AH! Ces Femmes qui font tomber les Hommes! L´ONU miroir des \ »femmes juives\ »….21 Septembre 2011

Posté il y a 8 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 3ème volet d’une série de cours commencé lundi.
Ce qui nous apparaît comme des divergences dans le Talmud ne forment en fait qu’une magnifique union entre 2 dimensions.
Nous sommes toujours en présence du même phénomène, l’un incarne la dimension féminine, intérieure et l’autre incarne la dimension masculine, extérieure.
Il y a une tension entre l’homme et la femme, entre le corps et l’ame et tout le travail est de faire la paix entre les 2 exigences.
Rester au premier niveau de la discussion entre 2 maitres d’Israël est ‘criminel’ car c’est justement la que commence le travail. Il faut montrer que les 2 ont raisons.
Et puis, la puissance des maitres d’Israël est telle que nous nous devons d’aller explorer aussi l’intériorité de leurs propos.
Pour exemple, la fameuse discussion entre rabbi Eliezer et rabbi Yéochoua fait l’objet déjà de 3 cours, nous en avons maintes fois parlé sous des angles différents et pourtant, plus nous avançons, plus nous réalisons qu’il y aura encore à découvrir et ce ‘encore à découvrir’ semble infini !
Eh oui, c’est ca les maitres d’Israël, alors respectons les, respectons nous en donnant à leur propos toute la profondeur qu’ils suggèrent.
Le rabbi dit que la tradition rapporte que la Halakha sera comme l’école de Chamai lors de la délivrance finale alors que notre tradition a tranché toute la Halakha, à quelques exceptions près, comme l’école de Hillel.
Or, le Rambam nous dit que la Halakha ne changera pas à la délivrance fnale.
Contradiction ??..La Kachia !
La hassidout révèle que le monde de la délivrance est l’union des contraires, autrement dit, on continuera à l’extérieur de faire la Halakha comme Hillel mais à l’intérieur comme Chamai !
Toute la structure du corps vivra sous l’inspiration de Hillel et toute la structure de l’ame vivra sous l’inspiration de Chamai !
Magnifique, nous ne comprenons rien car nous ne connaissons pas cette situation, même si notre âme perçoit cette connaissance.
Un véritable Slalom sur une ligne toujours droite ou comment réussir à faire le Chalom entre 2 vérités qui ne forment qu’une !
La dimension féminine se donne pour l’autre, elle représente l’annulation de soi au profit de l’autre alors que la dimension masculine est l’affirmation de soi.
Une femme n’est pas propriétaire de son temps, elle n’a ni jour ni nuit tellement elle s’occupe de sa maison, c’est pourquoi elle est exemptée des mitsvot positives liées au temps !
(Au Passage, sachons apprécier leur grandeur car s’effacer est si difficile, Rendons hommage à nos femmes au quotidien car n´oublions jamais que sans femme un homme n´est rien et ne pourra surtout jamais se construire. Alors, un bouquet de fleur avant chabat , ca fait toujours plaisir, un compliment, un mot gentil, au moins un ou 2 appels par jour durant la journée de travail pour prendre de ses nouvelles et surtout quand elle nous appelle, quelque soit la situation, lui faire ressentir qu´elle est la priorité, il y a tant à faire…en réalité, on dit que les femmes sont compliquées mais ce n´est pas si vrai que ca, ce sont plutôt les hommes qui le sont…refermons la parenthèse sur un sujet qui est loin de l´être)
Tichri, mois de la nature, masculin est le mois de l’extériorité ! Rabbi Eliezer exprime cette relation à D. comme son prénom le suggère (Eli Ezer, mon D. m’aide et cette aide provient du D. El, investit dans le monde et D. aide) !
Nissan, mois de la surnature, féminin est le mois de l’intériorité ! Rabbi Yéochoua exprime cette relation à D. comme son prénom le suggère (il est libéré par le Ciel, il s’efface complètement devant D., thèse ultra religieuse d’annulation de l’homme devant D.) !
Dans le moindre détail, une vérité s’affirme !
Voila la racine de la discussion entre les partisans du corps et de l’ame, entre Téhilim (psaumes) et Tilim (missiles), entre les religieux et les non religieux,…
L’un et l’autre ont TORTS quand ils sont l’UN SANS l’AUTRE !
Quand l’homme et la femme refusent de s’unir, c’est la MORT !
Trancher la Halakha n’est pas chose aisée car face à une discussion entre 2 géants, qui peut décider lequel a raison.
Même le Choulkhane Aroukh construira son œuvre en naviguant entre les 2 pôles principaux, le Roch (symbolisé par le monde achkénaze) et le Rambam (symbolisé par le monde séfarade), aidé de nombreux piliers.
Pour trancher, pour dire à quelqu’un…fais ou ne fais pas, il faut connaître l’ame, la source de la Makhloket !
Rachi met en évidence que durant tout le récit de la Création, D. est appelé ‘Elokim’ (expression de D. qui se cache derrière la nature).
Juste après, on voit apparaître Avayé. Alors, rigueur ou amour ?
Rachi revele un code ultra secret que même le Mossad et le Chine Beth n’ont pas réussi à ouvrir : D. a pensé au départ créer son monde sous le signe de la rigueur mais quand il a vu que ca ne tiendrait pas, il a adjoint au monde la mesure de l’amour.
Nous avons traduit Mahachava par pensée, or la création a eu lieu, elle n’est donc pas pensée !!!! La pensée n’est pas créatrice et le texte parle de parole et d’action Divine.
Rachi veut dire que dans son ‘fond intérieur’, il aurait voulu créer le monde avec le Din.
Il sait que c’est impossible, il a donc associé le principe de sauvetage au principe de la rigueur !
Depuis quand D. a-t-il des rêves non réalisés ? Non, bien sur, le projet Divin est de permettre à l’homme de réussir, ce qui suppose que D. se voile ! Oui, mais l’homme laissé à lui-même est dangereux.
Le pire crime que l’on puisse faire est d’humilier une personne car c’est un assassinat de l’ame, c’est une destruction de son identité !
Et le véritable judaisme est celui de rabbi Eliezer car rabbi Yéochoua seul ne peut pas tenir car devant lui, le monde brule (comme avec Rachbi au sorti de la grotte la première fois, il incarne la dimension de l’annulation totale et ca marche mais ce que le talmud veut nous faire comprendre, c’est que c’est réservé à une élite, le juif authentique qui descend à la réalité est le soldat victorieux qui revient du combat et va remercier le Tsadik de la génération qui a prié pour lui et va ensuite à la cérémonie de remise de médaille) !!!!
Ensemble, les 2 doivent construire le monde de D., c’est l’idéal mais c’est toute l’histoire du monde !
Casser le miroir ou tenter d’effacer le miroir qui reflète l’image qui nous dérange ne sert à rien ! Voila une clef d’existence à appliquer dans nos rapports à autrui.
La souris ne rentre dans une maison que par un trou que l’on n’a pas fermé, disent nos maitres.
La souris a tort, c´est clair mais le trou, nous ne l’avons pas fermé !
Pourquoi l’identité juive passe la dimension féminine qui est justement celle qui ne s’impose pas ???? Le contraire aurait été plus logique ! Excellente question !
Heureusement, nous avons traversé l’histoire malgré toutes nos impossibilités (Am, peuple se lit aussi Im, ensemble…malgré nos exils…un juif ou qu’il soit, reste un juif et a plus que plaisir à se retrouver) !
Il y aurait dans la structure du peuple juif une sorte de double identité : sommes-nous un peuple ou une nation ? Combien sont fier d’être juif et sont prêt à mourir pour leur peuple mais ont incapables de s’identifier à ce qu’est la nation juive ?!?!
Nous sommes le seul peuple à être à la fois un peuple ou une nation et en plus, construit à la perfection sur ces 2 notions au point que l’on peut exister sans une de ces notions !
Massacré durant toute l’histoire par le monde entier, le peuple juif est sur la première page de tous les journaux ! Même éparpillé aux 4 coins de la terre, nous sommes un peuple indestructible, nous sommes tous un membre du peuple juif !
Cette dimension Am (peuple) qui nous a préservé durant l’histoire se retourne contre nous ! Les autres peuples ne connaissent pas ce phénomène, l’épouse prend la religion du mari !
Ce phénomène existe aussi chez les religieux.
Heureux comme un juif religieux en France ou à Zurich, c’est appartenir à la dimension féminine d’Israël ! Cette dimension forte de peuple qui nous a sauvés durant l’histoire (Yéochoua), cette dimension féminine nous a sauvé de la disparition mais elle nous coute cher aujourd’hui !
Vous refusez de rejoindre la nation d’Israël (‘Tuez les hommes et faites vivre les femmes’ ! a dit Pharaon qui voulait transformer Israël en femme, en juifs de l’exil) et vous êtes responsables du miroir de l’ONU !
Arrêtez de vous construire chez les nations, venez vous donner à notre terre !
Arrêtez de flirter avec tous les ´amants´ du monde, revenez à votre mari pour reconstruire la nation et alors, toutes les tentatives des nations se retourneront contre eux !
Ceci est un appel du cœur et non une attaque ou une critique, à D. ne plaise, Venez nous rejoindre et construisons ensemble notre nation juive et personne ne pourra plus rien contre nous !


10 juillet 2018