22 Novembre 2012 – Vayetse- Le droit d´Israel a se defendre..pour en mourir de honte !

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Yaakov est appelé \ »le plus parfait des pères\ », d’abord parce qu’il est l’union des contraires et contient à la fois le ‘Hessed d’Avraham et la Gvoura d’Its’hak, et c’est pourquoi il fut choisi comme le véritable fondateur d’Israël.

Mais il y a aussi une autre explication, donnée par la ‘Hassidout et la Kabbala. On voit qu’Hachem a, volontairement, créé un monde complètement à l’envers et en désordre. On le voit clairement avec Yaakov qui s’est construit en récupérant deux forces, l’une spirituelle (la be’hora, le droit d’aînesse) qui se trouvait chez Esav, et l’autre matérielle (les 4 mères d’Israël) qui se trouvait chez Lavan.

La be’hora est la qualité spirituelle qui permet à l’aîné de servir dans le Temple et d’avoir une connexion particulière avec Hachem. C’est une grande responsabilité et cela coûte très cher, et cela représente énormément de souffrances, d’être l’élu d’Hachem ! Quant à, la force matérielle, les 4 mères, le corps d’Israël, elle était emprisonnée chez Lavan, en exil chez lui, et il n’était pas prêt à la laisser partir. Comme les Etats-unis aujourd’hui, Lavan avait compris qu’il avait la prospérité, tant qu’il avait la bénédiction liée à la présence de Yaakov chez lui, et il faisait tout pour l’y retenir. C’est pourquoi les Etats-Unis. ont besoin d’un Etat d’Israël pas trop fort, qui soit toujours dépendant d’eux. Il faut donc que nos ennemis ne disparaissent pas. Et ils ont besoin, aussi, des Israéliens qui apportent tout leur savoir et leurs compétences chez lui. Lavan, le blanc, comme aujourd’hui la maison blanche, accepte l’existence de Yaakov, mais seulement à son service, et se met en colère si Yaakov relève la tête.

Mais pourquoi la force spirituelle d’Israël se trouvait-elle chez Esav, et sa force matérielle chez Lavan ? Sans ces forces, Yaakov n’aurait pu fonder le peuple juif. C’est le secret que nous révèle Rashbi : Yaakov n’a, pour l’instant, aucune lumière : comme la lune qui a besoin du soleil. Il doit aller chez Esav, pour chercher son âme, et chez Lavan pour récupérer son corps. Il se met en danger, pour en extraire l’étincelle divine et la ramener à sa Source véritable, et construire le bien sur terre. C’est le microcosme de tout ce qui va nous arriver dans l’histoire: \ »Esav hait Yaakov\ » et \ »Lavan a voulu tout détruire\ ». Et cela dure encore aujourd’hui.

Le Rav nous explique ensuite comment, depuis la faute d’Adam HaRishon, il y a du bien dans le mal, et du mal dans le bien. Les plus grands biens sont tombés en exil dans les plus grands maux. Le Ari HaKadosh a montré qu’Esav est le kéli sans or (le réceptacle sans lumière), et c’est pourquoi il avait pris l’âme d’Israël, pour se remplir. Comme ceux qui prétendent être le nouvel Israël, qui n’est juif que par l’esprit et se moque du corps : ils sont le modèle absolu d’Esav, croyant voler l’âme d’Israël pour remplir leur paganisme, pensant devenir le peuple élu, mais ils sont restés, seulement, des païens déguisés. Quant à Lavan, il est le or sans kéli. Il a la lumière, mais il lui manque les réceptacles et il retient captives chez lui les 4 mères d’Israël. C’est le monde occidental qui cherche seulement le corps d’Israël, la réussite matérielle que lui assurent nos cerveaux, qu’il attire avec ses dollars. Et il nous laisse tout juste le droit de nous défendre, pour nous maintenir soumis et dépendants de lui. Esav ou Lavan, chacun des deux comble ses manques, en prenant à Israël.

Esav dit que le droit d’aînesse risque de le faire mourir, et il n’en veut pas. Il représente tous ceux qui, devant une difficulté morale et spirituelle, renoncent. Il prétend qu’il n’est pas capable, à cause de sa nature. C’est pourquoi il a besoin d’une religion de la prise en charge, de la grâce, et de quelqu’un faisant tout à sa place. Mais David HaMéle’h est, précisément, de la même nature qu’Esav, et il a su devenir le plus spirituel des hommes, au point que le monde entier prie avec ses psaumes ! Car, \ »ein davar ha’omed bifnei haratson\ », rien ne tient devant la volonté.

Lavan représente l’autre impureté. Il utilise des arguments qui sont justes, mais d’une façon fourbe et mauvaise, pour garder Yaakov à son service. Il se sert de la vérité, mais pour le mal. Il n’a pas de réceptacle, pas de fondement à ce qu’il dit. Et Yaakov ne dit rien, comme nous non plus, aujourd’hui, ne répondons pas à l’hypocrisie et à la fourberie des nations.

Esav est celui qui se sert du mal pour faire le mal, et Lavan se sert du bien pour faire le mal. Heureusement, Hachem protège Yaakov, comme Il nous protège aussi. Les Maîtres d’Israël avaient annoncé qu’un jour \ »nous n’aurons plus personne sur qui compter, et nous ne pourrons compter que sur LE MAITRE DU MONDE qui est NOTRE SEUL SOUTIEN\ » ! Quand le Am Israël comprendra qu’il ne peut compter sur personne (ni voisins, ni même à l’intérieur de lui-même), il reviendra de toutes ses forces au Maître du monde, et LUI NOUS GARDERA !


30 novembre -0001