21 janvier 2013 -Paracha bechalah- Donne du pain a ton homme et tu verras…

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : La sortie d’Egypte se déroule sur 3 parachiot. C’est pourtant un seul événement. Pourquoi y a-t-il cette décomposition des plaies : 7, puis 3 autres, et enfin la mer qui se referme sur les Egyptiens, kriat Yam Suf, qui est en réalité un 11ème coup. Le 7 fait allusion à toutes les forces du cœur, le 3 aux forces du cerveau et le 1 à la lumière, l’énergie qui est au-dessus de l’homme et l’entoure (et c’est pourquoi on se couvre la tête d’une kipa, pour représenter cette 11ème dimension). Le but des plaies était de faire sortir de leur emprisonnement les qualités juives du cœur, puis libérer le cerveau de son emprise idolâtre : ainsi, est apparue l’identité juive, à ces deux niveaux. Mais que représente la 11ème plaie ?

La 11ème dimension est la capacité de se connecter à quelque chose qui dépasse l’entendement. Il y a 2 niveaux, dans la foi : l’un qui appartient au chiffre 10 ; ce sont les choses que l’on ne peut comprendre, mais qui ne vont pas à l’encontre de la compréhension. Par exemple, on ne peut prouver l’existence de D., mais Son existence n’est pas non plus opposée à la logique. Au contraire, dans la 11ème dimension, toutes les forces de l’intelligence s’écroulent face à la emouna. C’est l’exemple de la Shoah où, selon ma logique, D. ne peut exister et, malgré tout, je crois. Cette capacité est une force que l’on reçoit par mérite. C’est le summum de la emouna, qui permet de ne pas s’écraser dans les difficultés. Quand le peuple fut pris entre la mer et les chars des Egyptiens, il fallut que se déclenche le chiffre 11, la emouna au-dessus de la raison. Mais ce fut difficile. Nos Maîtres disent que le peuple s’est divisé en 4 parties : certains voulaient se battre, d’autres prier, d’autres retourner en Egypte, et d’autres mourir en se noyant dans la mer. Mais D. dit à Moshé : \ »pourquoi priez-vous ? Avancez !\ » Nachshon, chef de la tribu de Yehuda, avança, et la mer s’ouvrit ; il comprit que les autres choix étaient fondés sur la logique : je fais quelque chose, alors D. m’aide. Tandis qu’entrer dans l’eau en ayant la emouna qu’elle va s’ouvrir est un mouvement de la 11ème dimension, qui permet de ne pas s’arrêter, même pour prier. C’est témoigner que je sais que la vie est connectée à des forces qui dépassent l’entendement, et je les réveille. Il y a des moments où il ne faut pas s’arrêter, même pour se battre ou prier, car c’est donner à l’obstacle du poids et de la place dans ma conscience. A ce moment-là, fut terminée la construction de l’identité juive, avec la capacité de se connecter au Maître du monde, au-delà de tout.

Tout le reste de la paracha concerne une question : qu’allons-nous manger et boire ? Les 1ères révoltes d’Israël commencent avec cette seule question. Tout le peuple a vu l’ouverture de la mer, et l’a traversée mais, ensuite, lorsqu’ils n’eurent pas d’eau, puis quand ils arrivèrent dans un endroit où l’eau était amère, ils râlèrent. D. dit à Moshé : \ »prends ton bâton, jette-le dans l’eau\ » et elle se transforma en eau douce. Puis, n’ayant pas à manger, ils se souvinrent de l’Egypte et à nouveau se révoltèrent. \ »Je vais leur faire descendre la manne, le pain du ciel, et le soir des cailles.\ » Puis, à nouveau, ils n’eurent pas d’eau et se révoltèrent. Moshé frappa le rocher, et voici l’eau, et en même temps Amalek.

Pourquoi Hachem ne leur a-t-Il pas donné tout de suite de l’eau et à manger ? La Torah nous montre l’homme tel qu’il est et que, finalement, notre seul préoccupation, c’est ce que nous allons manger et boire ! Même après les makot, et une sortie d’Egypte tellement haute, si l’homme n’a pas à manger, il remet tout en cause ! Et Amalek, symbole de la grande punition qui s’abat sur Israël, arrive, non après la faute du veau d’or ou celle des explorateurs, mais à ce moment-là, pour nous montrer que, là où l’homme est le plus en danger, c’est devant son assiette ! D’où l’importance de la casherout et de la bénédiction avant, pendant et après le repas ; et c’est pourquoi tous les moments importants et les fêtes sont liés à la table, même un enterrement, pour nous enseigner que toute la relation d’un homme à la vérité passe par son rapport à la nourriture.

Lorsque Moshé jeta son bâton (ets, le bois) dans l’eau, elle devint douce. C’est l’image de la Torah, qui est comparée à l’ets hahaim, l’arbre de la vie. Notre vie est amère mais, SI NOUS Y METTONS LA TORAH, elle sera adoucie. Quant au pain, il y avait une condition : chacun ne pouvait ramasser que ce dont il avait besoin pour ce jour. Cela nous enseigne à VIVRE AU JOUR LE JOUR, sans toujours nous inquiéter pour le futur. Ensuite, quand ils marchèrent sans eau, ils se révoltèrent et Amalek vint : c’est la faute d’INGRATITUDE ; tu as oublié ce que tu as déjà reçu. Ce sont 3 enseignements fondamentaux de cette paracha. Hachem nous connaît, et c’est pourquoi Il dit plusieurs fois : \ »Je leur donnerai du pain et de la viande\ » puis il est dit \ »et vous saurez que Je vous ai sortis…\ » Car le reste ne suffit pas ; il ne prouve rien. C’est dans le quotidien qu’il faut se souvenir qu’Il nous a sortis d’Egypte !


30 novembre -0001
  1. Quelle est la définition d\’un homme qui ne ne croit pas en D.ieu!!…c\’est celui qui a du pain dans son sac et qui dit \ »qu\’est ce que je mangerai demain…!!Tellement vraie!! un grand merci pour ce superbe enseignement…bravo!!

  2. B\ »H

    \ »S\’il te plait.\ » Hachem pardonne nous notre ingratitude et merci de tout ce que tu nous donnes !!! Que notre. D\’IEU d\’Amour , notre Père chéri soit béni pour l\’éternité !!!!amen ve Amen. Merci. Rav. A la manne spirituelle que vous transmettez tous les jours dans nos assiettes \ »homatique :-)))\ ». Que. Hachem. Nous bénisse tous. Y\ »HM

  3. B\ »H

    10 plaies +1 aleph
    La dimension du Aleph c\’est la dimension du. Pela \ » merveille\ »\ » comme à ta sortie d\’Egypte je te montrerai des merveilles\ ». Passez au dessus du 10 et rentrer dans le Aleph c\’est déclencher la geoula individuelle ou collective ,par une nouvelle conscience \ » Messianique\ ». Y\ »HM

  4. Un super cours… Si je peux me permettre une petite remarque, souvent les problèmes de Chalom Bait mineur trouvent des arrangements avec un bon repas… Ou un bon thé et des petits gateaux !!! On en revient toujours a la meme chose : que mange t on ? … Ahhh le ventre !!!!!

  5. Kavod Rav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav pour le cours.
    c\’est un trés beau éclaircissement.
    Chabat Chalom Rav.
    Chabat Chalom à toute l\’équipe du site.

  6. Merci Rav,
    Merci de venir à Paris pour une soirée …
    Chabbat chalom

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel