23 Avril 2013 – Les Psaumes- Le vrai Messie

Posté il y a 6 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : PSAUME 7 : \ »Il y a quelque chose que j´ai commis, mais je n´étais pas conscient de cette faute, et je veux maintenant en faire un chant pour D. Cette erreur et ce chant concernent Koush ben Yemini\ ». Nos Maîtres révèlent que cela fait allusion à Shaül. Koush est l´un des 4 fils de ´Ham ; de lui est sorti Nimrod. En appelant Shaül Koush, David exprime que Shaül avait les qualités de Nimrod.

\ »Hachem mon D, c´est en Toi que j´ai placé ma confiance, délivre-moi et sauve-moi de ceux qui me poursuivent, de peur qu´ils ne déchirent mon nefesh, comme le ferait un lion\ ». Le nefesh fait partie de l´âme, mais représente plutôt les émotions. David parle souvent du danger qu´encourt son nefesh. \ »Ai-je fait quelque chose qui mérite cela ? Je n´ai jamais fait de mal à ceux qui me font du bien, et je n´ai jamais fait du bien à ceux qui me font du mal.\ » Il fait allusion à la perversion des valeurs de Shaül qui ne voulut pas tuer Amalek, véritable ennemi d´Israël, puis fit massacrer la ville de Nove, des cohanim.

\ »Pourtant, tu vois bien que l´ennemi s´attaque à mon nefesh… Hachem, lève-toi dans ta colère, débarrasse-toi de mes ennemis.\ » David est le prototype de l´homme haï et poursuivi, même par ses proches. Certains pensaient que David était mauvais, puisqu´il n´avait que des catastrophes. D´autres pensaient qu´il était un imposteur, parce que non-Juif (ils ne reconnaissaient pas la conversion de Ruth).

Pourquoi donc lui est-il arrivé tellement de catastrophes ? Ce psaume révèle que David est jugé à un niveau extrêmement haut : non pas au niveau de ses actes, paroles ou pensées, mais au niveau de la subtilité de ses intentions qui n´étaient pas cent pour cent parfaites. Hachem considère en lui une petite erreur, même dans l´intention.

Car, si David existe, c´est parce qu´Hachem a pris au sérieux les intentions : David vient d´un père avec ses filles, puis d´un beau-père avec sa belle-fille, qu´il prend pour une prostituée, puis du seul peuple que D a repoussé, Moab. D. prit en considération l´intention de la fille de Lot qui voulut que le Projet continue ; l´acte était mauvais, mais l´intention était bonne. Puis l´intention de Tamar, avec Yehuda : elle voulait que d´elle sorte les rois d´Israël, et Perets fut conçu. Puis D. prit Ruth, une femme de Moab, considérant que, certes, les femmes de Moab n´avaient pas apporté le pain et l´eau à Israël, mais leur intention était la tsniout ; et c´est, justement, la tsniout que Boaz vit chez Ruth, quand elle se baissait pour glaner dans son champ.

Toute la lignée de David s´est construite sur la bonne intention, car David doit engendrer celui qui va sauver le monde, et il faut un homme capable de ne pas se laisser impressionner par ce qui se voit, mais qui décèle l´étincelle de bien et de divin qui se cache à l´intérieur du monde, montrant que tout n´est pas perdu. Et le Mashia´h aidera le monde à développer l´étincelle divine qui est en lui. C´est pourquoi il vient d´une lignée où, malgré le mauvais, D prit en considération la bonne intention. David va sauver le monde grâce à l´intention et, pour cette raison, on lui demande d´être parfait au niveau de ses intentions. L´enfer est pavé de bonnes intentions, mais David est celui qui va sublimer l´intention. Moshé est l´exemple contraire : le décret qu´il ne rentre pas en Israël avait commencé bien avant le fait qu´il frappe le rocher, mais il fallait UN ACTE pour que ce décret ne soit scellé. Car Moshé nous a donné la Torah, selon laquelle on s´engage dans son VECU. Mais, pour ce qui est du sauvetage de l´humanité, la vision doit être complètement différente : si D attend des actes, Il n´en aura jamais. Dans un 1er temps, Il doit Se contenter de l´intention, et c´est le Mahiah qui, au-delà de la saleté qui est dans le monde, va trouver le trésor qui est l´intention.

D´après notre tradition, il est impossible qu´un non-Juif se convertisse s´il n´y a pas, dans son ascendance, une étincelle juive. Un Juif s´est marié avec une non-Juive, et ses enfants et descendants ne sont pas Juifs. Tout le système de la conversion, qui est le prototype du sauvetage du monde, est fondé sur le principe de la récupération des étincelles perdues. Dans le langage de la Kabbalah, c´est le birour hanitsotsot, le tri pour trouver l´étincelle, qui est le fondement du sauvetage du monde : hala´hiquement parlant, la personne n´est pas Juive, car elle peut provenir de plusieurs mariages avec des non-Juives mais, au niveau de l´étincelle, elle est Juive. C´est ainsi que toute cette lignée, qui était en attente de ce sauvetage, est sauvée, grâce à cette âme qui est récupérée.

Le Rav explique ensuite ce qu´est le \ »shogeg\ ». David n´a cessé d´être poursuivi et victime. Mais la victime fait partie de tout ce qui s´est passé, ce qui montre qu´à un certain niveau, son âme n´est pas tout à fait innocente. On voit le niveau auquel David est jugé ! Personne d´autre n´est jugé ainsi, car c´est le prix pour engendrer le Mashiah.
David prend conscience de tout ce qui se cache dans l´âme humaine et qu´il ne faut pas regarder ce qui se voit, mais ce qui se cache au fond de chacun, qui est invisible. Le Mashia´h dévoilera ce qui se cache vraiment au cœur de l´humanité. Nous sommes une génération qui s´approche de plus en plus de la Délivrance, et Hachem va attacher de plus en plus d´importance à notre intériorité et à nos intentions. Bien sûr, il faut les mitsvot, mais il nous est demandé aussi : qu´y a-t-il réellement en toi ? Et l´étude de la Torah devient de plus en plus nécessaire, car elle nous permet de réajuster notre vision en fonction de la réalité dans laquelle nous vivons de plus en plus, qui est yémot haMashiah, les jours de la venue du Mashiah.


30 novembre -0001