Le mariage impossible -Conte de Rabbi Nahman- 19 Nov 2019

  1. C’est toujours un plaisir d’écouter vos cours. Merci Rav Dynovisz.

  2. Bonjour maitre Dynovisz,

    Peut t-on dire que comme vous l’avez mentionné, dans la prière que vous avez écrite pour les Adamiques (la prière après le repas) que l’homme est doté de 2 dimensions : La dimension humaine et la dimension animal et donc que d’après ce cours; La dimension humaine serait plutôt l’intériorité de l’être et la dimension animale son extériorité ?
    D’où l’importance d’élever la dimension humaine au dessus de l’animalité.

  3. J’aimerai revenir sur quelque chose de très important, que j’ai déjà dit, mais, dans la tristesse de l’époque actuelle, et ses grands mouvements idéologiques, je me demande si cela n’est pas passé inaperçu.

    Le rav Dynovisz, mon confrère théologien, nous dit qu’il y a deux mille ans, on a voulu aller trop vite, et qu’on s’est mis à crier! « Ca y est le Messie Ben David est venu ».

    C’est évidemment vrai. On a voulu aller trop vite. Et le rav Dynovisz a totalement raison.

    Les hommes ont alors inventé le religion chrétienne.

    C’est vrai ou c’est pas vrai?
    Bien sûr que oui, c’est vrai.

    Alors, la question, c’est : mais qu’est ce qu’il s’est passé?

    Parce que c’est ça la question : qu’est ce qu’il s’est passé?

    Au départ, vient un homme, un juif, qui a réellement existé, et dont les paroles ont fait grand bruit. Son nom: Yo’hanan Ben Zacharia. Ce non n’est pas une insulte. On peut même le traduire dans toutes les langues. En français, on dit « Jean, le fils de Zacharie », on dit aussi « le prophète Elie », « le Saint Baptiste », « Le précurseur », « le Machia’h ben Joseph Tsadik », « le Issous, le IohanneC, le IC ».

    Que dit cet homme? Qu’il n’est pas le vrai Messie, mais qu’il vient pour préparer sa route. Mais il ne dit pas que cela, il dit aussi: « Lui, il ne viendra qu’à la fin des temps, mais qu’avant il fallait encore attendre deux longs jours, jusqu’au matin du troisième ».

    Or, c’est trop long ça. Un homme va alors se lever tout de suite (Saint Paul) et se présenter comme le Messie annoncé.

    Le corps de Jean (surnommé Jésus par les grecs) n’est pas encore complètement froid, que « le singe » va alors composer toute une théologie abstraite, artificielle, incompréhensible, contradictoire d’avec la notion de justice dans la Thora, qui va devenir la religion de l’anti-Christ. Ainsi Paul trahit plus la pensée de Jean le précurseur (Jésus) qu’il ne la traduit.

    A noter une chose amusante : Saint Paul sait que la plus grande qualité du Machia’h sera l’humilité. Il se présente alors comme l’homme le plus humble de la terre, dans son jargon incompréhensible, et psychopathe au sens médical et vrai du terme.

    Voilà ce qu’il écrit de lui: « Il est vrai qu’il est sans profit pour moi de me glorifier, car j’en viendrais à révéler mes grandes visions et mes exceptionnelles révélations du Seigneur. Il est mieux que je reste humble, moi qui s’est élevé au troisième ciel, et qui ait entendu les magnifiques paroles qui se disent dans le paradis, mais que vous ne pourriez comprendre si je vous les répétais, vous les simples mortels. Pour moi, je pourrais donc me glorifier de moi, mais je ne le fait pas, bien que je serais en droit de glorifier un tel homme, mais je préfère vous parler de mon humilité. Encore que si je voulais me glorifier, je pourrais le faire puisque je ne fais que vous dire l’absolue vérité. Donc je m’abstiens, afin que personne ne dise de moi que je me vante, moi le plus simple des hommes. Et puis je ne dois pas m’enorgueillir malgré l’extraordinaire puissance de mes révélations, et seule la grâce de Dieu me suffit. Ce dont je me glorifie, ce sont plutôt de mes infirmités, car la puissance d’un homme tel que moi s’accomplit dans les infirmités. Oh mon Dieu, je sens que vous allez cependant me contraindre à parler de moi. Mais oui! Ne suis pas rien que le plus excellent des apôtres de Dieu? Ne reconnaissez-vous pas parmi vous ma patience, mes signes, mes prodiges, mes miracles? »

    Et ainsi de suite, je ne recopie pas tout.
    Perso, je le trouve un peu malade, moi, ce Saint Paul. Je le trouve psychiatriquement un peu attaqué.

    Question: comment une religion a-t-elle pu se bâtir sur la prédication d’un tel homme, psychopathe et assassin revendiqué, au verbiage incompréhensible et pompeux?

    Et l’Islam, qui s’est bâtie dessus, les musulmans croyant aussi en lui, dans leurs écriture, faisant aussi l amême erreur grossière d’une dichotomie entre Jean et Jésus (Yaya et Issa) n’est-il pas moins une religion aussi fausse, inspirée du diable et aussi extravagante?

    Mais je vais trop loin, l’estomac humain ne pouvant prendre qu’une petite quantité de lait chaque jour.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel