Le SECRET de la PRIERE -Likoute Moharan- 25 Nov 2019

  1. Un grand merci pour votre cour Rav Dynovisz.

  2. Le rav Dynovisz ayant signalé qu’il n’était pas bon de se limiter à une seule source d’enseignements, je pense bon d’étudier aussi non seulement les autres courants juifs, mais encore les courants de deux autres religions qui peuvent détenir certaines formes de vérités complémentaires, comme le christianisme yohannique (Jean, Luc, épître de Jean, Apocalypse), et le bouddhisme.
    Je ne parle pas du christanisme paulinien (Matthieu, Marc, épîtres de Paul), ni de l’Islam, qui ne me paraissent pas détenir une quelconque parcelle de vérité, et qui ne semblent pas (c’est le moins que je puis dire) inspirés d’une quelconque vérité.
    Je ne parlerai pas ici, parce que c’est trop compliqué pour le lecteur, et parce que c’est inutile, du christianisme.
    Je donnerai par contre, ce petit enseignement du bouddhisme, que je trouve intéressant:
    « Ce n’est pas une dualité, il ne faut pas le diviser en deux ».
    De quoi ou de Qui parle-t-on, dans ce qui rappelle quand même très fortement le fameux: « Schma Israël, Hachem Elokéinou, Hachem Ejhad »? On parle, en fait, du Samsara et du Nirvana. C’est à dire du monde des phénomènes actuels, et du monde des phénomènes une fois la libération bouddhique accomplie.
    Pour les bouddhistes, les deux mondes sont la même chose, et le deuxième, n’est que la libération du voile de l’illusion qui cause le Samsara, l’état actuel du monde, le mauvais rêve.
    On a un peu la même chose avec la fausse croyance chrétienne, qui suppose que les deux mondes, le monde terrestre et le Paradis sont deux monde différents, l’un matériel, l’autre spirituel. Cela est faux, et cela est du à une illusion, une ignorance, une connaissance fausse de ce qu’est le monde terrestre que l’on considère à tort comme un monde matériel autonome.
    Or, nous avons dit il y a quelques jours que les physiciens microscopiques (physique quantique) et les physiciens macroscopiques (physique relativiste) sont aujourd’hui d’accord pour dire si l’on parvient à observer l’univers le plus précisément possible à l’aide de « microscopes ultra-puissants » qu’à un certain niveau de précision, de vision des choses, n’existe plus rien. La matière n’existe tout simplement plus, et ne semblent plus exister que des « pensées ». Pour l’univers macroscopique, nous avons
    la même chose, il nous semble par exemple que ce citron est jaune, que cette tige mesure un mètre, qu’il y a quatre cent mètres de là à là, qu’un match de football dure une heure et demi, et que la bataille de Waterloo a bien eu lieu. Or, ces choses n’ont une réalité que pour l’observateur que je suis. Un autre observateur placé ailleurs va me dire que tout ce que je vois n’existe pas de façon absolue : pour lui le citron est rouge, ou bleu, les longueurs et les distances ne sont plus les mêmes, le match de football va durer ou plus ou moins longtemps, et la bataille de Waterloo n’a pas encore commencée. Bref, là encore que les choses n’existent que parce que je les regarde d’une certaine façon, d’une certaine position, et qu’en elles-mêmes, telle l’image qu’on croit voir sur la toile de Walt Disney, elles ne sont rien, elles n’ont pas d’existence intrinsèque.
    Cela rejoint une pensée orientale qui dit : « Le monde et sa création sont des pensées de Dieu, agencées dans une pièce créatrice infiniment ingénieuse »
    Tout cela pour montrer que divers enseignements peuvent être à la fois vrai, et ne se contredisent pas.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel