C’est au Plus Bas que l’Homme Peut Opérer le Plus Grand Retour !!!!! – Connaissance de Soi et du Monde – 26 Juillet 2011

0 vues

MP4 MP3 L’unité est le retour de ceux qui étaient loin de D. car rien ne peut lui échapper et tout est connecté à lui !!!!!
Rien n’échappe à son contrôle et lors de la délivrance se dévoilera cette connexion ou tous découvriront que l’histoire, toute l’histoire même le moindre détail avait un sens !
Olam, mot utilisé pour dire monde vient de ‘Elem’, voile car dans notre monde, tout est voilé et ce monde cache la connexion avec D., du moins à nos yeux!
Un océan de sagesse va donc se dévoiler dans le monde pour que tous puissent comprendre l’histoire du monde et l’histoire de chaque homme depuis la création du monde ! C’est un niveau de compréhension extrêmement élevé et nul n’a encore atteint cette sagesse depuis Moshé. Plus encore, toute la Torah depuis Moshé jusqu’à nos jours en passant par tous les plus grands maitres de l’histoire d’Israël n’est qu’un souffle devant la Torah du Machiah!
Qui pourra consoler Israël de 2000 ans d’exil, de souffrances, de shoah sinon le Machiah avec sa Torah. Il viendra pour nous apprendre comment ce monde est connecté à D., cette Torah va ramener le Monde entier à D. !
D. savait que nous allions devoir traverser durant des millénaires un monde de fou et de barbare et qu’il était impossible de rester connecté à lui uniquement avec le cerveau, il nous a donc muni d’un parachute qui s’appelle la Emouna (et il faut l’ouvrir pour ne pas s’écraser) !
Les mondes supérieurs sont déjà en situation de chute par rapport à la source et le but est notre monde inférieur car D. voulait recevoir le Nahat Rouah (ressentir le bonheur intérieur intense et profond) de voir l’homme ramener l’obscurité à la lumière, nous dit le baal hatanya. Voila un texte bien mystérieux avec nombres de notions !
Entre D. et notre monde (nous ne parlons au niveau géographique), se trouve une série de mondes très élevés et innombrables. En partant du haut, il y a une infinité de monde entre D. et nous. Malgré tout, l’ensemble de ces mondes se regroupent en 4 catégories (allusion aux 4 lettres du nom Divin) selon nos maitres !
Il y a Atsilout (le voile est si fin qu’on ne peut en aucun cas se tromper sur l’origine et la source),
Bria(plus voilé que le premier mais pas au point d’empêcher de cacher la source, on peut ‘voir’ la source mais avec un ‘rideau’, Béréchit BARA… allusion au monde de Bria et non d’Atsilout, dès la création, le monde est déjà voilé, ‘Bète’, 2, il y a une source mais il y a D. et nous toutefois le Don de la Torah commence avec un Aleph (Anokhi) pour se rattacher au monde du UN et sans Torah, on reste dans le monde de la dualité, Adam se trouvait à ce niveau, il avait une connaissance parfaite de la source sans connaître pour autant toute sa sagesse, ce qui ne l’a pas empêché de fauter),
Yétsira (plus voilé et voilant encore, la transparence a quasiment disparu et ce que l’on voit de la source est complètement différent de la réalité vraie, début de l’idolâtrie ou on voit D. de partout même dans une… vache) et enfin
Assya (notre monde est à l’extrémité basse de cette catégorie, ce monde est l’écran noir, il est si obscure que l’on peut oublier la source) !
Et de tous ces mondes, celui qui représente le plus le projet est…le notre !
D. voulait nous placer dans une situation d’obscurité absolue et nous permettre de découvrir la source à cet endroit précis et c’est ici que doit se révéler le projet !
Un juif est un soldat qui a reçu l’ordre d’avancer, ca tire dans tous les sens mais peu importe, il avance !
Si on pouvait imaginer le bonheur qu’on procure au Maitre du monde lorsque nous faisons une mitsva dans des conditions très difficiles, si on savait,….
De même que les médecins ne se trouvent que la ou il y a des malades, de même le Machiah ne peut venir que dans une génération très basse !
Le Machiah va briser les murailles et la génération de la délivrance va s’apercevoir que c’était la génération qui possédait les âmes les plus élevés! Quelle stupéfaction !
Au niveau individuel, au moment ou l’homme se sent perdu, au moment ou il est le plus bas, le plus loin, c’est la qu’il est le plus fort, du moins au niveau potentiel…les extrêmes se rejoignent, il suffit de se connecter à l’étincelle enfouie en l’homme !
C’est précisément au plus bas que l’homme peut opérer le plus grand retour !


10 juillet 2018
  1. Bonjour Rav, pourquoi le mot « Tevel » n’est-il pas utilisé pour parler du monde (Tevel comme dans Proverbes 8,31 )? Est-ce que les maîtres d’Israël considèrent que notre monde est le plus bas à cause du simple mot « takhetit » comme « au pied de la montagne » dans Chemot 19,17 ? Ce qui est intéressant avec ce mot takhetit c’est que si on compte tav-heth-tav-youd-tav = 400+8+400+10+400 = 1218. Or pour renverser la situation de façon transcendante, il faut le principe du 8. Ainsi 1218 + 8 = 1226 comme 613 couples car on peut toujours apprendre de ses erreurs et transformer ses fautes en mitsvot. Quel est ce mot transcendant ? Est-ce que c’est Géh ?

  2. L\’Enfer, c\’est peut-être ça : aller seul au bout de soi-même et se laisser happer par des hélices de plus en plus rapides, au cœur de sa propre misère.

    Le Paradis : la même spirale, jusqu\’à la pureté?

    Jacques Attali, sentencieux (trop), dans son roman \ »Le premier jour après moi\ »

    ..Sarah revient vers le placard, ouvre un des tiroirs, en sort un flacon qu\’elle pose sur la table de nuit à coté du recueil de lettres de Nicolas de Staël. Elle feuillette longuement le livre. Qu\’y cherche t-elle? Elle s\’arrête, souligne deux phrases et les encadre soigneusement. Puis s\’éloigne.

    Je m\’approche et lis :

    \ »Ne vous inquiétez pas… ils sont tous les deux au-delà de vos possibilités d\’inquiétude…\ »

    Pourquoi précisément cette phrase?…Non…Non !

    Heureux de vous retrouver cher Rav Haïm !

  3. J’ai encore réfléchi afin d’essayer de comprendre pourquoi l’endroit le plus bas est l’endroit où l’homme peut opérer le plus grand retour ; ainsi j’ai élaboré ce raisonnement : géographiquement, l’endroit le plus bas, c’est la mer. La mer c’est de l’eau + du sel. J’ai lu une référence au Tiqouné Zohar qui rapportait le fait que le mot sel en hébreu = mela’h (mem –lamed-heth) , les lettres peuvent être permutées afin de former le mot ‘halom = être bien portant, être robuste ; songeur mais il y a une idée de guérison, de rendre sain (ha’halem). Ainsi, le sel porte en lui l’idée de guérison. J’ai aussi lu une référence au Ari qui rapporte que le mot sel (mela’h) est lié au Tétragramme car la guematria du mot (mem-lamed-heth) = 78 = 3 x 26. Si on additionne les valeurs numériques des mot Sel et Eau (Mela’h et Maym), ainsi mem-lamed-het (78) + mem-youd-memsofit (650) = 728. Or 728 = 26 x 28 ; cela a aussi un lien avec le Tétragramme ! Dans la torah à Béréshit (1,2), le mot méra’héfét (planant) totalise 728 de guematria. Ainsi, c’est peut-être une clé pour pouvoir élever le néfesh (animal dans l’eau) au niveau de la néchama (qui plane au dessus). Quoi qu’il en soit, ce soir je vais bien dormir Shalom, Sa’hou ‘halom…………….Baroukh Hashem

  4. …suite —

    Pétrie, ou nourrie, de terre, qu\’est-ce qui la fait se redresser, ELLE, de glaise, d\’eau et de feu? Un premier souffle? Le goût de l\’air? La peur d\’être unique, et seule? Hawa, Hawa, qu\’est-ce qui t\’arrache à l\’innocence mammifère? —

    Filles de mon futur, vous, nées de ma mort certaine, que voulez-vous de moi? —

    Depuis combien d\’automnes brûlés ou de printemps glissants le monde vit-il accroché au dos des femmes qui remontent le chemin rouge? —

    Pourquoi disent-elles que ce chemin-là c\’est la vie? —

    Il faut porter, monter; monter pour vivre, porter, monter à mourir. —

    Impossible de faire autrement. —

    Trop peur de l\’enfer. —

    Aujourd\’hui, quel rêve détourne cette jeune fille du confort du terrier, du souci de la portée? Se lever, regarder ce qu\’on appelle paysage, quand plus d\’avoir ne nous importe, quand plus d\’enfant ne nous justifie, quand, plus jamais en aucune justice ne croyons, quand les sources meurent, quand l\’air se raréfie. Hawa, Hawa, où vas-tu? —

    Pressentiment tenace d\’un paradis : osent-elles y croire? —

    Adaptation (très) libre du roman \ »Glaise Rouge\ » d\’Hawa Djabali

  5. Chlom rav,

    Merci beaucoup pour tout ces cours extraordinaire qui nous permettent reelement de nous accomplir
    Dans les cours de kabala fondamental vous nous avait enseigner que dans le monde de atsilout nous fesions deux avec hm.
    (Dsl pour la formulation)
    Merci encore pour ces cours et pour la preparation a recevoir machiah grace a vos enseignement sur le 3 eme bet amindach

  6. B\ »H
    Merci pour ce cours EPOUSTOUFLANT!!
    KOL TUV!

    Silene Sarah & Abraham BOHADANA
    (toujours fidèles)

  7. Kvod arav
    Je me permet d insister sur ma question
    Au niveau d atsilout on ne fait qu\’un avec hm (aleph) ou malgres le fort ressenti on fait \ »2\ »
    Ps: les cours sur le 3eme temple sur de plus en plus incroyable

  8. bonjour ma reconnaissance pour vos cours toujours enrichissant il n est de plus grand enfer que celui où nous nous plongeons dans un esprit de satisfaction et de bien être sur lesquels nous construisons une maison de quiétude voilant ainsi l\’aide que nous pourrions donner à autrui et fuyant toutes remises en question . Un homme courageux se remet en cause et se confronte tout le temps à la réalité .Vive la lumière et vive
    l \’obscurité .

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+