20 novembre 2012 -Tania- J´en ai mare d´avoir toujours tort !

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Un autre texte du Talmud donne une définition différente des 5 catégories humaines dont nous avons déjà parlé : \ »un tsadik est celui qui est jugé par son yetser hatov ; un rasha est jugé par son yetser hara ; et le benoni est jugé par les deux.\ » Que signifie \ »est jugé\ » ? Notre bon ou mauvais penchant nous juge-t-il ? De plus, pourquoi le tsadik doit-il être jugé, et par son bon penchant ?

On remarquera, d’abord, que même les justes font des erreurs, ou des fautes, mais que, bien sûr, elles n’ont rien à voir avec celles des reshaim, ou avec les nôtres ! Par ailleurs, on précisera que le verset \ »tu aimeras ton prochain comme toi-même\ » fait allusion à un jugement : juge les autres comme tu te juges toi-même car, à tes propres yeux, tu n’es jamais condamnable !

Le yetser hatov, n’est pas seulement ce qui me pousse à faire du bien, mais c’est aussi ce qui me fait accepter tous les termes du jugement me concernant. Le juste est jugé par son yetser hatov signifie qu’il prend conscience de ses fautes, n’en cherche jamais de justification, et accepte le din tel qu’il est. Au contraire, le rasha est jugé par son yetser hara veut dire que, lorsqu’on le juge, il cherche toujours à minimiser ce qu’il a fait, accusant même les autres : je n’ai rien fait, c’est toi le fautif. On le voit sans cesse, au niveau des personnes bibliques, par ex : Avimele’h et son comportement accusateur vis-à-vis d’Avraham, et aussi Lavan avec Yaakov. On voit que le mal se fait toujours passer pour le bien, et celui qui avait été agressé se retrouve accusé d’être le méchant et l’agresseur !

C’est pourquoi Hachem interdit l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car c’est un arbre qui, lorsque l’on fait le mal, nous donne l’impression que nous faisons le bien. Par cet interdit, Hachem dit à Adam de ne pas faire le mal en croyant qu’il fait le bien. Mieux vaut faire le mal et le savoir, et ne pas le cacher. On ne reproche pas tant à l’homme sa faute, mais son comportement après cette faute : où es-tu ? C’est-à-dire, où en es-tu ? Adam renvoie la faute à sa femme. Et ‘Hava la renvoie au serpent. LaTorah nous montre que la faute n’est pas tant l’acte, que la réaction après l’acte. Le mécanisme du bien nous fait dire : j’ai conscience que j’ai mal fait, je suis jugé, je l’accepte, et je peux tout réparer. Alors que le rasha dit : ce n’est pas moi, c’est l’autre.

Le Rav explique ensuite, à propos de la révolte de Job, comment, selon notre tradition, la plus grande hérésie, le summum du mal, est de croire que tout est programmé, déterminé à l’avance, qui sera bon ou mauvais. Car chacun a un libre arbitre absolu, et absolument rien n’influence notre liberté de choix. Cela est, justement, toute l’identité juive, de dire : je suis responsable de ce que je suis.

Certes, cela est devenu chez nous comme une maladie, et nous regardons seulement les problèmes qui sont en nous ; et les autres en profitent. Nous devons prendre conscience des problèmes, nous responsabiliser, afin de progresser, mais non nous culpabiliser. Car la culpabilité détruit, alors que la responsabilité construit : je me répare, je me transforme, je me construis et je deviens meilleur. C’est pourquoi c’est l’action du yetser hatov en nous : je me responsabilise, mais je ne me culpabilise pas.

\ »Raba (un des plus grand Maîtres d’Israël) dit \ »je suis un benoni\ » Nous devons donc aussi comprendre ce qu’est le benoni. Il n’est pas celui qui a moitié de bonnes actions et moitié de fautes, car comment Raba a-t-il pu se tromper sur lui-même, et dire devant toutes les générations qu’il est benoni ? D’autant plus qu’il est écrit dans le Talmud qu’il ne s’arrêtait jamais d’étudier ou enseigner, au point que, même l’ange de la mort ne pouvait rien sur lui.\ » Le Rav nous laisse sur le suspens de ce qu’est un benoni, et de la signification des paroles de Raba…


30 novembre -0001
  1. Quelle est la lignée généalogique de Bat sheva? Qu\’a t elle de si particulier pour qu\’elle soit la mère de la royauté? Y a t\’il une allusion dans la torah sur ce sujet.

  2. A Danielle Perez: attendez patiemment jusqu\’aux cours que je donnerai bientot le matin sur le roi David….

  3. D ACCORD RAV AVEC CET ENSEIGNEMENT : UN JUIF DOIT ÊTRE UN ÊTRE RESPONSABLE. MAIS COMMENT SE SITUER ENTRE LE YETSER ARA ET YETSER TOV. COMMENT SE GARDER ET RESTER RESPONSABLE SANS TOMBER DANS LA FACILITÉ DE SE DIRE C\’EST,MON YETSER QUI RÉGIT MA VIE. AUJOURD\’HUI HUI B\’H J AI BIEN AGIT BRAVO MON YETSER TOV HIER J\’AVAS FAUTÉ À CAUSE DE MON YETSER ARA. ALORS OÙ SUIS-JE À CE MOMENT LÀ. ? MERCI RAV DE RÉPONDRE À CETTE INTERROGATION. RARMANA ELISABETH (de France)

  4. le mécanisme d\’Adam c\’est que Hava est sortie de son intériorité Ha Chem l\’a faite sortir de l\’intérieur de lui;il ne pouvait qu\’avoir confiance..

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+