Découverte du Vaccin contre la Tristesse – Connaissance de Soi et du Monde – 23 Novembre 2011

0 vues

MP4 MP3 L’être ne se construit pas comme le paraître. Et la ou il y a une vérité vraie, il y a aussi la possibilité du mensonge. C’est le danger de la vérité !
L’essence même de la Torah est l’action. Le judaïsme implique l’homme dans l’action au quotidien. Un service Divin sans les actes n’en est pas un mais la vérité n’a pas d’assurance et il est facile de construire sa relation à D. dans les actes en délaissant sa construction intérieure. Le Tanya pose une question évidente : dois-t-on vivre dans le culte de l’imperfection ? A force de prendre conscience qu’il n’est pas si grand que ça, l’homme ne risque-t-il pas de tomber dans une grande tristesse ? A force de culpabiliser, ne risque-t-il pas de perdre ses forces ?
La question posée permet d’éclairer nos propos ! Le Tanya répond dans un premier temps qu’il ne faut pas être trop atteint par ces regrets Mais il précise que toute tristesse vient du monde du mal à l’inverse de la sainteté de la vérité qui n’amène que de la joie.
Même quand le temple est détruit, D. est heureux, nous révèle nos maîtres. Car D. voit le bien fondamental qui jaillit de ces situations.
Le Tanya appelle l’impureté, l’écorce. Et de la, nous apprenons que dans la mesure ou nous percevons l’évènement au niveau de l’extériorité, nous réagissons en fonction. Mais un homme qui vivrait l’événement au niveau de son fruit, réagira à l’inverse.
La présence Divine ne se trouve qu’à l’endroit de la joie. Mais il précise que la tristesse spirituelle nécessaire provient du bien de l’écorce car ce chemin est obligatoire pour soumettre la mauvaise tristesse. Il y a le monde de l’écorce impure, le monde la sainteté et le monde l’écorce intermédiaire. A l’image du monde de l’homme avec son intellect et ses sentiments, ainsi est le monde de l’écorce. Notre monde repose entièrement sur l’immatériel. L’homme est rempli de forces qu’il n’arrive pas à palper. Comme l’ordinateur, nous sommes connectés à des satellites. Tout mauvais sentiment ou acte interdit prouve que la personne est connectée à l’écorce impure. Une bonne pensée, une action vraie prouve notre connexion au monde de la sainteté. Et toute action ou pensée moyenne prouve la connexion à l’écorce intermédiaire et c’est le lot de la plupart des hommes.
Toute tristesse qui n’est pas motivée par la relation à D. est …interdite. Et cette tristesse est destructrice. Toute tristesse qui est motivée par ma relation à D. est acceptable mais moyenne. Elle est autorisée mais n’est pas le mieux pour l’homme. Les maîtres nous proposent de guérir le mal par un peu de mal issu de l’impureté intermédiaire. On ne peut pas guérir le monde par la sainteté ! Les maîtres d’Israël ont découvert avant les scientifiques(qui ne l´ont pas découvert) le vaccin contre le mal. En vertu du principe que la nature a horreur du vide, ce sage nous propose de cibler notre tristesse dans la bonne direction. Et alors, les autres tristesses…disparaissent d’elles même ! La seule question à se poser est : est ce que je suis assez proche de D. ou non ? Une bonne tristesse détruit toutes les mauvaises tristesses. Et ainsi, la bonne joie chasse les mauvaises joies ! L’homme, étant attiré par la joie doit être attiré vers les vraies joies.
Celui qui s’occupe des problèmes des autres n’a plus le temps de s’occuper des siens.


9 juillet 2018