Donne ta femme mais pas ma terre-Preparation Souccot 2- 26 Aout 2013

MP4 MP3 RESUME DU COURS : L´argument des nations contre Israël est qu´il a reçu la Torah, mais ne l´a pas accomplie. Hachem voulut témoigner pour Israël mais, selon les nations, D. ne peut témoigner pour son fils ; le ciel et la terre, non plus, ne peuvent témoigner pour nous.

D. dit aux nations \ »alors, de vos rangs mêmes, vont sortir ceux qui vont témoigner sur Mon peuple. Vous, qui avez fait tant de mal à Israël et qui, jusqu´au moment de la Délivrance, continuez à dire que ce peuple n´a pas de place au milieu des peuples, c´est vous qui allez témoigner de la grandeur d´Israël, et qu´il a accompli la Torah !\ »

\ »Que vienne Nimrod pour témoigner sur Avraham, qu´il n´a pas pratiqué l´idolâtrie.\ » Avraham fut même le seul à oser s´opposer au projet de la Tour de Bavel, dont l´initiateur était Nimrod. Que Nimrod vienne donc témoigner sur lui !

\ »Que vienne Lavan, lui peut témoigner sur Yaakov qu´il n´a jamais glissé vers le vol\ ». Chez Lavan, Yaakov vivait dans une société de triche et de vol, dont Lavan était le spécialiste. Mais, durant 22 ans, il est toujours resté intègre.

\ »Que vienne la femme de Potifar et qu´elle témoigne sur Yossef qu´il n´a pas succombé à la faute.\ » L´Egypte, il y a 3500 ans, était appelée \ »eretz zima\ », la terre de la débauche, mais Yossef est demeuré droit.

\ »Que vienne Nabuchodonosor et qu´il témoigne que Michaël, Azaria et ´Hanania ne se sont pas prosternés devant l´idole,\ » l´immense statue devant laquelle des représentants de tous les peuples devaient venir se prosterner. Comme Avraham, Yaakov et Yossef, ils ont su résister à la pression exercée par un entourage de millions autour d´eux. Rien n´est plus difficile que de ne pas céder à la pression de la foule et du milieu ambiant, d´être à contre-courant, de garder sa liberté intellectuelle, morale et spirituelle.

\ »Que Darius vienne et témoigne sur Daniel qui a continué à prier 3 fois par jour en direction de Jérusalem, malgré l´interdiction\ ». Lui aussi a tenu tête au pouvoir, et a été jeté dans la fournaise.

Que tous les dirigeants et despotes de toutes les époques viennent témoigner que, dans toutes les générations, Israël leur a toujours tenu tête et a respecté toute la Torah ! Certes, c´est toujours une minorité d´Israël qui observe la Torah. Mais l´on peut voir que, finalement, ce sont nos destructeurs qui nous ont construits car, en voulant nous faire disparaître, ils ont provoqué en nous un réveil de notre essence, et les pressions contre nous ont dévoilé en nous notre attachement à la Torah. Chaque fois que se sont levés des tyrans pour nous faire abandonner la Torah, même des enfants sont montés sur le bûcher pour elle ; et combien de simples paysans juifs ont préféré être envoyés en Sibérie, ou être tués, plutôt que de déchirer des tefilin, comme on le leur ordonnait. De plus, quand nous sommes en danger, chacun de nous est prêt à se faire tuer pour l´autre. Israël devient comme un seul homme, avec un seul cœur.

C´est un paradoxe incroyable : nous sommes le seul peuple qui ait besoin de la menace de destruction pour survivre ! Nous voulons la paix, et faisons tout pour l´obtenir mais, quand on vient contre nous, cela déclenche le réveil de notre essence et nous redevenons des lions attachés à Hachem.

Le pire défaut de la nature humaine est la paresse, l´immobilisme. C´est pourquoi les pressions venues de l´extérieur sont bénéfiques, car elles nous obligent à nous réveiller. L´âme est \ »nishmat haïm\ », une âme de vie et, face à la mort, elle se réveille.

Les nations dirent à Hachem \ »donne-nous une chance, donne-nous la Torah maintenant, et nous l´accomplirons.\ » Hachem va contre sa propre loi, selon laquelle il n´y a pas de récupération possible, et leur propose : \ »J´ai une mitsva très facile. Que tout le monde fasse une soucca sur son toit\ ». Mais Hachem fait venir sur eux la chaleur de Tamouz et chacun sortit de la soucca et donna un coup de pied dans la soucca.\ » D. voulait les récupérer par une mitsva facile, mais Il voulut les mettre dans les mêmes conditions qu´Israël qui, durant toute son histoire, accomplit cette mitsva, soit sous une chaleur terrible, soit en Russie dans de très grands froids. Certes, selon l´enseignement de ´Hava, \ »celui qui souffre sous la soucca n´est pas obligé d´y rester\ ». Mais nous n´avons jamais donné un coup de pied à la soucca. La soucca représente la emouna d´Israël, la foi du peuple juif.

Le texte que nous avons lu veut nous faire comprendre que D a voulu faire vivre aux nations l´essence de la vie d´Israël, pour quelques heures. Notre histoire est l´histoire d´un paradoxe où tout se passe à l´envers de toutes nos espérances. Nous sommes le peuple qui a amené au monde le D. un et le concept du messianisme, mais nous sommes accusés d´avoir tué D. et d´empêcher la Délivrance du monde ! Nous sommes le peuple élu de D, alors que sommes montrés du doigt comme modèle de la malédiction! Nous sommes le seul peuple auquel ait été promise une Terre, mais aussi le seul dont on revendique encore la Terre! Nous sommes le seul peuple à qui D ait promis la vie et l´éternité, mais le seul au monde qui soit constamment menacé de génocide! D´une part, nous recevons de D., puis les nations nous font l´exact opposé.

La fête de Souccot, c´est accepter de faire confiance à D, au-delà de tous les paradoxes. La mitsva de la soucca représente la foi qui nous amène à être attachés à D au point que, lorsque nous voyons dans notre vie tout le contraire de ce qui nous a été promis, nous nous accrochons encore plus à D. ; c´est le secret de la Akeda. Seul Israël peut revendiquer cela, car toute notre histoire jusqu´à aujourd´hui est en contradiction totale avec les promesses qui nous ont été faites.

Mais nous serons récompensés car nous sommes le seul peuple qui, durant des millénaires ait juré que, quoi qu´on lui fasse, il resterait toujours le peuple de D. et de Sa Torah.


30 novembre -0001