Nous sommes des gagnants car nous sommes les meilleurs – Bo- 17 Janvier 2016

  1. Des versions bio-plasmiques de nous-mêmes existent dans la « matière sombre »

    …..Par l’intermédiaire du Tselem nous vivons à la fois dans la matière et dans l’antimatière. N’oublions pas que TZEL veut dire « ombre » et que ETZEL veut dire « chez » … Le monde de ATZILOUTH est le plus proche du EÏN SOPH il n’est pas Lui, mais il est chez Lui…

    La conscience du Tselem est une conscience multi-dimensionnelle bio plasmique responsable de l’information qu’elle véhicule dans les corridors » Neuronaux Cosmiques « . Le développement de « l’énergie cristalline cohérente » ou nombre d’Or, ne peut se réaliser en dehors de l’impeccabilité de nos esprits. Si nous pouvions voir à chaque instant la « forme » de notre « phantasmagorie », nous serions aussi étonnés que Masaru Emoto lorsqu’il a découvert les cristaux que forment l’eau au contact des intentions qu’elle reçoit, car c’est le même système. La figure géométrique cohérente étant l’étoile à six branches, étoile de David, messianique, en Devenir … ou Sceau de Salomon, eshatologique, Ressucitée (…)
    Une bonne partie de l’humanité n’en est pas encore à reconnaître que l’ancien système de l’aura est incapable de véhiculer l’énergie cristalline de la planète en augmentation. Il en résulte une sorte de pression différentielle qui provoque un stress par surcharge de l’aura. Il se produit des fissures et des » fuites » dans l’aura et il peut se créer des courts circuits.

    Nous appelons cela des » maladies d’Ascension « . Quand elles ne sont pas reconnues, elles peuvent conduire à des pertes d’énergie, de la fatigue chronique et à la dépression.

    http://www.elishean.fr/?p=30248

  2. Merci Rav pour votre courage et votre bitahon….Hashem est à vos côtés et ne vous lâche pas . Ma prière et mon affection vous accompagne . Nous gagnerons…j\’aime beaucoup cette expression apprise de vous \ » gamzo le tova\ » car j\’y crois très fort.

  3. Les noms Shoah et Germania et non Germamia.La lumière d\’ELokim se traduit en hébreu par OR-AL. Pour comprendre les évènements il suffit de comprendre le sens oral avec des oreilles en occultant l\’écriture.
    SHOAH : Jesus s\’appelait Yeshu.Les chrétiens ont transformé son nom, son image et par conséquence sa destinée.Les chrétiens l\’ont appellé YéSHOAH qui veut dire en français oral Y-est-SHOAH et en hébreu Yié-SHOAH.Pourquoi la shoah ?
    Environ 40 ans aprés Herzl les juifs ne voulaient pas aller en Eretz.Herzl oralement veut dire dans sa langue allemande le coeur d\’ ELokim et en hébreuu son-or Herzl = Eretz-El la terre d\’Elokim.
    LA différence entre germamia et germania c\’est une chose et son opposé.Le M=aime et le N=haine phonétique la difference entre le M et le N c\’est un univers, j\’abrege.Mamia= avec Ya (avec Dieu YKVK) et ma-Nia c\’est N-YA l\’abscence de Dieu .A 90%env le N représente la négation dans les langues.
    pour conclure qu\’est ce vol de l\’hirondelle.La Thora bé-al-pé est vivante ;c\’est \’\’aT ora \’\’= ta lumière orale.Quand les hirondelles reviennent à l\’origine(à-l\’oeuf = alef) que tous les sons étrangers reviennent, ici alors ce sera la géoula, ISRAEL Y-SRA-EL.

  4. Cher Rav,
    Je vous livre la définition de Wikipédia : La cinquième colonne, cette expression fut initialement utilisée lors d\’une allocution radio-diffusée par le général Emilio Mola, membre de l\’état-major des forces nationalistes espagnoles en 1936 pendant la guerre d\’Espagne, parlant des partisans nationalistes cachés au sein du camp républicain. Elle est entrée dans le vocabulaire courant dans diverses langues. Par extension, l\’expression désigne en effet tout groupe de partisans infiltrés, généralement civils, prêts à œuvrer de l\’intérieur pour favoriser activement la victoire des forces armées traditionnelles du même camp puis, plus généralement, tout groupement agissant dans l\’ombre pour saper de l\’intérieur une organisation ou un État.
    Qu\’HaShem vous donne toute les forces pour surmonter cette épreuve et vous aide à tout reconstruire !

  5. Vous pouvez compter sur nous pour les psaumes Rav, bon courage, nous savons que vous n\’en manquez pas … La façon dont vous décortiquez la Paracha et les Psaumes du jour de l\’incendie pour l\’expliquer est un exemple qui devrait nous accompagner dans toutes nos propres épreuves … Merci.

  6. Réponse à Sydney Benhamou. J\’aimerais rectifier une petite anomalie dans votre texte.
    Vous dites : \ »Jésus s\’appelait Yeshu\ ». Ca ne veut évidemment rien dire. Je rectifie donc,
    selon qu\’il est saintement écrit: \ »Rendez droites les chemins d\’Hachem\ ».
    Rendre droit = rectifier. Jésus est né à Bethléem, probablement un petit village
    du Proche-Orient, dont on aurait perdu la trace aujourd\’hui. Il ne s\’appelait évidemment
    pas Jésus (le français n\’existait pas à l\’époque). Il ne s\’appelait pas non plus Djézeusse
    (l\’anglais n\’existait pas). Il ne s\’appelait pas non lus \ »j\’héssousse\ ». Bien sûr que non.
    L\’espagnol n\’existait pas. Alors j\’ai fait des recherche, et je me suis rendu compte
    qu\’il y avait dans cette région-là, à cette époque-là, un peuple qui parlait une drôle de langue, avec des drôle de signes entortillés, qu\’on écrivait de droite à gauche, dans
    le seul but de faire l\’intéressant. Et il semblerait qu\’à cette époque-là, ils se donnaient
    entre eux des noms hébreux. Et vous savez comment ils l\’ont appelé? Tenez-vous bien…
    Ils l\’ont appelé Yohanann. Si, si… Yohanann… Ca doit être un nom à eux, épicétou.
    La question qui se pose est alors: \ »Mais qu\’eeeest ce qui s\’est passé?\ ». D\’où vient
    qu\’un certain Yohanann, se retrouve, de par les diverses couches ajouté dessus,
    surnommé Jésus? Elle est-y pas belle ma question? Bien sûr que oui, elle est belle.
    Première couche: le passage du nom en grec. Yohanann, c\’est Iohanness.
    Deuxième passage, traduction en latin. Iohaness devient Iohanaz.
    Et Iohanaz Rex Ivdaeorvm devient Ioha nazRex Ivdaeorvm. De là Nazareth, qui n\’existait pourtant pas à l\’époque. Vous suivez? Revenons à Iohanness en grec.
    On a en grec IohannhcphbaptisthC. C\’est souvent long à écrire, surtout à l\’époque,
    et les grecs étant quand même des gens très intelligents, ils savaient qu\’on pouvait
    abréger. Prenons l\’exemple français \ »Boulevard\ », ou \ »Monsieur\ ». On écrit Bd ou Mr.
    Les grecs utilisaient l\’abréviation IC (et parfois IHC) avec un petit trait sur le dessus.
    La prononciation se faisant \ »Issous\ » (ou \ »Iessous\ » pour le second cas).
    C\’est de là que vient le nom francisé de Jésus. Mais le terme francisé le plus logique, c\’est Jean. Et plus précisément Jean, le Baptiseur, fils de Zachariah et d\’Elisebath. Le précurseur. Le Machia\’h des nations ben \ »Tsadik-Joseph\ ». Voilà. Bien expliqué, c\’est très simple.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+