25 Novembre 2012 -Talmud Sanhedrin- Voleur ou assassin?

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Nous commençons, aujourd´hui, un nouveau texte de Masseret Sanhedrin, où il est dit : \ »Celui qui entre en cachette dans une maison pour voler, on le juge d´après ses conséquences\ ». Dans la Torah, il est dit que, si quelqu’un s’introduit pour voler, le propriétaire lui tire dans le dos et il meurt. Car, s´il y a un danger potentiel, pour toi ou pour ta famille, la Torah te demande de ne pas faire de calculs : le voleur s´est mis en situation de te voler, et potentiellement de te tuer, n´attends pas de pouvoir justifier que tu étais en légitime défense, dès qu´il est entré chez toi, si tu peux le tuer, tue-le.

C´est un texte de Mishna, et donc pure théorie. Il faut, ensuite, le faire descendre dans la Hala´ha. Le Talmud disait : \ »celui qui déduit une loi concrète d´une Mishna, détruit le monde\ ». Car la Mishna enseigne une vérité vraie, mais qui est seulement théorique. Pour savoir comment l´appliquer, il faut tout un processus d´étude pour déterminer, dans chaque détail du cas, quelle réaction il faudra avoir, etc… Mais le principe reste : si quelqu’un est entré en infraction chez toi, n’attends pas d’être en danger, si tu peux lui tirer dans le dos, fais-le, pour ne pas risquer d’être tué toi-même.

Le Talmud examine ensuite un autre cas : \ »il est en train de voler, et il casse quelque chose\ ». Si on le prend, devra-t-il payer ce qu´il aura abîmé ? \ »S´il avait du sang (si c´était un cas où l´on n´avait pas le droit de le tuer, car il était seulement un voleur, et ne pesait pas potentiellement sur lui une peine de mort), il devra rembourser. Mais si ein lo damim, s´il avait perdu son sang (il était passible de mort par le propriétaire lui-même), il n´aura pas besoin de rembourser.\ »

Paradoxalement, si c´est un voleur dangereux, il ne remboursera pas. Alors que, si c´est seulement un petit voleur, il le devra. Car la base de la pensée de la Mishna est : s´il est dans une situation où pèse sur lui, même potentiellement, la peine de mort, on le considère comme mort, et non plus comme un citoyen ayant des devoirs. Il est donc dispensé de payer. Par exemple, au moment où il s’enfuit et où il dehors, il ne représente plus un danger pour moi. Il redevient un citoyen normal et, s’il abîme quelque chose, il devra le payer. Par contre, pour le voleur potentiellement dangereux pour moi, on me donne sur lui le droit maximum, qui est de le tuer. Le prix de ce droit est que je n’aurai sur lui aucun autre droit, et il ne paiera pas ce qu’il aura cassé.

Autrement dit, soit j’ai pouvoir sur son corps, soit j’ai pouvoir sur son argent.


30 novembre -0001

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+