La Delivrance viendra de France- Deuxieme cours- Toldot-4 Nov 2013

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Itz´hak et Rivka étaient stériles, et ils priaient depuis de nombreuses années pour que D. leur donne un enfant. Il est dit qu´\ »Hachem entendit sa prière (à lui : \ »lo\ »)\ ». Pourquoi la Torah précise-t-elle que c´est celle d´Itz´hak ? Rashi explique : \ »de là, nous comprenons que la prière d´un juste fils d´un juste est beaucoup plus puissante que celle d´un juste fils de méchant.\ »

Pourtant, la Torah met en évidence, en particulier dans la parachat Toldot, la grandeur de Rivka, justement parce qu´était fille de Béthuel et sœur de Lavan ; elle n´avait autour d´elle que de mauvais modèles, mais sut trouver la source. Pourquoi donc est-il dit, juste après, qu´elle est moins grande qu´Itz´hak ? Cela nous montre qu´il est beaucoup plus difficile d´être un juste fils de juste. Quand on naît dans des conditions où tout est facile, on est privé du prix du sacrifice, qui fait que l´on se dépasse ; il faut trouver en soi le courage et ce qui fait de nous vraiment des hommes.

De plus, Avraham était un modèle, et il ne peut y avoir qu´un original ; tous les autres seront seulement des copies, des faux. C´est pourquoi Itz´hak va chercher un modèle nouveau, qu´il n´a pas vu dans son entourage, ni dans les enseignements reçus : il a tout fondé sur la rigueur et la justice. Certes, vouloir créer un autre modèle comporte un danger, car il y a le risque de se déconnecter. Mais Rashi commente : Itz´hak a veillé à ce que le cadre soit le même ; il y a mis un contenu qui lui était propre. Ainsi, il a été l´initiateur d´une nouvelle manière de servir Hachem, jusqu´alors méconnue dans sa famille. Il établit sa propre connexion au Maître du monde. Il est beaucoup plus difficile, lorsque l´on a tout au départ, de tout recommencer à zéro.

Ainsi, Rivka incarne le baal téshuva, celui qui était dans le mal, s´est réveillé spirituellement, et s´est connecté à Hachem par la téshuva. Itz´hak, lui, incarne celui qui se démarque d´un milieu qui est bon, tout en respectant les règles du milieu, et devient un tsadik.

C´est pourquoi ils ont deux enfants, qui représentent ces deux modèles. Par eux, la Torah nous montre ce qu´est l´éducation authentique, où chacun va chercher l´enfant qui lui ressemble le moins, pour en faire le tikoun. Car, on ne peut s´unir à quelqu´un, si on lui ressemble. Rivka, qui vient du mal, sent la déconnexion de Yaakov, par rapport au monde ; elle sait ce qu´est le monde, et peut lui en parler. Au contraire, Itz´hak parlait de Torah avec Esav ; mais celui-ci a trouvé comment tromper son père qui ne put avoir aucune emprise sur lui ; c´est ainsi qu´il se perdit.

Au début de la paracha, il est dit que Rivka était enceinte et ressentait des douleurs : \ »tu as 2 puissances dans ton ventre, et 2 nations sortiront de ta matrice\ ». Nos Maîtres font remarquer que, à l´intérieur, dans le monde de l´essence, il n´y a pas d´opposition, car elle seulement dans le monde de l´extériorité, au niveau du rayonnement. Rashi explique que ces 2 puissants qui, dans le monde de l´intériorité, ne s´opposent pas, sont une allusion à l´empereur Antonin et Rabbi HaNassi. La vraie grandeur de ce dernier était d´être un géant de Torah, très spirituel, mais sans jamais être déconnecté de ce monde. C´est seulement ainsi que l´on peut avoir une emprise sur les puissants de ce monde, qui ne seraient pas séduits seulement par la Torah. Esav a besoin de voir que ceux qui portent la Torah ont aussi la puissance. C´est ainsi qu´on peut l´attirer.

L´étude de la Torah doit nous pousser à chercher ce que nous pouvons réparer dans notre époque. Tous les justes authentiques se sont toujours préoccupés de ce monde, car c´est notre rôle d´y agir.


30 novembre -0001