente…de toutes facons vous n\’en apprecierrez que mieux l\’immense travail gratuit fournit tous les jours et distribue dans le monde entier sans rien demander en contre partie…..

  4. Reponse a dominique Le Floch: L\’ame extraordinaire que recoit un converti provient des unions saintes entre Avraham et Sarah ainsi que celles des ames des Justes (hommes et femmes) qui sont au Gan Eden et qui s\’unissent tous les jours a \ »Hatsot (Explication du Zohar Paracha Chlah). L\’ame d\’un converti est donc produite par des Justes qui ont deja dans leur ame le Tikoun de la mila et ils le transmettent aux convertis……ceci dit, je me rejouirais de danser a votre \ »Houpa…..

  5. Merci cher Rav et si bezrat hachem je trouve mon zivoug, vous serez le premier a etre invite, promis.

  6. Kavod Rav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav pour le cours.
    si le chiffre3 est important donc avec l\’Aide d\’Hachem le Beth Hamikdach3Em et dernier aussi.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+