La Veritable origine des Religions – Les Juges 12- 29 Novembre 2010

MP4 MP3 Une fois de plus, le rav Dynovisz va prendre des risques. Mais que voulez vous, on ne peut pas tenir un discours de combattant sans être sur le front de ses idées et idéaux.
Et les planqués ne sont pas les bienvenus.
Il faut que la vérité éclate enfin et comme dit l’adage, on ne fait d’omelettes sans casser des œufs ! Et le chef étoilé, rav Dynovisz va nous préparer dans ce cours qui n’est qu’une initiation, une omelette géante comme nous ne l’avons jamais goûté.
Il est évident qu’après ce cours, certains d’entre nous diront : c’est vrai, c’est tellement évident, c’est si puissant. Sachons apprécier la force de l’analyse. Et oui, il fallait le dire et surtout, oser le dire !
Le Chem (nom représentant une certaine manifestation de D.) Elokim représente la dimension féminine et le Chem Avayé(nom représentant une certaine manifestation de D.) la dimension masculine.
La dimension féminine te demande de respecter la stricte loi alors que la dimension masculine va au delà de l’acte et demande à l’homme de faire tout pour se surpasser.
Le service Divin à l’intérieur des règles de la nature est extrêmement sécurisant.
Le meilleur exemple est la montée en Israël. Sommes nous prêt à faire confiance à Avayé lors de l’Alya ou préférons nous servir Elokim en dehors de la terre dans un service plus tranquille mais illusoire. C’est Dur l’Alya et nous avons tous de bonnes raisons de préférer vivre dans le rêve : un jour, peut être mais ce n’est pas le moment. Et tout celui qui vit ainsi est attaché uniquement à la dimension féminine de D.
C’est la mère qui console et non le père.
Et le véritable soldat se bat contre lui-même et non contre les autres.
Toutes les religions se décomposent en 2 grands modèles, celui qui voit en D. celui qui rassure, qui pardonne, le D. de la pitié et celui qui voit en D. la force et la victoire. Les modèles sont clairs, D. d’amour ou D. de guerre. Et ces 2 modèles ont bien évidemment un nom, à savoir le christianisme et l‘Islam (Alah Oukbar).
Et suivant la religion, la place de la femme sera totalement différente.
D’un coté, la femme se cache sous un voile (la femme n’a plus sa place) et de l’autre, la femme fait un enfant sans homme (l’homme n’a plus sa place).
Le christianisme s’enracine uniquement dans la dimension Elokim et l’Islam s’enracine dans la dimension Avayé.
Dans le monde chrétien, l’homme véritable, le symbole, le prêtre ne se marie pas (il a peur de la femme) et dans le monde de l’Islam, l’homme a plusieurs femmes (il soumet la femme). Il n’y a rien de péjoratif dans les propos du rav, il ne fait que constater à haute voix, une évidence tellement forte. Encore fallait il la déceler et savoir la présenter et surtout avoir le courage de l’affirmer.
Il ne peut avoir de religion vraie sans une union entre Avayé et Elokim comme il ne peut exister d’enfant sans l’union entre un homme et une femme.
Mais où doit se placer en théorie la Torah ? Il y a effectivement la dimension masculine en D. (force, combattant,…) et il y a aussi la dimension féminine (consolateur, pitié,…).
Avayé Hou Aelokim !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
C’est la dimension du D. UN que nous devons retrouver.
Cette phrase prononcée à Kippour est dite parce que nos fautes ont à priori disparu. C’est un très haut niveau. Et toutes les religions célibataires sont nées avec la faute d’Adam Arichone.
A notre niveau, notre approche de D. peut ressembler soit à l’Islam soit au Christianisme.
L’idolâtrie biblique est soit la dimension féminine soit la dimension masculine, elle est un service Divin incomplet.
Et nous remarquons que l’idolâtrie dont parle toujours la Torah est l’idolâtrie féminine.
La faute d’Israël est de chercher chez D. la dimension féminine et force est de remarquer l’attirance et la fascination de notre peuple vis-à-vis de l’occident. Et pourtant, nous n’avons jamais été attiré par les valeurs de l’Islam.
Les idoles sont appelés dans la Torah Elokim Ahérim (autre D. , Autre Elokim). Mais comment, demande la Guémara, peut on donner un tel nom à l’idolâtrie ? Question très forte !!!
La Torah veut nous faire comprendre l’origine de l’idolâtrie car la cause profonde est que l’homme ne cherche qu’un D. tranquille et non un D. de guerre.
Autrement dit, un juif qui sert D. dans la tranquillité et le confort ne sert qu’Elokim et fait entrer en lui la source de l’idolâtrie.
Le judaïsme sécurisant est le premier pas…vers l’idolâtrie.
A force de s’installer dans un confort, l’homme perd sa relation avec la dimension masculine de D. et petit à petit, il va virer vers la dimension féminine de D.
Il ne voit plus la dimension forte, il ne se dépasse plus, il n’a plus de père et il ne voit en D. que le bon D., celui qui sauve et quand tout va mal, il appelle sa maman !
Maman et mon D. se sont rejoint. On appelle D. que quand on a besoin de lui.
Mais l’homme a besoin malgré tout d’un modèle fort ! Et qui va jouer le rôle du fort ?
Béalim Véachtérot (les patrons et les riches) sont les noms de D.
Et voila les modèles masculins : la force, la puissance et la richesse.
On vénère les hommes qui ont le pouvoir de l’argent, les stars, ceux qui font le monde (ou croient le faire) !
Et comme par hasard, c’est le monde Chrétien qui a produit la puissance matérielle et pourtant, sa matrice est le D. féminin. La Nature a horreur du vide. Le modèle religieux passe par une…vierge. Mais où est le modèle fort ? Dans les banques et dans le pouvoir. …Wall Street ! La religion du tout amour a engendré la laïcité car elle est la réponse à un manque (ou est mon modèle de force ?).
La révolution française a redonné le pouvoir à l’homme et est l’enfant légitime de la chrétienté.
Tout a commencé chez nous ! Nous avons créé les premiers ce modèle du D. sauveur (quand ça va mal, on se retourne vers D. et quand tout va bien, on se tourne vers les puissants de ce monde). Voila tout le secret de l’idolâtrie d’Israël.
Revenons maintenant à Iftah qui débarque dans une génération ou D. est devenu, à leurs yeux, une véritable maman. Guilad est une région qui était au départ la terre du roi Sihon et une partie d’Israël vit dans cette région. Le peuple d’Amon attaque sans arrêt les juifs qui y vivent en leur disant que ce n’est pas leur terre et il leur propose la Paix contre les territoires. No Comment !!!
Le père d’Iftah s’appelait Guilad et sa mère était une prostitué (et la relation s’est faite hors mariage). Mais Guilad avait aussi une autre femme et de nombreux enfants. Chez nous, l’héritage va d’après la paternité et non d’après les lois du mariage. Mais ils vont chasser Guilad et se partager les biens du père.
Cet enfant commence très mal dans la vie (père alcoolique et adultère, mère prostituée, mauvaise réputation). Iftah ira voir les juges de la ville qui le rejetteront. Iftah va quitter la ville et deviendra le chef d’une bande de voyou. Mais vous allez voir que cet enfant, contrairement à certains qui se servent du fait d’être mal né pour parasiter l’humanité, va sublimer ses épreuves.


9 juillet 2018
  1. en ces jours une grande force est en tous les israeliens, pouvez vous le voir? moi oui.

  2. REPONSE A GEORGES; VOUS NE SAVEZ PAS A QUEL POINT VOTRE INTUITION ET JUSTE…….

  3. Kvod Harav,
    Une petite question
    Y a t il un enseignement a comprendre de l\’origine commune de Iftah et celle de Perets qui tous deux naissent d\’une prostituée ou se faisant passer pour une prostituée ?
    Merci pour vos lumières,
    Cordial Chalom
    Georges

  4. Je pense très sincèrement que ce cours est LE meilleur cours de ce site !
    Vous devriez mieux le mettre en valeur dans le site !
    Merci Rav de tous ces cours et ne changer rien !

  5. Shalom,

    Cours héroïque, il fallait oser. L\’ai trouvé aussi sur Youtube, heureusement.

    §

    Déjà avant l\’arrivée des religions actuelles ! On a analysé l\’A.R.N. Devinez quoi ?
    99,9 % des femmes d\’Europe descendent de tribus de chasseurs d\’Europe.
    99,9% des hommes d\’Europe descendent d\’agriculteurs du Proche-Orient.
    Etrange coinces-y-danse !
    Puis le christianisme est venu, puis les Papes ont fait des choses affreuses, puis les abbés… Puis un certain est retombé sur le problème : il a banni ces excès et proclamé le célibat et le cloîtrement.
    Mais la ruse est rusée : des tunnels mesurant jusqu\’à 150 km entre monastères et couvents ! Dans ces derniers, des charniers de foetus ! Pour du \ »Mère-Nature\ » protectrice et munie de règles viables, c\’est très réussi ! Aïe…

    Une femme, hélas imbibée de propagandes Gazeuses, a pourtant assez de ressort intellectuel pour relire le Coran à la lumière de l\’équité conjugale et dogmatique. Il y a du changement dans l\’air, les rouleaux à pâtisserie vont bientôt voler au travers des maisonnées !

    §

    Oups, si je puis me permettre : les musulmans disent \ »ALLlahu Akbar\ » (augmentatif de l\’adjectif \ »Grand\ », donc \ »Grandissime\ », par pur machisme. Par cette expression, ils cachent leur violence tribale derrière le prétexte religieux. Mais cela n\’est que le fait de Ishmael !)

    En réalité, la déclaration de Foi musulmane est de tous temps : \ »La ilaha illa ALLlahu\ » \ »pas de déité, hormis D.ieu\ » – certes très incomprise… (est ajoutée la dimension prophétique de MuHammad, puisqu\’on ajoute normalement une seconde partie qui le rappelle, chose qui n\’est pas d\’ailleurs dans le Coran, notamment lorsque y est exprimé le message des Prophètes du Un).
    (Parallèlement, mais je connais moins, un certain crucifié disait qu\’une fois que l\’Homme aurait fait de la femme un homme, le but serait atteint… Il faudra que j\’étudie plus cette question pour en comprendre les implications, mais ce qui est sûr, c\’est que cet aspect, ainsi que l\’idée de faire \ »de deux, Un\ », est totalement éludée dans la propagande prosélyte chrétienne, pour autant que j\’en aie vu).

    Les Noms-Attributs connus en islam sont de 99, à mon humble avis au moins 100, j\’explique pourquoi après. Voici les 99, que j\’ai chipé dans un forum, donc ils sont énumérés très succintement. Chacun mérite un Livre entier, et au moins son étymologie…
    De cette liste, j\’attends un \ »petit service\ » émanant de vous, Rav : car il est \ »bien joli\ » de la posséder en arabe, en français et anglais… Mais c\’est bien maigre !

    1. Allah Il possède la Divinité, qui est le pouvoir de créer toutes choses. (NOTE : personnelle : ALLlah se proclame souvent \ »Nous\ » (\ »Nous sommes le Temps\ », \ »Nos Signes\ », etc).

    2. Ar-Rahman Le Très Miséricordieux : Celui qui a une immense miséricorde pour les croyants et les mécréants ici-bas et spécialement pour les croyants dans l\’autre monde

    (Note personnelle : j\’atteste qu\’IL l\’a même pour des idolâtres, du moment qu\’ils sont sincères envers le prochain. Ne pas trop le dire, sinon les gens passeraient quand même un TRES TRES sale quart d\’heure)

    3. Ar-Rahim Le Tout Miséricordieux : dont l\’Infinie Miséricorde va exclusivement aux croyants.

    (Note personnelle : décidément…)(Mais gare au sale quart d\’heure, dont on est d\’ailleurs jamais sûr à 100% de revenir !)

    4. Al-Malik Le Souverain, le Roi : Celui qui règne sans partage, dont le domaine est absent d\’imperfections.

    5. Al-Quddus L’Infiniment Saint, pur de toute imperfection, et sans enfant ni adversaire.

    (Note personnelle : première fois que je vois pour cet Attribut la mention de non-P/Maternité ! Admettons, mais j\’aurais plus placé cette notion dans l\’Attribut \ »AHad\ », bref !)

    6. As-Salam La Paix, le Salut, Celui qui n’a pas de défauts.

    (Note personnelle : quand je dis Shalom, c\’est toujours à un supposé Juste, Tsaddik, ou repentant potentiel – jamais aux pires reshaïm. Et ce, non pour \ »punir\ » le rasha, mais par bonté nécessaire envers le rasha. Vous, Rav, savez certainement tout ce qu\’implique la \ »menace\ » du Shalom).

    7. Al-Mu\’min Le Confiant, le Sécurisant, le Témoin intègre, Celui qui témoigne de sa véracité, pour Lui-même et à Ses serviteurs.

    (Note : certes, impossible de dire le contraire.)

    8. Al-Muhaymin Le Dominateur, le Témoin, le Surveillant, l’Arbitre suprême, qui est témoin de tout acte et toute parole de Ses créatures.

    9. Al-^Aziz Le Tout Puissant, l’Irrésistible, Celui qui l’emporte et n\’est jamais battu.

    10. Al-Jabbar Celui qui domine et contraint, le Contraignant, rien ne se passe dans Son règne sans qu\’Il le veuille.

    11. Al-Mutakabbir Le Superbe, Celui qui se magnifie, incomparable de par Ses qualités à toutes Ses créatures. Elles ne L\’approchent en rien.

    12. Al-Khaliq Le Créateur, le Déterminant, Celui qui amène toute chose de la non-existence à l\’existence.

    13. Al-Bari\’ Le Créateur, le Producteur, le Novateur (s’utilise le plus fréquemment pour les créatures dotées d’une âme).

    (Note : n\’ai pas compris la parenthèse… bref !)

    14. Al-Musawwir Le Formateur, Celui qui façonne ses créatures de différentes formes.

    15. Al-Ghaffar Le Tout-Pardonnant, Il pardonne les péchés de Ses serviteurs encore et encore.

    (Note : ce n\’est pas une raison !)

    16. Al-Qahhar Le Tout et Très-Contraignant, le Dominateur qui a le parfait pouvoir et qui n\’est jamais impuissant devant une chose.

    (Note : \ »Abd el Qahhar\ », peu usité, voire jamais vu : c\’est curieux, non ?

    17. Al-Wahhab Le Donateur gracieux, Le Généreux qui donne toute subsistance sans attendre de retour.

    18.Ar-Razzâq Le pourvoyeur, Celui qui accorde toujours la subsistance

    19. Al-Fattah Celui qui accorde la victoire, Celui qui ouvre pour Ses esclaves les secrets du monde et de la religion.

    (Note : ne pas faire attention aux impies qui usurpent ce Nom ! Ils blasphèment ! Ils verront…)

    20. Al-^Alim Le Très-Savant, l’Omniscient, aucune chose, créature ou pensée n\’échappe à Sa connaissance.

    21. Al-Qabid et 22. Al-Basit Celui qui retient, Celui qui rétracte Celui qui donne largement, Celui qui étend Sa générosité et Sa miséricorde.

    23. Al-Khafid et 24. Ar-Rafi^ Celui qui abaisse Celui qui élève. Les plus grands de la veille se retrouvent le lendemain nus, et les plus faibles de la veille se retrouvent agrandis, par Sa volonté.

    25. Al-Mu^iz et 26. Al-Muthil Celui qui donne puissance et considération Celui qui avilit. Il donne la puissance à qui Il désire, car personne ne peut L\’humilier, et Il avilit qui Il veut, car personne ne peut Lui donner de puissance.

    27. As-Sami^ L’Audient, Celui qui entend absolument toute chose, sans besoin d\’une oreille ou d\’un instrument.

    (Note : ah ! voilà, c\’est l\’Ami au Téléphone de Hagar. Je confirme, on peut d\’ailleurs aussi l\’entendre, dans le Silence il parle et dans la tempête il la fait écouter)

    28. Al-Basir Le Voyant, Celui qui voit absolument toute chose, sans besoin d\’oeil ou d\’instrument.

    (Note : de l\’intérieur même d\’une chose concrète ou abstraite)

    29. Al-Hakam Le Juge, l’Arbitre, Il établit les Règles et Son jugement et Sa Parole.

    30. Al-^Adl Le Juste, l’Équitable, qui ne laisse aucune bonne action sans récompense et aucune mauvaise sans châtiment.

    (Note : nous sommes tous condamnés !)

    31. Al-Latif Le Subtil-Bienveillant, le Bon, Il est doux avec Ses serviteurs, et leur donne ce qu\’ils demandent.

    (Note : c\’est LaTïf : Tä emphatique et non ta normal)

    32. Al-Khabir Le Très-Instruit, le Bien-Informé, Il connaît la vérité des choses, au-delà de leur apparence.

    (Note : d\’avance. Il n\’y a que nous pour croire à une quelconque réalité des apparences).

    33. Al-Halim Le Longanime, le Très Clément, Celui qui retarde le châtiment des croyants méritants pour qu\’Il leur pardonne ensuite.

    34. Al-^Azim L\’Immense, le Magnifique, qui mérite les compliments
    d\’Exaltation, de Gloire, d\’Encensement et de Pureté de toute imperfection.

    (Note : Attribut ENORME à en croire l\’opinion majoritaire. Mais c\’est tellement vrai ! Si un Ange survolait la terre en exaltant ainsi D.ieu dans cet Attribut, tous les humains seraient d\’un seul coup ultra-croyants et exaltés, curieux de trouver immédiatement L\’Incroyable Seigneur dont il est question !)

    35. Al-Ghafur Le Tout-Pardonnant, qui pardonne beaucoup.

    36. Ash-Shakur Le Très-Reconnaissant, le Très- Remerciant. Celui qu’on remercie, Qui rend le peu d\’obéissance par une grande récompense.

    37. Al-^Aliyy Le Sublime, l’Élevé, qui n\’a rien de commun avec Ses créatures.

    (Note : très très très Haut)

    38. Al-Kabir L’Infiniment Grand, plus élevé en Qualités qu\’aucune autre de Ses créatures.

    (Note : celui pour prétexter le meurtre. Mais ça ne se passera pas comme ça ! Ce serait trop simple, si D.ieu obéissait aux méchants !)

    39. Al-Hafiz Le Préservateur, le Conservateur, Celui qui garde et qui protège ce qu\’il a décidé de sauvegarder.

    40. Al-Muqit Le Gardien, le Puissant, le Témoin, le Nourricier, Celui qui a le Pouvoir.

    41. Al-Hasib Celui qui tient compte de tout, Celui qui suffit à Ses créatures et leur donne toute satisfaction.

    42. Al-Jalil Le Majestueux, qui s\’attribue la grandeur du Pouvoir et la Gloire de Sa dignité.

    43. Al-Karim Le Tout-Généreux, le Noble-Généreux, pur de toute abjection.

    (Note : très à la mode dans les prénoms, souvent prononcés Abd el Krim, mais jamais sous forme isolée : toujours \ »K-a-rim\ »)

    44. Ar-Raqib Le Vigilant, Celui qui observe, auquel rien n\’échappe. Sa signification est lié à l\’attribut de Connaissance.

    (Note : j\’ignorais la dernière précision)

    45. Al-Mujib Celui qui exauce, Celui qui répond au nécessiteux qui Le prie, et secourt le désireux quand il L\’invoque.

    46. Al-Wasi^ L’Ample, le Vaste, l’Immense, par Sa science.

    47. Al-Hakim L’Infiniment Sage, dans toutes Ses actions.

    (Note : celui que j\’ai choisi, non par Sagesse, mais par recherche de sagesse, et traduction de mon prénom – mais il manque alors le final : \ »al-Garab\ » (Orov, celui avant la Colombe). Ce serait trop beau.)

    48. Al-Wadud Le Bien-Aimant, le Bien-Aimé, Celui qui aime Ses serviteurs dévoués, et qui est aimé par Ses serviteurs dévoués. Son amour pour Ses serviteurs est Sa volonté de Miséricorde et d\’éloges. Puisque Sa signification est liée aux attributs de Volonté et de Parole (l\’Attribut avec lequel Il ordonne et interdit et parle à Muhammad et Moïse – paix sur eux. Ce n\’est ni un son, ni une lettre ou un langage)

    (Note : première fois que je vois cette remarque, mais, certes, je me disais bien qu\’il y avait un effet \ »gants de velour\ » dans le ton et les Promesses en Coran, et beaucoup de Bénédiction sur Moshe, qui est toujours toujours respecté par L\’Eternel malgré son hésitation/bégaiement : on le ressent assez. Certes Il a déterminé Moshe modeste ! C\’est cohérent : on voit mal une telle tendresse envers Esav, par exemple !)
    (A la limite, mais je peux me tromper, on pressent la même chose envers Saraï et Hagar, notamment dans \ »Tu aurais dû patienter\ »…)

    49. Al-Majid Le Très Glorieux, doté d\’un Pouvoir parfait, de Haute Dignité, de Compassion, de Générosité et de Douceur.

    50. Al-Ba^ith Celui qui incite, Celui qui ressuscite Ses serviteurs après la mort pour leur récompense ou leur punition.

    51. Ash-Shahid Le Témoin, qui n\’ignore rien de ce qui arrive.

    52. Al-Haqq Le Vrai, dont l\’Existence est la seule véritable.

    (Note : celui qui Le perçoit ainsi, comment peut-il ensuite vivre… heureux sur terre ?)

    53. Al-Wakil Le Gérant, l’Intendant, Celui à qui on se confie, et dont le soutien ne fléchit jamais.

    54. Al-Qawiyy Le Très-Fort, qui possède le Pouvoir complet. 55. Al-Matin Le Très-Ferme, doté d\’extrême Puissance, qui jamais ne fléchit ou ne fatigue.

    56. Al-Waliyy Le Très-Proche, le Maître, le Tuteur.

    (Note : en effet, Il est \ »superposé\ » aux choses, et celui en état de Ruah Hakodesh le voit ainsi, superposé, devant les choses, même si Sa Lumière semble infiniment lointaine…)

    57. Al-Hamid Le Très-Louangé, Celui qui est digne de louange.

    58. Al-Muhsi Celui dont le savoir cerne toute chose, Celui qui garde en compte.

    59. Al-Mubdi\’ Celui qui produit sans modèle, qui créa le premier être humain, sans plan ni prototype.

    (Note : inexact : il y a eu une préparation dont j\’ignore l\’énorme et paisible durée)

    60. Al-Mu^id Celui qui redonne existence, après la mort.

    61. Al-Muhyi Celui qui fait vivre. Il donne vie en replaçant les âmes dans leurs corps le Jour de la Résurrection. et vivifie les coeurs par la lumière de la connaissance.

    62. Al-Mumit Celui qui fait mourir le vivant.

    (Note : je crois qu\’il manque une hamza : Mu\’mit… Je peux me tromper)

    63. Al-Hayy Le Vivant, dont la vie est différente de notre vie, et qui n\’est pas fait d\’une âme, de chair ou de sang.

    (Note : TETRAGRAMME ! On aperçoit le Visage du Tétragramme ! Ca se fête, non ?)

    64. Al-Qayyum L’immuable, Celui qui maintient l’ordre de la création, Il a été, Il est et Il sera.

    (Note : secret défense, mais l\’Heure le permet : cet Attribut, qui est d\’ailleurs étrangement expliqué ici, est en réalité plutôt de l\’ordre de \ »Celui Qui Se Dresse (en permanence)\ », \ »Celui Qui Se Tient par Lui-Même\ », un genre de \ »Stator\ » pour aborder l\’idée en latin… pardon de mettre du rouge. Ce qui est secret et ignoré des musulmans, c\’est que cet Attribut est le préféré de Hm-Elohim de la part d\’un musulman. Comme mot, on peut difficilement dire mieux en Arabe…)

    65. Al-Wajid L’Opulent, riche sans avoir connu le besoin ou la pauvreté. Al-Wajd est la Richesse.

    66. Al-Majid Le Noble, le Majestueux.

    (Note : un homme qui portait ce prénom (sans l\’article), je vous dirai un jour ce que j\’ai vu chez lui. C\’est incroyable.)

    67. Al-Wahid L’Unique, sans associé.

    (Note : très important en islam, mais hélas incompris… Comme tout ce qui est Un sans rien \ »autour\ »…)

    68. As-Samad Le Maître absolu, le Soutien universel, on place en Lui sa confiance, et on revient à lui dans nos besoins.

    69. Al-Qadir Le Puissant, le Déterminant, qui possède l\’attribut de Puissance.

    70. Al-Muqtadir Celui qui a pouvoir sur tout, de la Puissance duQuel rien n\’échappe.

    71. Al-Muqaddim et 72. Al-Mu\’akhkhir Celui qui met en avant Celui qui met en arrière, il ordonne les choses dans leur succession. Il avance ce qu\’Il veut, et retarde ce qu\’Il veut.

    73. Al-\’Awwal Le Premier, dont l\’existence n\’a pas de commencement.

    74. Al-\’Akhir Le Dernier, dont l\’existence n\’a pas de fin.

    75. Az-Zahir et 76. Al-Batin L\’Apparent et Le Caché. Celui dont rien n\’est au dessus de lui et rien n\’est au-dessous. Il existe sans lieu. Lui, l\’Exalté, Son Existence apparaît claire par Ses signes et il est libre des illusions d\’un corps.

    (Note : répéter ces Attributs donnerait un regard honorable des autres à celui qui les a répétés… C\’est possible, en effet)

    77. Al-Wali Le Maître, Celui qui dirige, car Il possède toute chose, vivante et morte.

    78. Al-Muta^ali Le Sublime, l\’Exalté, l\’Elevé, pur de tout attribut de la création.

    (Note : lié à Al-^Ali, Celui de l\’Altitude Absolue)

    79. Al-Barr Le Bon, le Bienfaisant, Le Bienveillant, envers Ses créatures, qu\’il couvre de Ses bienfaits.

    80. At-Tawwab Celui qui ne cesse de revenir, d\’accueillir le repentir de ses adorateurs. Il accepte le repentir sincère de Ses créatures, et leur accorde son Pardon.

    (Note : at-tawba est le repentir. Comment se dit en Hébreu ? Car je ne connais que Téchouva. L\’arabe aurait-il \ »mâché\ » le -sh- ?)

    81. Al-Muntaqim Le Vengeur, qui a le dessus sur Ses ennemis, et les punit pour leurs péchés. Cela pourrait signifier Celui qui les détruit.

    82. Al-^Afuww Celui qui efface, l\’Indulgent, dont le pardon est large.

    83. Ar-Ra\’uf Le Très-Bienveillant, à la miséricorde extrême. La miséricorde d\’Allah est d\’accorder à qui Il veut Ses bienfaits.

    (Note : oui, je confirme : même en commettant plein de péchés exprès pour tester, non, non ! Il continue d\’être infiniment bon quand même. On finit même par arrêter de pécher : c\’est fatigant à la fin ! Ca ne sert à rien : la Bonté de Hm est indestructible !)

    84. Malik Al-Mulk Le Possesseur du Royaume, qui contrôle Son Règne et donne un règne à qui Il veut.

    85. Thul-Jalal wal-Ikram Le Détenteur de la Majesté et de la Générosité, qui mérite d\’être Exalté et non renié.

    86. Al-Muqsit L’Équitable, Celui qui rend justice, sans léser quiconque.

    (Pourvu qu\’Il nous juge plutôt par Sa Grâce, Amen)

    87. Aj-Jami^ Celui qui réunit, Celui qui synthétise, dans un jour sans doute, le Jour du Jugement.

    (Note : je confirme : on sort de la vie à des dates et dans des lieux différents, par contre on se retrouve tous ensemble droits comme des picquets à l\’instant \ »T\ », au claquement de fouet, tous alignés sur un sol-sphère, visant vers Lui au-dessus)

    88. Al-Ghaniyy Le Suffisant par soi, Celui qui n’a besoin de personne, car toute chose provient de Sa création.

    89. Al-Mughni Celui qui confère la suffisance, et satisfait les besoins de Ses créatures.

    90. Al-Mani^ Celui qui empêche, le Défenseur, Celui qui protège, et donne victoire à Ses pieux croyants.

    91. Ad-Darr et 92. An-Nafi^ Celui qui contrarie, Celui qui peut nuire (à ceux qui l’offensent), Celui qui accorde le profit, l’Utile. Il peut nuire à qui Il veut, et faciliter à qui Il veut.

    (Note : facile pour le premier : comme le frelon.)

    93. An-Nur La Lumière, qui guide.

    94. Al-Hadi Le Guide, grâce à Sa Guidée, Ses croyants seront guidés, et grâce à Sa Guidée, les créatures vivantes ont été guidés vers ce qui les nourrit et protégées de ce qui leur nuit.

    95. Al-Badi^ Le Novateur, Celui qui a créé toute chose et les a formé sans exemples précédent.

    96. Al-Baqi Le Permanent, dont la non-existence est impossible pour Lui.
    97. Al-Warith L’Héritier, dont l\’Existence reste.

    98. Ar-Rashid Celui qui agit avec droiture, Celui qui dirige avec sagesse.

    99. As-Sabur Le Patient, le Très-Constant, qui recule la punition les pécheurs.

    (Note : en effet, il \ »laisse une chance\ ». Cet Attribut est Son Manteau, Gigantesque, Colossal, Ample : des Ecailles d\’Or Qui Ondulent comme un océan de Majesté. Inoubliable, impossible d\’en être pleinement digne. Aucun vivant ne peut s\’imaginer. Il n\’y a rien qui soit plus beau, sauf Lui-Même…).

    §

    Comme je disais plus haut, il en manque un.

    Cet Attribut manquant est en réalité sous-entendu par le simple fait que tout Livre émanant du Souffle D.ivin en est l\’expression pure.
    Donc, sauf erreur de ma part, n\’étant pas arabophone (et dans l\’attente que quelqu\’un me corrige), je propose Al Mutakallim : le Faiseur de Mots, le Prophète des Prophètes, le Générateur des mots et des langues, Celui Qui Parle, Celui Qui Exprime, Celui Qui Promet – Sa Voix est une Harmonie plus Elégante et Equilibrée que celle des cétacés, Voix Qui Crée à distance sans transmission ni délai : tout simplement de la Grâce Pure, qui soulage de tous les maux de ce bas monde. Pas de consonne qui soit ressentie. Que des vagues d\’air et de lumière.
    A présent, il conviendrait de regrouper cet Attribut au sein d\’un, plus profond, qui rappellerait que Parole et Acte de D.ieu ne font qu\’un (D.ieu est d\’ailleurs la seule Entité Existante dont l\’Acte rejoint toujours exactement la Parole !).

    Merci d\’avance, Rav, si vous aviez la grande bonté de partager avec votre insignifiant correspondant les équivalents en Hébreu pour traduire les 99 mots (qui sont… j\’ai oublié comment on dit, vous savez, \ »serein\ » > \ »Sérénissime\ » : les augmentatifs…), ainsi que ce centième… Dans la mesure du temps disponible.

    Je vois que en Hébreu on fait appel à des notions parfois différentes, ce qui me permettra de compléter ma collection progressivement.

    Sans doute un jour je vous questionnerai sur ce que des Chiours ne m\’auront pas donné.

    Ah ! Avant d\’oublier : Celui Qui Surprend Sans Cesse. J\’ignore comment on dirait en arabe. Mais certes D.ieu surprend le désespéré, comme l\’expérimeté, comme l\’insouciant ! C\’est le moins qu\’on puisse dire.
    Comment dirait-on en Hébreu ?

    §

    Donc, pour résumer sur le genre de la religion, certes l\’ouest féminise le propos, l\’est le masculinise, mais il ne s\’agit là que de tendances \ »épidermiques\ », \ »tribales\ », j\’ai envie de dire. Car le fondement réel de la religion est ailleurs que les exactions machistes oppressives, et que les amuisements (ou amenuisements) douceâtres de la tolérance excessive… Hormis certains faits conjoncturels lors de la venue de ceux qui ont parlé au Nom du Un…
    En réalité, il y a un équilibre à l\’apparence plurielle, derrière un slogan d\’Unicité revendiqué mais jamais atteint – un des secrets pour résoudre cette ubiquité est de considérer D.ieu tout simplement TOTAL – les chiourim \ »Voir la Lumière\ » (1 à 4) sur Univers Torah point com montrent d\’ailleurs que L\’Energie non-éclairante qui sous-tend l\’existence de quoi que ce soit est un lieu aussi inéluctable que l\’air et abolit définitivement le vide.

    §

    Heureusement, nous sommes quelques-uns sur terre à avoir été sauvés d\’un amour excessif quasi-idolâtre – car Hm récupère toujours les trésors qui Lui sont dûs… Et donc à savoir qu\’un Attribut n\’est qu\’une perception temporelle et temporaire, qui a nécessairement sa contrepartie.

    J\’atteste que L\’Identité-Même est à la fois-et-ni : masculine et féminine, singulière et plurielle, absente et présente, indifférente et soucieuse, aimante et impitoyable, harmonieuse et prompte. Le reste étant certainement Inivisble à jamais : ici s\’arrête mon chemin pour le moment – et je dois souvent m\’auto-censurer. (Certain qu\’ici ce n\’est pas le cas). Une fois ceci acquis dans ou autour de la conscience – par Sa Volonté – il devient impossible de comprendre les nombres limités et les identités réduites.

    §

    Question subsidiaire : comment se situer, en contexte de religion déviée vers le masculin et le féminin, par rapport au soleil et à la lune, relativement à l\’histoire et au modèle de Samson ?

    §

    Pour concilier les deux opposés de l\’Axe (Adonai-)IHVH / Elohim, je propose humblement \ »L\’Espoir\ ». Pourquoi ?
    Cela peut paraître bête à qui n\’a jamais été au bord de la faillite et de la catastrophe annoncée. On peut même errer vers des impiétés du type : espérer, est-ce poire ? Est-on bonne poire d\’espérer ? Le poème sur les coquelicots, ces fleurs qui rendirent un peu de couleur à l\’horreur vécue par les pourchassés réduits en esclavage à Auschwitz, voilà qui rappelle le sang versé comme le sang vivant. Vous prouviez que le 7 Adar est d\’abord, ET AVANT TOUT, symbole de naissance…
    A certains l\’espoir peut paraître léger, fragile, illusoire, voire naïf et utopique.
    Pourtant, à bien y réfléchir, et au regard de l\’Histoire, n\’y a-t-il pas une solidité ahurissante dans cette notion sous-estimée ? N\’est-ce pas L\’Espoir Qui prouve, sans contrainte ni rigidité, Sa Victoire Inéluctable et Sa Suprématie Souveraine ? Cette (apparente) émotion (prétendument) humaine, n\’est-elle pas le pied de nez céleste à la grossièreté la plus cruelle et à la barbarie la plus bestiale ?
    Admettons que tout disparaisse, nous-mêmes, et même Adonai !
    Il resterait cependant une étincelle \ »ultérieure\ » dans l\’azur : reportée à plus tard, comme un Secret garanti et intime. Il y aurait donc un azur, des ténèbres chassées – une nuit qui devient crépuscule, puis fin de jour – et, des millions d\’années après notre disparition, une étincelle : éclat-reflet en floraison. Alors, une Conscience serait. Peu importe qu\’elle soit la notre ! Le simple fait d\’en détenir l\’intime conviction avant de s\’évanouir, vaut la peine que l\’on s\’efface, car on disparaîtrait sans regret aucun.
    A présent, je consens à prendre un risque et délivrer un secret.
    Admettons que nous allons en Enfer, pour une raison ou une autre. L\’Âme est secouée, le souvenir de toute Lumière a totalement disparu, on se retrouve seul face à un Front de glace et de feu dense, un mur. Avant d\’y être écrasé englouti, plus rien ne peut nous soulager comme déjà les micro-ondes dures martèlent et déchirent la face et les entrailles. Mais il suffirait qu\’une dernière fois Le Un consente à manifester son acceptation de transmettre à la Vie éternelle d\’une âme sauvée le trop peu d\’amour que nous avions de Hm, pour que les souffrances soient en quelque sorte modérées, compensées, relatives, et non pas infinies.
    Entendons bien : le plus terrible, affreux, scandaleux, pour l\’âme qui va être ainsi broyée, ce n\’est pas, dans le fond, d\’avoir à souffrir atrocement sans recours : cette montagne d\’effroi n\’est rien en comparaison de la scandaleuse Proclamation d\’Absence D.ivine qui prévaut en Enfer, de l\’inadmissible absence de capacité à porter en soi une parole de glorification à L\’Eternel. Ce voilement absolu représente la pire de toutes les suffocations – que Adonai nous pardonne Amen
    Il suffirait qu\’un Tsaddik \ »passe par là\ » juste avant l\’entrée dans le non-monde de l\’horreur, et accepte d\’emporter avec lui, dans sa Vie éternelle, la conscience, reconnaissance, et glorification de Hm, pour que l\’âme condamnée accepte ce que pourtant elle n\’est pas en mesure d\’endurer.
    Car nous ne vivrons jamais que par l\’adoration, même insoupçonnée, cachée, que nous portons à notre insu – et qui est d\’une portée inouïe.

    Cher Rav, ai-je menti ?

    §

    Autre point : D.ieu est plus doux de loin et Sa Voix est Douceur : écho d\’un passé Qui vivra un présent étendu. De plus près, Il est clairement Mâle – et normalement invisible.

    Comme on note Elohim, pluriel, terreau d\’une future idolâtrie, Giloulim contient les deux lamed de Delila. Lelo[a] veut dire en basque [le] faible d\’esprit. Les musulmans ont un vieil adage : ils remercient D.ieu de leur avoir envoyé un Prophète hors de la civilisation du Livre (\ »illettré\ », mais cultivé et qui savait écrire ! (chut ! Secret défense 🙂 ), car ainsi D.ieu a fait d\’eux des hommes alors que régnait l\’idolâtrie. (Hou ! hou !)

    Quelques indices : le \ »judaïsme confortable\ » (sans majuscule) renie le besoin vital de l\’autre une fois donné le dû légal strict.
    La haine, quant à elle, est idolâtrie AVEREE ! La preuve : parmi 12 musulmans, j\’ai défié gentiment : \ »vous prosterneriez-vous au D.ieu des Juifs ?\ ». Un anti-Juif dont la haine bloquait le dialogue depuis ma renontre avec lui, a rétorqué : \ »Ca va pas, non ?\ ». 10 ont attendu le vainqueur, qui rectifia à mi-voix : \ »C\’est l\’même D.ieu\ ». Silence de mort.

    Ca fait mal, donc ça fait du Bien.

    Sinon, mis à part cela, qu\’est-il à dire du modèle hyper-mâle des tribus arabes ? Cela m\’intrigue énormément, pour une raison évidente : pouvoir comprendre le mental de mes (apparents) coreligionnaires, qui croient, sans voir : au \ »suivi\ » de leurs parents… Merci par avance de préciser ce que vous annonciez pour une date ultérieure : pouvez-vous humainement me laisser dans l\’ignorance de ce que vous savez ? 🙂

    Autre point, question personnelle : comment se fait-il que les gens appellent D.ieu dans la détresse et l\’oublient dans le confort, tandis que je déborde de reproches et de révolte contre Lui (hou ! hou ! l\’affreux que je suis, je le sais bien) lorsque me frappe le malheur, et Le loue compulsivement pour le moindre micro-signe de bonté ? Je suis à l\’envers, ou quoi ? Ca se soigne ? D\’ailleurs, faut-il le soigner ? (Note : sur ce critère, les cas de fracture subite sont sûrement une forme de confort, puisqu\’alors je Le loue très énergiquement. La douleur alors ne fait pas mal. Pour le coup, il n\’est nulle priorité à soigner ce point précis).
    Mais, pour le reste : est-ce grave Dotor ?

    §

    En très-très vieux basque (qui simplifie le mot \ »docteur\ »), j\’ai trouvé des racines.
    – il, elle, eux, elles, n\’existaient pas à l\’origine. Pas commode pour relater les défauts du voisin 😉
    – Lui, Eux, existaient pourtant : ce nombre existait uniquement pour désigner Le Pouvoir.
    Radical k-. Encore aujourd\’hui (enfin, hier, en Erronkariera : \ »Kaur\ », lui. Aujourd\’hui : hau, au. Il a pu exister très anciennement un ko, kor, puis un ho, puis juste o (éventuellement suffixé comme le -a actuel, dérivé de kaur). Le retour et re-départ de -o au lieu de -au semble étrangement cyclique, le basque est une langue à nuque rude, qui n\’adopte que les mots étrangers \ »déjà\ » basques. Bonne astuce !
    – Eki : dire, vrai, faire, unité, substance, quintessence, direction ponctuelle verticale, mort, vie, mouvement, nom, être, mot.
    – Eke : pouvoir, capacité, possession.
    – Eka : distribution, don, répartition, partage, détermination, ordre, direction dans sa longueur horizontale, ensemble, parler. Fut utilisé pour \ »Un\ »
    – Eko : appartenance à un lieu, permanence, addition, embrassement d\’une largeur ou d\’un domaine.
    – Eku : regard d\’en haut, surplomb, peur, protection, source, matrice, pluriel, posséder, écouter (présent dans \ »faire écouter\ » : répondre).
    Note : -k est marque de pluriel. Il manque sans doute une voyelle, puisqu\’on a compris, dans le même ordre de forme, que l\’actif (sujet actif) se distingue par un -k anciennement -ki (\ »faire\ »), du sujet opposé, passif (COD-sujet) qui se termine seulement par son nombre (nom+voyelle de nombre, éventuellement marque du pluriel)…
    Les êtres contiennent -d-, varié en -t- pour le \ »choc\ », l\’altérité, le \ »tu\ », le père, le refus ; varié en -z- qui remplace -t- dans le rôle du refus, et qui vaut aussi pour le passé ; -l- est l\’éventuel ; -n- pour \ »chaque\ » ; -r- pour l\’action en cours et la caractérisation de fonction.
    Ce sont des classes, mais personne ne semble encore aujourd\’hui comprendre le pourquoi de la conjugaison verbale avec d- en initiale (on le prend pour un pronom). C\’est parce que l\’Être/Agir/Détenir/Décider de D.ieu commence par k-, alors que toute la conjugaison des animés-créatures commence par les autres consonnes. Cela est certainement très ancien… Eki/Eku devint \ »soleil\ », \ »kil(a)\ », (la) lune devint la mort, la tueuse, le nom… Ka semble apparaître dans haize (dire : haïçé), le vent, qui distribue et parle… (-ze désigne un fait, puisqu\’il est marque passée, et vient honorer l\’infinitif verbal, passé au contraire du latin, qui semble peut-être futur, ou directionnel).
    La langue Peul semble aussi contenir des classes…

    Question à 10 Shekels : comment se fait-il que la semaine basque avait trois jours seulement ? Qu\’est-ce que c\’est que cette histoire ? D\’où sort ce peuple ?
    Ils n\’étaient pas seuls ainsi, puisque toutes les langues basques, de l\’Espagne au Kamtchatka, ont toutes les \ »sept\ » en \ »séba\ », \ »sati\ », etc (et zazpi en basque, à prononcer çaçpi). Curieux, non ?

    §

    Merci d\’avance pour les 99+1 traductions,

    Au fait, excellente organisation d\’avoir indiqué les dates en début des cours ! Ainsi de Youtube je peux venir ici à la bonne page 🙂

    Je mettrai un temps certain à parcourir vos… 3000 vidéos ? C\’est bien cela ? Et c\’est tant mieux ! Merci pour ce partage énorme !

    Santé et Shalom en, et autour 😉
    Amen

  6. Kavod Rav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav pour le cours.

  7. Un des premiers cours que j\’ai vu!! Merci Rav et l\’équipe, c\’est vraiment enrichissant. Shalom!

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Pour participer a la veillee d'Hochana Rabba en LIVE inscrivez au Groupe HaiCLIQUER ICI
+