Psaumes- 10 mille Euros la bouteille !-2 Juillet 2013

Posté il y a 6 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Dans le psaume 12, en seulement 9 phrases, David révèle tous les mécanismes des fausses religions et des faux idéaux. Il critique l’approche religieuse qui trompe, par toutes sortes de promesses mensongères.

\ »Voici le chant ala shminit, du huitième\ ». Certains commentaires disent qu’il s’agit d’une sorte de harpe à 8 cordes. David utilisait un instrument porteur du message qu’il voulait transmettre : lorsqu’il voulait révéler des notions liées à la 8ème dimension, il prenait cet instrument ; il veut nous montrer que ce psaume est inspiré par la 8ème dimension, c’est-à-dire par ce qui vient après ce monde, puisque ce monde est créé selon la 7ème dimension.

\ »Shminit\ », c’est ce qui vient après le shabbat ; ce que l’on appelle \ »le olam haba, le monde à venir\ », c’est-à-dire l’inconnu, le surnaturel, tout ce qui fait rêver ceux qui sont en quête d’autre chose que ce monde. Dans ce psaume, David va nous enseigner à discerner quand on nous parle vraiment du monde à venir, et quand on nous trompe.

\ »Ala shminit\ » englobe aussi le monde meilleur promis par Marx, ainsi que l’homme libéré promis par les civilisations libérales, et le royaume de l’autre monde dont ont parlé Esav et ses descendants, promesse d’une dimension après notre réalité.
\ »
\ »Hoshia, Hachem, sauve Hachem !\ » C’est-à-dire, dès que l’on nous parle de la huitième dimension, \ »au secours Hachem !\ » \ »En vérité, les ‘hassidim n’existent pas. Tous ces gens se font passer pour des croyants, mais les vrais hommes de foi ont disparu.\ » Selon l’explication du Malbim, David nous dit ici que nous croyons voir beaucoup de gens de foi mais, en réalité, ce n’est qu’un masque. Le monde ne suit que le mensonge : de faux vendeurs de foi, dans le domaine religieux, et de faux vendeurs d’idéaux, dans le domaine profane.

\ »Le premier signe pour les reconnaître, c’est lorsque l’homme parle à son prochain de la futilité de ce monde.\ » Ils prétendent qu’il faudrait chercher la vérité en dehors de ce monde. \ »Tu entends que leur discours est le langage du glissement\ », c’est-à-dire qu’il faut \ »laisser tomber\ » : on nous a frappés, ou fait du mal, mais cela n’a pas d’importance, il faut être tolérant, etc… \ »Ils se parlent le langage du cœur.\ » Ils semblent avoir une très haute morale : si l’on te frappe, tends l’autre joue, et bénis quand on t’insulte… \ »Je T’en prie, Maître du monde, détruis toutes ces lèvres de glissement. Et, plus que tout, Hachem, fais disparaître ceux qui parlent avec une grande bouche\ », c’est-à-dire les grands utopistes et idéalistes de la tolérance à l’extrême qui interdit d’interdire et prône la liberté pour tous de vivre comme ils l’entendent…

\ »Nous en avons assez de ces grands idéaux qui n’ont aucune prise sur la réalité ; de ceux qui ne vivent que du pouvoir de leurs paroles, qui disent : nous savons manipuler le langage. Qui sera notre maître ?\ » David parle de tous les démagogues qui prétendent affranchir les peuples de l’oppression, mais leur langage est aussi dangereux que celui des tyrans. \ »En vérité, leur intention est de spolier les pauvres et les misérables. C’est maintenant que Je vais Me lever, dira Hachem, et Je donnerai la force de libérer les pauvres et les opprimés, à celui qui sera capable de s’opposer à eux et de leur cracher dessus.\ » Par le langage, ils sont les plus forts, et il ne faut pas discuter avec eux, mais leur cracher dessus, et Hachem donnera la force de les vaincre.

David pleure et supplie D. de Se lever, car on vole les malheureux en leur vendant des promesses qui ne se réalisent pas. Les pauvres n’ont rien, que leur espoir, et ils s’accrochent à toutes les promesses de charlatans qui les trompent.

A tous ces menteurs, il répond : \ »On ne joue pas avec la parole d’Hachem ; ce sont des paroles de pureté, comme de l’argent qui a été brûlé au feu ; combien de fois faut-il le présenter au feu, cet argent qui vient de la terre, pour pouvoir le présenter comme un verre de kidoush. Il doit être raffiné plusieurs fois 7 fois.\ » Nous sommes tous pleins de scories, et nous devons être purifiés, passés au feu, une infinité de fois, pour être purifiés.

David exprime que tous ceux qui présentent des raccourcis ou des solutions de facilité nous trompent. Si l’on nous dit que quelqu’un a tout payé pour nous et pour toute l’humanité, c’est le plus grand raccourci jamais présenté. Mais il en est de même pour les politiques qui nous disent : votez pour moi, et tout ira bien. \ »Je T’en supplie, Hachem, protège-nous de cette idéologie pour toujours !\ » Il faut payer le prix, pour être purifié. C’est pourquoi il y a tant de mitsvot, et la loi que personne ne pourra jamais \ »accomplir\ » car elle est le garant de la morale authentique. S’il n’y a pas de loi, c’est la fin du monde. La loi ne nous laisse pas faire ce que nous voulons, quand et comme nous voulons et c’est ainsi que, chaque jour, elle brûle nos scories et nous construit. Toutes les difficultés et les épreuves, aussi, contribuent à faire de nous de l’argent pur.

De plus, il est mensonger, et même totalement immoral, de dire de tendre l’autre joue, quand on nous gifle. Si je me laisse gifler, c’est que je ne me soucie pas de l’autre, et je le laisse sombrer dans son mal sans réagir. Comment puis-je l’aider ? Si je me soucie de lui, je vais me défendre et le giflerai car, par la douleur qu’il ressentira, je lui ferai comprendre qu’il se comporte mal et c’est ainsi que je pourrai le ramener.

Chaque fois que l’on nous dit que tout sera facile, ou que l’on prétend faire à notre place, c’est un mensonge. Car le langage de la Torah est, au contraire : tu es bourré de scories, et il faut te nettoyer ; ce sera très difficile ! C’est le seul langage de la vérité, et c’est aussi le seul qui donne à l’homme tout son mérite, car il fait lui-même tous les efforts nécessaires pour se rapprocher d’Hachem. La vraie Torah dit à l’homme ce qu’il est capable de faire par lui-même. Elle est une louange à la grandeur de l’homme !


30 novembre -0001