Les 8 etapes de la reconstruction du monde -Quatrieme cours- Guilgoulim- 16 Sept 2014

Posté il y a 5 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Certes, dans la Torah, il nous est demandé la crainte d´Hachem. Mais la Torah orale la remet à sa place : elle est seulement le commencement, la clé pour entrer dans le palais qui, lui, est l´essentiel. Comme les autres qualités, si elle est exagérée, la crainte d´Hachem produit une klipa : Yaakov veut vivre à un niveau tellement haut, un tel perfectionnisme, qu´il a une vision négative de lui-même ce qui lui fait craindre Esav. Une crainte positive renforce l´homme, car il ne craint que D.ieu, et non les hommes ; mais une crainte excessive l´affaiblit car il se diminue et a peur des autres. C´est le premier défaut du Erev rav ; le deuxième est la culpabilité pour ce que l´on fait et le besoin de toujours se justifier et s´excuser. C´est ce que nous voyons aujourd´hui : ceux qui nous font toujours douter de nos droits et nous affaiblissent. Aucun enfant de Yaakov n´est sorti de notre peuple, de sorte que cette klipa est restée à l´intérieur d´Israël. Mais elle existe aussi en dehors de nous, et c´est le grand mélange du \ »judéo-christianisme\ » qui n´est plus juif, expression moderne de cette klipa. A la fin, nous serons Israël, celui qui n´a plus peur parce que, à la fois \ »tu as vaincu Elohim et a vaincu les hommes\ » : quand on surmonte le problème de la crainte excessive de D.ieu, on n´a plus peur des hommes.


30 novembre -0001