Surtout pas tout nu ! -Tania- 8 Oct 2013

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Nous avons parlé des trois habits de l\’âme divine, par lesquels elle se manifeste dans ce monde : ce sont les pensées, les paroles et les actions liées aux 613 mitsvot de la Torah. On sait aujourd\’hui que le monde de la pensée est un monde d\’énergies incroyables. Par une pensée sérieuse et claire, on peut influencer les choses, à commencer par soi-même, voire même changer le cours des choses !

Notre parole a aussi une puissance : on peut construire ou détruire avec la bouche. Le Zohar dit même qu\’aucune parole ne se perd ; elles restent dans le monde et continuent à agir. L\’idéal serait d\’arriver à de bonnes pensées, mais avoir de bonnes paroles est davantage à notre portée. \ »Ce n\’est pas dans le ciel ou de l\’autre côté de l\’océan, mais dans ta bouche\ ». Rashi commente que, même si la chose que je veux atteindre est loin, en réalité, elle est très proche de moi, dans ma bouche : si je dis \ »je veux et donc je peux\ », je déclenche une force, une énergie qui me hissera à ce niveau, ou qui amènera la chose à moi. Dire \ »j\’arriverai\ » est déjà une grande partie de la solution, car la parole est matrice de volonté : quand j\’exprime par ma bouche, je donne un habit à ma volonté. Les forces de l\’âme ont besoin de réceptacles pour pouvoir agir ; l\’un des habits de l\’âme est la bouche, support de la volonté : une parole positive m\’aide à aller là où je veux ; de même, l\’étude de la torah et la lecture des psaumes. Quand nous lisons chaque jour, ne serait-ce que quelques psaumes, nous ouvrons devant nous des autoroutes de réussite ! (Pour cela, rien n\’est aussi puissant que le texte hébreu, même si nous ne comprenons pas, car le choix des mots et des lettres est un choix divin, et le Texte a une force en lui-même. Il crée la connexion.

Quant à l\’habit de l\’action, il est parlé ici d\’une action du type Narshon, c\’est à dire lorsque j\’ai la mer devant moi, et ne peux plus avancer. Il faut une action folle pour avancer quand même, et que l\’eau s\’ouvre devant moi ! Mais comment sait-on qu\’il faut prier ou agir ? Parfois, le problème est tellement énorme qu\’en parler (en priant) lui donne de la consistance, et la seule possibilité pour m\’en sortir, c\’est l\’ignorer et agir. C\’est quand \’Hava a répondu au serpent, qu\’elle a vu l\’arbre interdit au milieu du jardin, car l\’interdiction a pris toute sa pensée ; et c\’est quand Yaakov s\’est prosterné devant Esav qu\’il lui a donné de l\’assurance et de la force. Lorsqu\’Israël affirmera enfin ses droits, les nations les reconnaîtront ! Cela est vrai en toutes circonstances : ce sont nos peurs qui créent les montagnes que nous voyons devant nous.

\ »Les deux qualités fondamentales que l\’on peut appeler père et mère, crainte et amour…\ » Toute la structure des qualités d\’un homme repose sur ces deux pôles, crainte et amour, qui engendrent toutes les autres… \ »Sache que l\’amour est la matrice de toute bonne action positive, et c\’est uniquement de l\’amour que découle une bonne action. Sans amour, il n\’y a aucune stabilité, ni continuité au bien que tu fais, car celui qui fait véritablement, fait seulement s\’il a de l\’amour pour Hachem.\ »

On peut faire beaucoup de bonnes actions, mais c\’est seulement si elles sont engendrées par l\’amour que l\’on aura la constance dans le temps. Je dois décider de faire, non parce que j\’en aurais envie, ou par enthousiasme, mais parce que je me suis engagé et que je dois faire ! C\’est l\’un des fondements de l\’identité juive authentique : être constant dans le bien est le summum de la morale. Par exemple, je dis merci à Hachem à chaque fois que je mange et que je bois, etc… Chaque jour, je m\’oblige et me soumets. C\’est pour cela qu\’il faut aimer ce que l\’on fait, sinon, on ne pourra y être constant. C\’est la définition de l\’amour. Je me lie, et je continue, même si cela blesse parfois. L\’amour n\’est pas gratuit, mais j\’en paye le prix ! C\’est cela, la circoncision : j\’aime, je m\’attache, et je m\’investis totalement.

C\’est ce que nous disons dans le Shém\’a : il faut aimer Hachem \ »de tout ton cœur…. Et tout ce que Je t\’ordonne, que ce soit au-dessus de ton cœur…\ » Je dois soumettre mon cœur à Sa loi. Je me soumets à ce que je crois. Sans soumission, il n\’y a pas d\’amour. Et cela est vrai dans tous les domaines de notre vie.


30 novembre -0001

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+