LE COURS DE LA DELIVRANCE FINALE- L’UNITE- 22NOV 2019

  1. Pharaon donna a La femme de Elle était aussi la fille d’un prêtre idolâtre, elle ne s’est donc pas laissée flatter par l’idolâtrie. pour femme Asenath, fille de Pôti Féra, prêtre d’On.La femme de Elle était aussi la fille d’un prêtre idolâtre, elle ne s’est donc pas laissée flatter par l’idolâtrie.

  2. Si l’on regarde bien les premières lettres de la Thora, et notamment l’ensemble des lettres qui forment les 30 premiers versets, on voit que quelque chose d’étrange apparaît : il s’y trouve toutes les lettres de l’alphabet hébreu. Toutes, sauf une.
    Cette lettre, n’existe tout simplement pas. On a beau chercher, rechercher, touiller comme si on cherchait du sucre dans du lait chaud, plus on touille et moins on trouve.
    Et étrangement, à la fin de du passage, au verset 31, lorsqu’il est dit « Et Dieu reconsidéra tout ce qu’il avait fait, et il trouve cela (thet)rès bon », voici que le Teth apparaît enfin.
    Il y a un rapport entre les neuf branches de la ‘hanoukkia, le Machia’h, et l’apparition du chiffre « neuf » tout à la fin du passage, lorsque Dieu « reconsidère » les six jours, et considère que cette fois, c’est (teth)rès bon. Il semble que ce ne pouvait être (teth)rès bon tant que manquait une lettre, et surtout si cette lettre manquante figure, symbolise, entre autres, les neuf branches de la ‘hanoukkia et la venue du Machia’h.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel