27 Juin 2102 -Shmouel- Roi David- Savoir attendre vaut toute l´Eternite !!

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Ce cours nous dévoile les raisons pour lesquelles David attend sans cesse et pose toujours des questions à Hachem, afin de montrer qu´il ne veut pas prendre la royauté. Tout d´abord, David sait qu’il est l´une des réparations essentielles de la faute d´Adam, qui fut une faute de précipitation.

Mais David sait que son histoire s´enracine, aussi, dans celle d´Esav, qui avait lui aussi besoin d´un tikoun dans David. On voit que David et Esav sont tellement liés que Shmuël dira à Hachem \ »mais Tu veux mettre Esav à la tête de Ton peuple !\ » David avait tout le ofi, la nature d´Esav, et le secret de l´âme de David était la partie de l´âme d´Esav qui pouvait avoir un tikoun. Ils sont admoni (roux), guerriers, tous deux versent le sang (mais David combat pour défendre son peuple). David est le corps guerrier avec, à l´intérieur, la voix priante, la voix des psaumes.

Esav est celui qui va trop vite, qui veut toujours être le 1er et qui se précipite. C´est pourquoi David va toujours prendre son temps et attendre, car il devait être dans la même situation, et laisser passer devant lui Shaül, puis Ish-bosheth.

David a aussi la dimension d´Esav, celle de la gestion de la Terre, dimension qu´il faut récupérer, car on ne peut construire Israël sans elle. Le tikoun est qu´Esav puisse remplir complètement son rôle dans le fonctionnement matériel du monde, tout en étant attaché à Hachem. C´est la mal´hout, la royauté. C´est pourquoi le Mashia´h sera le tikoun d´Esav : nous attendons un David, un Mashia´h guerrier, qui combat.

Le Ari HaKadosh dit qu´il y avait, dans David, une étincelle de l’âme d´Esav, et dans Shaül, une étincelle de l’âme de Yaakov. Le pélé est que, dans cette nouvelle rencontre entre eux, c’est Yaakov qui va mal se comporter. Pour que le tikoun soit parfait, il faut que la situation soit l´extrême opposé : Esav a fauté face à un Yaakov bon ; il a voulu l’éliminer. Le tikoun, c´est qu’il se trouvera devant un Yaakov méchant, et il devra l´aimer, le supporter, et accepter de lui laisser la place. La royauté de Benyamin joue ici le rôle du mauvais Yaakov, pour permettre à Esav de réparer ce qu’il avait mal fait au départ. Mais pourquoi fallait-il qu´il y ait 2 rois, Shaül puis Ish-bosheth ?

David, comme Avner, a compris que, si Hachem avait laissé à Shaül un fils, c´est qu´il voulait qu´il règne. De plus, c´était écrit dans la Torah : après le combat de Yaakov avec l´ange d´Esav, Hachem Se dévoile à Yaakov et lui dit : «des rois sortiront de tes entrailles.» «Des rois», pluriel non précisé, veut donc dire 2, et le futur qui est employé signifie qu´ils sortiront d´enfants non encore nés, c’est-à-dire de Benyamin. C´est pourquoi David attendit, après la mort de Shaül, et qu´Avner nomma Ishboshet comme roi, car tous deux connaissaient ce Texte et sa signification.

Le fait qu´Ish-boshet soit un incapable, et la honte d’Israël, nous montre la manière parfaite dont Hachem dirige Son monde, car Esav n´avait pas voulu laisser sa place devant un géant, et il faut que David accepte d´attendre, et de laisser la place à un nain. C´est le tikoun par la situation opposée. Et c´est aussi comme cela que l´on se construit : en ne refaisant pas les erreurs déjà faites.

Par le mérite de cette attente de David, Hachem aura la patience d´attendre des millénaires que Ses enfants reviennent vers Lui. L´attente de David est la garantie de la survie d’Israël. C´est pourquoi David est appelé «David ´Haï Vakaïm», car c’est lui qui nous assure de ne pas disparaître. Son attente nous garantit l’éternité.


30 novembre -0001