23 Octobre 2012 – Roi David- Quoi! Tire par des vaches?!

MP4 MP3 RESUME DU COURS : David sait toujours trouver le juste milieu : à la fois il va au combat, mais il laisse assez de place à Hachem pour qu´il soit évident que c´est Lui qui a agi et qui a acquis la victoire. Pour cela, il faut un type de direction complètement différent du simple comportement moral et spirituel, même parfait.

Mais pourquoi cela nous est-il raconté, dans la Torah ? Comment intégrer le message biblique dans notre vie ? Bien sûr, on ne nous demande pas d´être comme les personnages bibliques sur le plan quantitatif, et de faire comme eux, mais il nous est demandé la même QUALITE : que ce style de vie soit aussi notre style de vie, même si chez nous c´est seulement une QUANTITE infime.

Un homme qui mène sa vie du type roi David est, par exemple, quelqu´un qui ne respecte pas toutes les règles du travail dans son type de profession, car il consacre aussi du temps à sa famille, il étudie la Torah, enseigne… Il travaille moins que les autres, professionnellement, mais il réussit au moins, et même mieux que les autres. C´est le signe du Maître du monde dans sa vie ; cela montre qu´il n´est pas tout seul, et qu´il est associé à Hachem. Ce juste équilibre entre Hachem et moi s´appelle la Mal´hout : je ne demande pas de prise en charge mais, en même temps, je me retiens pour ne pas faire d´ombre à Hachem. C´est la hishtadlout : je fais tout ce que je dois faire, mais je ne vis pas comme les nations, comme le courant général des conventions du monde qui ne laissent pas de place à Hachem. Je vis comme un roi ! Et, quand je réussis (car le Maître du monde devient mon Associé !) j´ai prouvé que je suis, non seulement un bon Juif, mais un roi Juif !

Un autre exemple est la tsédaka. Si je donne mon maasser, je suis un bon Juif, mais je ne suis pas un roi. Un roi, dit le Talmud, c´est celui dont les affaires commencent à chuter et qui se dit : si mes affaires n´ont pas marché quand je donnais le maasser, c´est qu´on veut me dire que je dois donner davantage que le maasser ; si je comprends cela et donne davantage, alors je suis un roi !

La royauté, c´est cette prise de conscience que je dois avoir un comportement SUR naturel. Car donner juste le maasser, c´est normal, et je ne fais rien d´extraordinaire. Mais la royauté, c´est au-dessus ; c´est le comportement surnaturel, et c´est un libre choix : si je gagne moins, mais donne davantage, je signifie que je me mets en dehors de la logique du monde. On voit dans ma vie le kidoush Hachem ; que j´ai un comportement en relation permanente avec Hachem. Et ma réussite prouve que le Maître du monde est avec moi ; comme disait David : Il est mon Berger, et je ne manquerai de rien !

Ainsi, l´identité mal´houtique, c´est de ne pas voiler l´action d´Hachem par ma propre action. Mais il y a aussi un autre aspect, qui est de \ »faire descendre\ » Hachem dans ce monde concret, car le Maître du monde désire \ »dira bata´htonim\ », résider ici-bas parmi nous, dans ce monde concret. Cela signifie que ma foi et mon vécu sont connectés : tout ce que je dis et proclame dans la prière, je le prouve par ma manière de vivre, dans ma famille, mon travail et toute ma vie quotidienne concrète.

Moshé savait que c´est le programme sur terre : \ »vé´yadata hayom, vé´hashévota él lévavé´ha\ » : tout ce que tu sais, il faut le faire descendre dans ton cœur. Et c´est pourquoi David s´appelle Lev Israël, car il est celui qui ne se contente pas de savoir, mais qui prouve que cela peut être vécu, et c´est cela la Mal´hout d´Israël.

David l´a vécu à la perfection, et c´est pourquoi il est roi ; nous tendons vers cette vérité, et c´est pourquoi nous avons tous en nous cette 10ème force, la Mal´hout, qui nous aide à vivre à la hauteur de ce que nous savons. La Mal´hout repose donc sur ces 2 principes fondamentaux : vivre de façon à ne jamais faire ombre à Hachem, et prouver dans ma vie, dans ma dimension la plus profane et la plus matérielle, que je crois en Lui.

Le Rav nous lit ensuite le Texte racontant comment David, ayant décidé qu´il va vivre au Har Tsion, veut y mettre l´Arche sainte, comment il s´y est pris, et ce qui s´est passé. Finalement, l´Arche sera mise dans la maison de Oved Adam, qui signifie en hébreu \ »celui qui travaille pour devenir un homme\ ». Car le 1er des travaux, c´est de devenir un homme ! L´Arche restera 3 mois chez Oved Adam et, durant tout ce temps, sa maison fut extrêmement bénie. Pour devenir un homme et construire l´homme, il faut la Torah !


30 novembre -0001