7 Mai 2013 – Cours fondamental- La crise d´adolescence

Posté il y a 6 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Psaume 9 \ »Chant de victoire destiné à ceux qui sont sortis de l\’adolescence\ » (mot à mot : \ »qui se sont blanchis\ »). Rashi explique que \ »ce psaume parle de notre lutte contre Amalek et Esav. Dans son commentaire, il nous donne un \’hidoush extraordinaire : \ »ce chant fait allusion à la Délivrance finale qui est considérée comme le blanchissement de l\’adolescence d\’Israël\ ». Amalek avait surgi à la sortie d\’Egypte, mais Yehoshua l\’a vaincu ; ensuite, il fut terrassé par Shmuel, et aussi à l\’époque de Mordechai. La seule fois où il réussit, d\’une certaine manière, c\’est par la Shoah. Nos Textes lient Amalek à l\’époque d\’Edom et disent qu\’il ne pouvait nous faire du mal que dans cet exil. Rashi nous apprend ici que ces deux derniers millénaires sont notre adolescence et, quand Israël sera purifié de son adolescence, il sera débarrassé d\’Amalek. L\’adolescence est toujours une période de grandes perturbations et, pour nous, la véritable venue d\’Amalek. Mais \ »chant de victoire…\ » David voit, des millénaires à l\’avance, que le peuple juif arrivera à sortir de son adolescence, il atteindra la Délivrance finale, et il sortira aussi l\’humanité entière de son adolescence!

Rashi explique : \ »almout yaldout\ », l\’adolescence est appelée \ »almout\ », de la racine \ »elem\ » qui signifie \ »voilé\ ». Dans l\’adolescence, la sagesse et l\’intelligence se voilent, et seul apparaît le négatif qui est en nous. De la même façon, tout le bon qui est dans les nations s\’est voilé. Pour ce qui concerne Israël, nous sommes nés à la sortie d\’Egypte. Toute la période, jusqu\’à destruction du 2ème Temple, serait notre enfance, y compris le temps des prophètes, etc… Notre adolescence a commencé à l\’exil. Et toutes les catastrophes qui nous sont arrivées sont le signe que nous sommes en bonne santé et nous rapprochons de notre âge adulte, qui sera la Délivrance finale. Le fait que le monde parte dans tous les sens est le signe qu\’il est en train de mûrir. Certes, il y a une chute par rapport à la pureté d\’avant, mais c\’était la pureté de l\’enfance. Il fallait passer par l\’adolescence pour, ensuite devenir un adulte pur.

\ »Une fois que j\’ai compris cela, je prends conscience de tous Tes prodiges\ ». Là où ne voyons qu\’obscurité, c\’est là que nous sommes le plus collés à Hachem.

\ »On pourra enfin chanter à Hachem, quand Il sera revenu S\’installer à Tsion. Seulement à ce moment-là, les nations comprendront comment Il a dirigé l\’histoire, et tout le sang qu\’elles ont fait couler sera vengé.\ » David révèle ici qu\’il y a une différence fondamentale entre le sang qu\’Amalek fait couler, et le sang que les autres nations (Grecs, Perses, Romains) ont fait couler. Dès que ces derniers ont touché à Israël, ils ont disparu de l\’histoire. Au contraire, le sang qu\’Amalek fait couler ne sera vengé qu\’à la fin de l\’histoire, lorsqu\’Hachem reviendra à Tsion. C\’est le pourquoi de l\’exil d\’Edom, qui est le prototype d\’Amalek.

Le retour d\’Hachem à Tsion est le retour du \’hibour, de l\’unité entre D et Son monde. Amalek, au contraire, est le grand séparateur : ne voulant pas de D. sur terre, il veut la disparition du peuple qui travaille à la réalisation du Projet, au dévoilement de D sur terre.

\ »Quand je suis dans l\’extériorité, mon ennemi me laisse tranquille, mais il m\’attaque quand je veux me mettre face à Toi.\ » Dans les métaphores du Zohar, il est raconté qu\’Adam et Hava ont été créés ensemble, collés dos à dos (masculin et féminin). Puis D. les a séparés : c\’est le côté qu\’Il prit à Adam, pour mettre Hava en face de lui. Le Zohar nous dit que, tant qu\’ils étaient dos à dos, le na\’hash n\’est pas venu ; il s\’oppose seulement au face à face, c’est-à-dire à l\’intériorité ; en hébreu, ce sont les mêmes mots : panim (face) et pnima (intérieur). Le na\’hash est la force qui veut empêcher l\’homme d\’entrer dans l\’intériorité, par toutes les catastrophes qu\’il fait tomber sur nous, dès que nous nous engageons. L\’intériorité est le bonheur suprême ; il y a donc un prix à payer, qui est l\’effort et les difficultés.

\ »Amalek vient en chemin\ ». Quand je suis un enfant, il ne vient pas ; quand je suis un adulte, il ne peut plus rien ; il vient donc en chemin, quand l\’enfant se dirige vers l\’âge adulte. Les explorateurs n\’ont pas voulu devenir adultes ; ils voulaient rester assistés dans le désert, avec la manne, l\’eau du rocher, la nuée…. Amalek a réussi à retarder notre entrée dans l\’âge adulte. C\’est pourquoi il est répété constamment, dans la parachat Bamidbar \ »on devient adulte à l\’âge de 20 ans\ ». La Torah souligne ici que nous sommes sortis d\’Egypte afin de devenir adultes. Plus tard, de la même façon, quand nous commencions à revenir de l\’exil de Babylonie, est venu Aman ; Amalek, est venu, à nouveau, quand le ishouv commençait à se reconstruire en Israël, pour nous empêcher de devenir adultes sur notre Terre. De la même façon, Hitler n\’était pas antisémite, mais antisioniste : il s\’est attaqué, lui aussi, à la nation d\’Israël qui commençait à renaître.

L\’adolescence est un temps où l\’on se révolte, mais aussi une période éminemment positive car on cherche à passer de l\’état de prise en charge à la prise en main de sa propre vie adulte ! Notre peuple a été privé de sa dignité pendant 2000 ans. Il ne peut devenir adulte tout d\’un coup. Il faut tout un processus pour qu\’il revienne, peu à peu, au respect de ses parents qui sont Hachem et la Torah, et qu\’il entre dans l\’âge adulte que sera la Délivrance !!


30 novembre -0001

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+