Le secret de la naissance d´Israel- Chemot et Vaera- Cinquieme cours- 26 Dec 2013

MP4 MP3 RESUME DU COURS : La descente en Egypte est liée à tout le Projet divin, \ »En ce jour, Hachem sera Roi sur toute la terre\ ». Les prophètes auraient pu choisir de nombreuses qualités, pour définir comment Hachem Se dévoilera à la Délivrance finale, mais ils ont choisi la notion de Roi, avec l´autorité qu´elle comporte. On trouve, sur terre, soit la conception du D de la force, soit du D d´amour. La Torah nous donne le juste milieu et, dans nos prières, nous L´appelons parfois \ »avinou malkénou, notre père et notre roi\ », ce qui fait appel aux deux notions à la fois : le père qui aime Ses enfants, mais qui est aussi Roi, qui décide et il n´y a pas à discuter. Il n´en reste pas moins qu´à la Délivrance, la relation qui s´installera véritablement entre Hachem et Son monde, c´est la Mal´hout, où l´homme comprend qu´il ne fait pas ce qu´il veut ! Certes, il sera dévoilé que Sa direction est bonne pour les hommes, mais l´accent est mis sur le fait qu´Il décide !

Il fallait donc créer un peuple qui ait cette relation, dans son essence. Or, à cause de ´Ham, qui voulut empêcher le Projet de la Mal´hout, nous n´avons pu naître du 4ème enfant que Noa´h aurait dû avoir. Nous sommes sortis de Chem qui signifie \ »le nom\ », l´identité : Chem perpétue l´identité humaine authentique. Il a le modèle, mais il n´a aucun moyen de le réaliser sur terre. Il ne peut changer le monde. Comme l´explique Rashi, Elokim signifie \ »Baal hako´hot koulam, Maître de toutes les forces\ », et ce monde est créé sur le principe de la rigueur et de la force. On n´y obtient rien par la douceur. D´ailleurs, ce pays porte en lui l´essence du monde tel qu´il est réellement, car c´est le plus fort qui y gagne, ce qui oblige l´homme à cesser d´être un assisté ! Nous avons des droits, mais aussi des devoirs et des efforts à faire. Il ne suffit pas d´avoir raison, il faut aussi avoir la force de l´imposer ! Or, l´utilisation de la force est ce qu´il y a de plus dangereux, car le risque de déviation demeure toujours.

Nous avons dû descendre en Egypte pour nous nettoyer. D met le peuple héritier du message de Chem et de la vérité, au milieu de la cruauté de ce monde. Car SAVOIR n´est pas suffisant, il faut aussi VOIR, RESSENTIR. Or… comment dire que D est bon, quand on est confronté à la cruauté humaine ? Pour être crédible, il faut vivre réellement ce qui se passe dans ce monde. Pour aider les autres à sortir de leur épreuve, il faut avoir été confronté soi-même à l´absurde de ce monde, car il faut transmettre, non le savoir, mais la force ! Les quatre cinquièmes du peuple, ceux qui étaient trop chémites, n´ont pas résisté, et ont abandonné. Nous-mêmes montrons que l´exil est encore en nous, lorsque nous libérons des assassins, pensant ainsi avoir la paix ! Mais nous sommes en train de vivre les derniers sursauts de notre libération.

D dit à Moshé : \ »tu vas parler à Pharaon. Mais sache que cela ne servira à rien, tant que Je ne frapperai pas\ ». La Torah nous enseigne ici qu´on ne négocie pas avec le mal ! Nous devons nous habituer à être un peuple qui connaît ses droits et dit : cette terre est à nous ! Et c´est tout ! Elle est \ »Eretz ´hemda\ », la terre que tout le monde convoite, car est le point de départ de l´humanité. Mais se dévoile la Mal´hout d´Hachem : Il est Roi, Il fait ce qu´Il veut, et Il nous l´a donnée ! C´est pourquoi Moshé fut puni et n´y entra pas, car il a demandé \ »POURQUOI fais-Tu du mal à ce peuple ?\ » D décide, et on ne pose pas de question ! Comme il était stérile de parler avec Pharaon, de même aujourd´hui, on ne dialogue pas avec le mal ! C´était la 3ème voie, durant les accords d´Oslo : les uns acceptaient ces accords, les autres les refusaient. Mais le Rabbi a dit : on ne doit même pas parler ! Nous sommes ici, et c´est tout ! C´est l´essence de la Délivrance d´Israël. Si je parle, même pour donner un argument qui est juste, je leur donne du crédit. Mais, pour tenir une telle position, il faut une force inimaginable, messianique !

C´est ce que le Baal HaTourim explique, sur les 4 langages de la Délivrance, \ »véhotséti, véhitsalti, végaalti, vélaka´hti\ » : \ »ces 4 langages font allusion aux 4 Mal´houiot\ ». Le Baal HaTourim désigne la délivrance des 4 futurs exils par le terme \ »Mal´houiot\ », pour nous montrer pourquoi nous sommes en exil ! Ce qui nous manque, c´est la Mal´hout, et c´est ce que nous devons apprendre : D est Roi et fait ce qu´Il veut dans Son monde ! Le 4ème verbe employé, \ »laka´hti\ », désignant la délivrance de l´exil d´Edom, signifie que l´on prend avec force, à quelqu´un qui ne voudrait pas forcément nous donner. Cette délivrance se fera d´une manière très difficile, avec violence. Nous serons tous rassemblés ici d´une manière forte. Ce sera la sortie la plus difficile, dit le Baal HaTourim. Quand nous serons comme des brebis au milieu des loups, disant que cette terre est à nous, et qu´ils voudront nous dévorer, se produira le miracle de la Délivrance. D Se dévoilera en tant que Roi !

\ »Mashia´h\ » vient de \ »si´ha\ » dont la racine est employée deux fois dans la Torah : d´abord pour parler de Itz´hak, parti prier dans les champs, et pour dire qu´\ »il n´y avait pas encore de \ »sia´h\ », car il n´y avait pas encore eu de pluie.\ » Le lien entre les deux est évident : si nous voulons nous enraciner sur notre terre, y voir de la végétation et des récoltes (qui sont le signe de la Délivrance), nous devons consacrer tout notre potentiel de parole, non plus pour les nations, mais pour le Maître du monde !


30 novembre -0001