Le rideau les lettres – Tsemah Tsedek p 255 – 9 novembre 2008

Posté il y a 11 ans by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : \ »Entre les mondes de Atsilout et Bria, il y a un voile, pour voiler la lumière de Atsilout et le principe de cause à effet (pour que les créatures du olam haBria aient le sentiment d’être séparées de leur source, et qu´elles aient le libre arbitre) Les créatures du olam haAtsilout sentent qu’elles existent parce que la lumière les transperce ; dans le olam habria, c’est voilé, pour que nous ayons le libre arbitre. Nous sommes le peuple de l’Alliance, et non de la fusion. Alliance implique deux partenaires, et la responsabilité. L’homme reçoit des forces de Atsilout, mais il doit vivre dans Bria pour ne pas être perdu dans le Divin. Dans le olam HaAtsilout, on ne peut aller contre la volonté d’Hachem, ni même y penser.

La Torah vient de Hachem qui est l’infini, c’est le système de la lettre qui à la fois voile et dévoile ; c’est pourquoi le mot Ot veut dire à la fois lettre et signe : c’est seulement une allusion, ce n’est pas le dévoilement complet de la chose. Toutes les lettres de la Torah sont un massah, un voile, de plus en plus opaque. Les lettres sont l’écran, et quand Hachem veut nous faire passer d’un monde à un autre, il crée un massah, il écrit une lettre.

Les lettres se trouvent toujours entre 2 mondes, elles sont un rideau : elles sont différents niveaux de perception de la Parole Divine. Le olam haatsilout a été créé par le massa´h qui se trouve entre lui et bria, les lettres du sod ; les lettres sont le commencement de nos mondes, ce sont les voiles ; mais il y a des mondes qui ont été créés, avant, sans lettres.


6 juillet 2018

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel