Les 10 Commandements à la manière des Savants…Pas des Religieux ! – Paracha Michpatim – 26 Janvier 2011

0 vues

MP4 MP3 Toda LaEL, chaque jour est un nouveau jour et cette semaine, nous atteignons la Paracha Michpatim. A ceux qui l’aborderait, à D. ne plaise, avec suffisance, nous voulons dire qu’une fois de plus, vous allez être déçu tant l’angle d’approche du rav est novateur.
Pour moins que ça, certains ont créé des religions. Ca tombe bien car c’est de religion que nous allons parler aujourd’hui mais pas du tout comme vous avez l’habitude d’entendre !
Installez vous bien dans vos fauteuils, attachez vos ceintures et surtout ouvrez vos cœurs afin d’accueillir comme il se doit une Torah bien transmise.
Le dernier verset de notre Paracha nous parle de nouveau du don de la Torah alors que la semaine passée, nous avons reçu la Torah.
Juste avant que Moshé ne rejoigne D. pour recevoir la Torah, il nous est dit qu’il a écrit la Torah. Voila 2 anomalies qui doivent éveiller notre attention.
Allez, au travail ! D. nous a fourni les indicateurs, à nous de fouiller comme il se doit dans les méandres de notre loi !
Rachi dit qu’il y a 2 Torah qui ont été donné à Israël :
A la création jusqu’à la sortie d’Egypte et celle-ci s’arrête avant la montée sur le Har Sinaï.
C’est de cette Torah dont nous parle la Paracha. Mais que signifierait une Torah qui ne serait que de l’histoire ?
Quand Moshé va jeter le bâton et transformer l’eau amère en eau douce, il nous est dit qu’à cet endroit, D. nous a donné Hok OuMichpat (lois au delà de la compréhension humaine et lois logiques à l’homme).
En tant que Hok, nous avons reçu la loi de Para Adouma (Hok par excellence, la seule que Chlomo n’a pas maîtrisé), nous avons également reçu le Chabbat et il nous a été transmis des lois sociales entre l’homme et son prochain(Michpat).
Rachi précise qu’il y avait également les 7 lois de Noah. Mais en quoi cela nous concerne-t-il ? Quel rapport avec notre sujet ?
Il y a obligatoirement un message et sachant que c’est rachi qui en fournit la clef, il doit être de taille.
Nous continuons l’exploration.
Tout ce qu’à vécu la génération du désert concerne toute l’humanité !
Ces 2 Torah font allusion à 2 manières de se connecter à D. en tant que juif.
Il y a donc 2 dimensions, celle de la sortie d’Egypte et celle des 10 commandements.
La majorité de nos lois n’ont été donné qu’à partir des 10 commandements.
La première Torah se présente sous la forme d’une religion.
Pour exister, une religion a besoin de 3 choses :
1/reconnaître qu’il y a un créateur et la loi par excellence est le Chabbat (le monde retourne à sa source créatrice toutes les semaines, l’homme n’est pas seul à agir et à réagir).
2/Apporter le bonheur sur terre (entre paradis pour les gentils et l’enfer pour les méchants).
Pour ce faire, la religion s’appuie sur des lois sociales unissant les hommes.
3/Il faut aussi du surnaturel, du mystique, de l’au delà de la compréhension, la ‘Para Adouma’.
Tout celui qui a du charisme et sait se servir de ces 3 clefs peut créer une religion, à D. ne plaise !
Rachi a voulu nous faire comprendre en faisant allusion aux 7 lois de Noah que celui qui pratique suivant ces règles ne serait pas différent….des autres religions.
Avec combien de simplicité (et donc de profondeur), rav Dynovisz a extrait le diamant caché dans quelques mots du grand Rachi !
Heureusement que nous avons reçu la Torah qui n’est pas une religion !
Le judaïsme est aussi une religion mais nous sommes sortis d’Egypte pour dépasser la religion, pour la rendre acceptable.
Dans son essence, un juif est au niveau de la vraie Torah ou il est….athée.
Mais qu’est ce que c’est la Torah ?
Rachi nous a prévenu en nous disant que les 10 commandements sont l’atome de tous les autres commandements. En tant que source, ils contiennent les 613 Mitsvot.
Mais qu’est ce que les 10 commandements ont de spécial ? Quel est le message caché ? En quoi sont ils tellement différents des autres lois ?
Reconnaître D., idolâtrie, interdiction des faux témoignages, interdiction de profaner le nom de D., s’arrêter un jour pour se reposer et se consacrer à D., respect des parents, ne pas voler, ne pas convoiter, ne pas tuer, interdiction d’adultère, en quoi est ce spécifiquement juif ?
En réalité, tout est dans la manière de présenter les 10 commandements !
Tuer est très grave car chaque homme est à l’image de D., l’adultère porte atteinte au fondement de la famille, voler atteint les fondements de la société,…..mais ne pas convoiter (‘Lo Tahmod’) est une faute de pensée comme l’idolâtrie qui commence dans la pensée !
Un D. Un, nous comprenons mais pourquoi interdire d’avoir envie de ce que l’autre possède ?
‘Lo Tahmod’, c’est la course folle après ce besoin que m’a créé l’autre. Mais pourtant, toute l’économie mondiale est fondée sur cette émulation !!!!!! La convoitise est le principe même de la vie !
La stimulation est néanmoins positive entre les sages !
Il y a une nuance entre les 2 envies.
Matériellement, La ‘Hemda’ est : pourquoi toi et pas moi !
Spirituellement, La ‘Kina’ est : tiens, c’est pas mal, pourquoi pas !
Si je suis prisonnier d’une pulsion qui ne me laisse pas tranquille, c’est de la ‘Hemda’, c’est la course effrénée.
Quand la recherche du mieux, du plus se fait dans la douceur et la sérénité sans en être prisonnier, c’est de la ‘Kina’.
Tout le monde est d’accord que la convoitise est mauvaise mais peut on dire que c’est grave au point de la mettre au même niveau que le meurtre !!!!! Il ne faut quand même pas exagérer !
Et oui, c’est ça la Torah d’Israël, nous sommes des savants et non des religieux.
Le juif est toujours à la source. Le juif prend conscience que la racine est au moins aussi importante que ses effets.
Les 10 commandements viennent nous apprendre qu’il faut soigner le mal à la racine.
La racine de tous les maux de l’humanité est de vivre pour rattraper l’autre ou ne pas se faire dépasser.
La plupart des gens passent leur temps à combler des manques qu’ils se sont créés !
Ce défaut est la racine de tous les défauts !
Voila comment être des savants et non des religieux !
La racine du mot HeMDa a pour valeur numérique 52 (BéHéMa, l’animal).
Ce défaut est l’expression la plus puissante de notre intériorité animale. La Torah ne fait pas de cadeau, elle dit la vérité.
L’animal s’arrête à l’endroit où il n’y a plus de ‘Hemda’ (convoitise) !
La terre d’Israël s’appelle aussi Erets Hemda, la terre convoitée.
Combien cette expression est vraie ! Un si petit lopin de terre avec une si minuscule capitale autant envié !
Le prophète Daniel a révélé que les nations sont au niveau des animaux.
Le peuple juif se bat contre des animaux car finalement, avec tout l’espace sur terre, ils n’ont pour seul but ce minuscule point presque invisible sur le globe,….très sincèrement, il y a un vrai problème !
Comme nous sommes, nous vivrons. Les attaques des nations doivent nous faire prendre conscience de nos problèmes.
Nous avons été choisi pour être la lumière des nations.
Le retour de Tsion dépend de Michpat et Tsédaka. Tant que nous ne serons pas capable de fonder une nation basée sur la bonté et la justice, alors les autres viendront nous le rappeler !!!
Une fois de plus, la racine du mal est le mal lui-même !
Sommes nous donc les juifs de la première Torah (les 7 lois de Noah) ou la seconde Torah (qui assure l’éternité) ?
A nous de décider !


10 juillet 2018
  1. Shalom Rav.La porsuite de la hémda,ne s\’est pas concrétisée par Mohamed qui porte dans son nom même la racine de la hémda en voulant supplanter déja à son époque le judaïsme en fondant l\’Islam???

  2. A MAXIME: LA REPONSE EST DANS VOTRE QUESTION….

  3. וַתֵּרֶא הָאִשָּׁה כִּי טוֹב הָעֵץ לְמַאֲכָל וְכִי תַאֲוָה-הוּא לָעֵינַיִם, וְנֶחְמָד הָעֵץ לְהַשְׂכִּיל, וַתִּקַּח מִפִּרְיוֹ, וַתֹּאכַל; וַתִּתֵּן גַּם-לְאִישָׁהּ עִמָּהּ, וַיֹּאכַל.
    comment se fait il que les deux mots dont vs avez parlez se trouvent ds le meme passouk de la création? La hemda la, est reliée à la askala, la spiritualité et la taava elle, est reliée à l\’oeil. effectivement ce sentiment de manque nous a fait tomber du gan eden! Merci pour ce cours essentiel! Magistral! Et la notion de savant, grandiose!

  4. reponse a danielle: toutes les reponses sont deja dans vos questions et surtout dans le cours…..

  5. J AI REECOUTE LE COURS AVEC INTERET ATTENTION PARCE PARCE QUE LES MOTS C EST SUBJECTIF SUJET A INTERPRETATION A COMPREHENTION DE CELUI QUI ECOUTE C EST POUR CELA QUE LES MATHEMATHIQUES LA GUEMATRIA C EST IMPARABLE ET APPORTE DEVOILE DES ECLAIEAGES DES PREUVES INCONTESTABLES ET LRS NATIONS VEULEN T LA LUMIERE NON ELLES VEULENT ETRE LA NATION ELUE ELLES CONVOITENT….. C EST TOUT LE COURS….

  6. pouvez vous laisser ce cours tres longtemps sur le cite ?

  7. Merci de nous aider a extraire cette lumiére du commandement de Moïse . Quelle remise en question pour chacun de nous … Une question : Si un goy vit dans le respect du Lo Tarmod , sans jamais se laisser aller à la Hemda , il a dépassé sa religion et il rejoind la \ »philosophie\ » Hébraïque Est il considéré comme étant juif?

  8. interressant cette comparaison des mots hemda et Mohamed , par ailleurs , j`avais un jour entendu que LE DIT mOHAMED AURAIT AU DEBUT PROPOSE a Israel \ » fraternellement \ » de le suivre et de fonder une religion commune et qu`Israel aurait refuse D. merci et qu`a la suite de quoi il se resolu a devenir notre opposant……Je ne connait pas les sources et donc le bien fonde de ce commentaire que par contre je suis certaine avoir entendu par un juif croyant non pratiquant ( tinok che nochba ? ).

  9. REPONSE A YOEL: IL N\’Y A AUCUNE RAISON QU\’UN HOMME BIEN, NON JUIF, ESSAYE DE DEVENIR JUIF….LES JUIFS NE SONT PAS LE CENTRE DU MONDE ET LE SEUL MODELE POSSIBLE….LAISSONS AUX GOYM LE CHOIX ET L\’HONNEUR DE RESTER GOY.

  10. Bonjour
    vos propositions au sujet du manque rencontrent certaines de mes réflexions, je me permets d\’en faire ici partiellement part, pour le cas où d\’autres y trouveraient matière.
    1/ Ayant constaté cette omniprésence du manque ainsi que le caractère protéiforme de l\’objet manquant, j\’ai émis l\’hypothèse que le manque le plus insupportable serait peut être le manque de manque. Ce serait précisément parce qu\’il y aurait dans le manque du manque quelque chose d\’insupportable que tant de gens semble préférer manquer de n\’importe quoi plutôt que de ne manquer de rien. Il semble qu\’il faille absolument donner une forme, un objet au manque.
    2/ D\’une écoute attentive de différentes confidences, j\’ai cru cependant remarquer qu\’en matière de manque deux objets semblaient être à la fois plus récurrents que d\’autres et sous entendus par d\’autres : manque d\’amour, manque d\’argent.
    Dit autrement si l\’on devait supprimer des conversations quotidiennes ce qui d\’une manière ou d\’une autre se rapporte à un manque d\’amour ou à un manque d\’argent, l\’on entendrait un grandissant silence.
    3/En matière de manque le cas limite du junkie me semble particulièrement intéressant.
    Précisément parce qu\’il est limite et excessif, parce qu\’il mobilise absolument son corps, son esprit et son désir, le manque vécu par le junkie doit être examiné avec la plus grande attention.
    Je précise sans en dire plus que je parles ici en référant à des relations directes que j\’ai pu avoir et donc à des paroles entendues de la bouche de junkies.
    4/ J\’ignorais qu\’il était possible de faire à la lettre les rapprochements dont parle Danielle Perez, mais je les avait fait cependant autrement : au moyen de déductions logiques.
    Il y a effectivement, me semble t il,dans cette direction des choses assez denses à scruter avec prudence et délicatesse.
    De quelques paradoxes.
    1/Dans sa forme limite le manque du junkie n\’est pas un manque mais bien une plénitude.
    Le manque rempli entièrement l\’être junkie, on est en présence d\’une forme d\’extase hyper matérialiste et fusionnelle, ce que d\’aucuns nomment pulsion de mort et pulsion de vie sont dans ce cas là indistinctes.In-distinction du corps, du désir et de la parole.
    2/Ce qui vaut pour le junkie vaut dans une certaine mesure pour tout autre forme de manque. Le fait de donner une forme/un objet au manque, c\’est à dire de manquer de ceci ou de cela revient à donner une densité particulière à l\’existence. La manque est alors une forme de la présence.
    3/Il s\’en déduit deux formes du manque du manque.
    Le manque de ceci ou de cela masque le manque du manque et le révèle.
    Hypothèses.
    1/Que l\’absence soit une figure du manque.
    2/Que qui est absent soit en ce sens présent.
    3/Qu\’il faille considérer en fonction des deux propositions précédentes le cas particulier de l\’attente de qui doit venir et qu\’il s\’en puisse déduire certaines considérations particulières concernant l\’espace, le temps, l\’espace/ temps et ce qui les contient.

    Voilà, ce n\’est peut être pas très clair mais je ne souhaite pas m\’étendre davantage.
    Je veux dire cependant que je suis très heureux d\’avoir écouté et peut être partiellement entendu ce cours . Je travaille en effet avec vos textes à dose homéopathique mais permanente depuis plus de trente ans, or je suis plutôt isolé. Le cas précis de la question du manque me préoccupe depuis plusieurs années, mes déductions logiques me semblaient correctes au moins partiellement même si non encore (et pour cause, vu la dimension du sujet) abouties mais je n\’avais avant d\’entendre ce cours aucune garantie ne n\’être pas dans l\’illusion. Sur certains points vos propos me rassurent. C\’est donc un grand soulagement, un très grand soulagement. Un peu d\’air.
    Bonne continuation. Merci. Merci beaucoup.

  11. Un cours très intéressant et enrichissant. כל הכבוד. יישר כוח

  12. RAV .je ne sais plus quoi dire .ce cours est splendide .je ne voyais pas de cette manière l\’interprètation des dix commandements.merci merci de nous ouvrir les yeux .

  13. en plus c\’est pratique d\’être non juif, parce que si j\’ai bien compris, une heure d\’étude de la Torah pour un non juif vaut 1000heures. c\’est un gain de temps.

  14. Bonjour,
    des pistes pour Eliane Belleli, ici des info et des précisions sur les relation entre le prophéte de l\’islam et les tribus juives (Banu Qayunqa, Banu Nadir et Banu Qurayza) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tribus_musulmanes_et_juives_de_Yathrib
    Notez par ailleurs et dans une autre direction que Jean Damascène classa l\’Islam parmi les hérésies, c\’est à dire parmi les mouvements chrétiens non orthodoxes, divergence par exemple quand à la nature du Christ. Voir ici et ailleurs.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Damasc%C3%A8ne
    En bref, l\’Islam est né dans une zone ou se côtoient des éléments juifs, des éléments chrétiens et des élément païens, certains lieux de cultes païens étaient gardés par des membres de la famille du prophète. Voir ici à la sous rubrique période anté islamique :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mecque#P.C3.A9riode_pr.C3.A9islamique

    Ces trois liens ne sont bien sur que des indications très partielles.
    En très bref encore, la prédication du prophète de l\’Islam va permettre l\’unification politique et linguistique de différentes tribus arabes. Élément important de cette unification, le passage de ces groupes de tradition orales à une tradition écrite.
    Se souvenir que quelques millénaires auparavant, l\’unification des citées nilotique, la création de l\’empire égyptien, s\’accompagna de la formalisation des hiéroglyphes.
    Il convient me semble t il de porter une attention toute particulière aux différentes formes d\’unification, plus exactement aux différences de ces formes et à ce qui en découle.
    Voir pour le cas de l\’Egypte les cinq couronnes du Pharaon.
    Pour mémoire enfin et pour clore, certaines tribus du désert étaient très tôt en relation avec l\’Egypte en particulier lors des expéditions au Mont Sinaï, lieu où les prêtres d\’Hator allaient extraire des turquoises, pierres dédiés à la déesse, d\’où la présence sur ce mont de vestiges d\’un temple d\’Hator.
    Bonne recherche.

  15. reponse a guillaume: d\’ou detenez vous ce sublime secret…..un peu absurde malgre tout!

  16. @site du rav, je le tiens de vos cours, j\’ai du en voir environ 50, ce qui me fait 50 000 heures d\’études, c\’est plutot bien! 🙂

  17. Vous avez raison, Mr Dynovisz, c\’est un peu absurde, je me suis renseigné un peu plus,et je m\’aperçois qu\’un non juif peut étudier la torah seulement dans ce qui concerne \ »les sept lois de Noé\ ».

  18. MZL a ajouté un commentaire sur cette page: http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=4126

    Texte du commentaire: VOTRE COURS FROLE LE SECRET DE LA DELIVRANCE, ALORS ALLONS JUSQU\’AU BOUT ! Où avez-vous vu dans la Torah que le commandement \ »tu n\’assassineras pas\ » se limitait au seul être humain ? Il est pourtant clairement établi que ce commandement concerne tous les êtres vivants ! De plus, vous convenez que l\’être humain est composé pour partie d\’animalité. Dans ce cas vous admettez que le meurtre d\’un homme par un autre homme est un crime qui touche aussi son animalité. Par ailleurs, vous développez magistralement la condordance des deux commantdements de l\’interdiction de tuer et de celle de convoiter en mettant l\’accent sur le fait de l\’animalité. La seule différence que je vous oppose ce tient dans votre conclusion. Oui les nations nous attaquent sur le point dans lequel nous agissons mal, autrement dit qui n\’est pas conforme à la volonté divine. Non pas sur notre animalité en tant que telle, mais sur le fait que tant que nous ne prenons pas en considération la vie animale, tant que nous ne l\’intégrons pas comme fondamentale dans notre Tchouva en cessant le massacre et la maltraitance des animaux, en les consommant et en tirant profit de leur mort en produisant des ustiensiles, nous ne pourrons jamais nous élever et ainsi montrer l\’exemple d\’une société divine, une société à l\’image du Créateur ! Car enfin d\’où vient cette idée que nous pouvons manger de la viande sans conditions ? Nous, descendants des bné Yisrael avons reçus la loi de l\’abattage de manière pervertie car nous sommes loin des condtions initiales qui autorisaient cette tuerie. Dites-moi sérieusement si vous croyez qu\’offrir un animal en sacrifice est une chose honorable, digne d\’un bné Elohim ? Maimonide dans son livre Le guide des égarés explique que les sacrifices correspondent à une époque où il fallait faire avec l\’état d\’esprit qui régnait. La sagesse divine et la miséricorde ainsi que l\’extraordinaire bonté de HM a permis cela pour ne pas anéantir l\’humanité, mais en aucun cas ce fût Sa Volonté première. rapprochez-vous de Béréchit pour vous en souvenir ! Pourquoi les sacrifices ? Pour Maïmonide, le penseur du judaïsme, le sacrifice a été une concession faite au peuple d\’Israël sorti d\’Egypte et qui ne connaissait que cette forme de culte. Seulement la Torah a exigé que ce culte soit rendu à Dieu seul, et non aux astres ou aux anges. Guide des égarés livre III chapitre 32 […] En effet, comme il est impossible de passer subitement d\’une extrémité à l\’autre, l\’homme, selon sa nature, ne saurait quitter brusquement toutes ses habitudes. Lors donc que Dieu envoya Moïse, notre maître, afin de faire de nous, par la connaissance de Dieu, \ »un royaume de prêtres et un peuple saint\ » (Ex. 19, 6) [comme il l\’a déclaré en disant : \ »On t\’a montré à connaître, etc.\ » (Dt 4, 35), \ »tu sauras aujourd\’hui et tu te rappelleras à ton cœur, etc.\ » (Ib. 11, 13)], et afin de nous rendre dévoués à son culte, comme il dit : \ »et pour le servir de tout votre cœur\ »………………………..la suite ici : http://www.eeif.org/paradet.php?recordID=188 Les sacrifices devant l\’autel étaient le seul moyen de faire en sorte que le peuple ne se perde pas totalement, mais ces rituels sortis de la Loi très précise stipule que l\’animal indemme de toutes tares soit sacrifié devant HM et son sang répandu à terre, car la vie appartient au Maître du Monde. L\’invention de la religion a éloigné toute possibilité de relever le niveau des âmes du peuple et bien au contraire les sacrifices donnant bonne conscience, le peuple c\’est perdu et c\’est la seule véritable raison pour laquelle les deux Maisons de pierres furent détruites. Aujourd\’hui il est temps de sortir de ce coma prolongé en regardant la seule vérité en face, le Maître du Monde attend de nous tous que nous soyons saints pour Lui par le seul moyen de la prise de conscience de ce qui est réel et juste, SA VOLONTE. Prenez le Tanah et lisez : Ainsi dit YHVH : Les ciels sont mon Trône, la terre l\’escabelle de mes pieds : quelle maison bâtirez-vous pour moi, quel lieu pour mon repos ? Tous ceux-là, ma main les a faits ; et ils sont, tous cela,harangue de YHVH. Et cela je le regarde l\’humble, l\’infirme du souffle, qui tremble pour ma Parole. Egorgeur de bœuf, frappeur d\’homme, Sacrificateur d\’agneau, décapiteur de chien, Monteur d\’offrande, sang de porc, commémorateur d\’oliban, bénisseur de fraude. Eux aussi choisissent leurs routes, leur être désire leurs abjections. Moi aussi je choisis leurs tortionnaires, Je fais venir sur eux leurs épouvantes, parce que j\’ai crié sans répondeur, J\’ai parlé et ils n\’ont pas entendu. Ils font le mal sous mes yeux. Ce que je ne désire pas, ils le choisissent. YESHA\’AYAHOU 66 : 1 à 4 La seule offrande que le Maître du Monde désir, c\’est nous, nous tous les amants de la vérité, fidèle à l\’Amour éternel de Celui dont le Saint Nom est en nous, comme il écrit un peu plus loin \ »Ils font venir tous vos frères de toutes les nations, l\’offrande pour YHVH, à cheval, en char, en litières, à mulets, à méharis, sur la montagne de mon sanctuaire, Yerouchalaim, dit YHVH.\ » Lorsque les juifs comprendront que leurs rapports au monde animal est fondamental dans le processus de Tchouva et que leurs actes doivent porter la Vonlonté divine telle quelle nous fût donnée dans Béréchit alors les yeux et les coeurs seront neufs et saints pour enfin retrouver l\’époux tant attendu et délivrer tous les êtres vivants de la cruauté. Car il et écrit \ »…toute chair viendra se prosterner en face de moi, dit YHVH\ ». Il y a bien, évidemment, plus de sources encore qui justifient mon engagement, mais gardons-en pour une prochaine fois. Avec mes meilleures salutations, chavoua tov.

  19. MZL a ajouté un commentaire sur cette page: http://www.ravdynovisz.tv/video.php?video_id=4126

    Texte du commentaire: VOTRE COURS FROLE LE SECRET DE LA DELIVRANCE, ALORS ALLONS JUSQU\’AU BOUT ! Où avez-vous vu dans la Torah que le commandement \ »tu n\’assassineras pas\ » se limitait au seul être humain ? Il est pourtant clairement établi que ce commandement concerne tous les êtres vivants ! De plus, vous convenez que l\’être humain est composé pour partie d\’animalité. Dans ce cas vous admettez que le meurtre d\’un homme par un autre homme est un crime qui touche aussi son animalité. Par ailleurs, vous développez magistralement la condordance des deux commantdements de l\’interdiction de tuer et de celle de convoiter en mettant l\’accent sur le fait de l\’animalité. La seule différence que je vous oppose ce tient dans votre conclusion. Oui les nations nous attaquent sur le point dans lequel nous agissons mal, autrement dit qui n\’est pas conforme à la volonté divine. Non pas sur notre animalité en tant que telle, mais sur le fait que tant que nous ne prenons pas en considération la vie animale, tant que nous ne l\’intégrons pas comme fondamentale dans notre Tchouva en cessant le massacre et la maltraitance des animaux, en les consommant et en tirant profit de leur mort en produisant des ustiensiles, nous ne pourrons jamais nous élever et ainsi montrer l\’exemple d\’une société divine, une société à l\’image du Créateur ! Car enfin d\’où vient cette idée que nous pouvons manger de la viande sans conditions ? Nous, descendants des bné Yisrael avons reçus la loi de l\’abattage de manière pervertie car nous sommes loin des condtions initiales qui autorisaient cette tuerie. Dites-moi sérieusement si vous croyez qu\’offrir un animal en sacrifice est une chose honorable, digne d\’un bné Elohim ? Maimonide dans son livre Le guide des égarés explique que les sacrifices correspondent à une époque où il fallait faire avec l\’état d\’esprit qui régnait. La sagesse divine et la miséricorde ainsi que l\’extraordinaire bonté de HM a permis cela pour ne pas anéantir l\’humanité, mais en aucun cas ce fût Sa Volonté première. rapprochez-vous de Béréchit pour vous en souvenir ! Pourquoi les sacrifices ? Pour Maïmonide, le penseur du judaïsme, le sacrifice a été une concession faite au peuple d\’Israël sorti d\’Egypte et qui ne connaissait que cette forme de culte. Seulement la Torah a exigé que ce culte soit rendu à Dieu seul, et non aux astres ou aux anges. Guide des égarés livre III chapitre 32 […] En effet, comme il est impossible de passer subitement d\’une extrémité à l\’autre, l\’homme, selon sa nature, ne saurait quitter brusquement toutes ses habitudes. Lors donc que Dieu envoya Moïse, notre maître, afin de faire de nous, par la connaissance de Dieu, \ »un royaume de prêtres et un peuple saint\ » (Ex. 19, 6) [comme il l\’a déclaré en disant : \ »On t\’a montré à connaître, etc.\ » (Dt 4, 35), \ »tu sauras aujourd\’hui et tu te rappelleras à ton cœur, etc.\ » (Ib. 11, 13)], et afin de nous rendre dévoués à son culte, comme il dit : \ »et pour le servir de tout votre cœur\ »………………………..la suite ici : http://www.eeif.org/paradet.php?recordID=188 Les sacrifices devant l\’autel étaient le seul moyen de faire en sorte que le peuple ne se perde pas totalement, mais ces rituels sortis de la Loi très précise stipule que l\’animal indemme de toutes tares soit sacrifié devant HM et son sang répandu à terre, car la vie appartient au Maître du Monde. L\’invention de la religion a éloigné toute possibilité de relever le niveau des âmes du peuple et bien au contraire les sacrifices donnant bonne conscience, le peuple c\’est perdu et c\’est la seule véritable raison pour laquelle les deux Maisons de pierres furent détruites. Aujourd\’hui il est temps de sortir de ce coma prolongé en regardant la seule vérité en face, le Maître du Monde attend de nous tous que nous soyons saints pour Lui par le seul moyen de la prise de conscience de ce qui est réel et juste, SA VOLONTE. Prenez le Tanah et lisez : Ainsi dit YHVH : Les ciels sont mon Trône, la terre l\’escabelle de mes pieds : quelle maison bâtirez-vous pour moi, quel lieu pour mon repos ? Tous ceux-là, ma main les a faits ; et ils sont, tous cela,harangue de YHVH. Et cela je le regarde l\’humble, l\’infirme du souffle, qui tremble pour ma Parole. Egorgeur de bœuf, frappeur d\’homme, Sacrificateur d\’agneau, décapiteur de chien, Monteur d\’offrande, sang de porc, commémorateur d\’oliban, bénisseur de fraude. Eux aussi choisissent leurs routes, leur être désire leurs abjections. Moi aussi je choisis leurs tortionnaires, Je fais venir sur eux leurs épouvantes, parce que j\’ai crié sans répondeur, J\’ai parlé et ils n\’ont pas entendu. Ils font le mal sous mes yeux. Ce que je ne désire pas, ils le choisissent. YESHA\’AYAHOU 66 : 1 à 4 La seule offrande que le Maître du Monde désir, c\’est nous, nous tous les amants de la vérité, fidèle à l\’Amour éternel de Celui dont le Saint Nom est en nous, comme il écrit un peu plus loin \ »Ils font venir tous vos frères de toutes les nations, l\’offrande pour YHVH, à cheval, en char, en litières, à mulets, à méharis, sur la montagne de mon sanctuaire, Yerouchalaim, dit YHVH.\ » Lorsque les juifs comprendront que leurs rapports au monde animal est fondamental dans le processus de Tchouva et que leurs actes doivent porter la Vonlonté divine telle quelle nous fût donnée dans Béréchit alors les yeux et les coeurs seront neufs et saints pour enfin retrouver l\’époux tant attendu et délivrer tous les êtres vivants de la cruauté. Car il et écrit \ »…toute chair viendra se prosterner en face de moi, dit YHVH\ ». Il y a bien, évidemment, plus de sources encore qui justifient mon engagement, mais gardons-en pour une prochaine fois. Avec mes meilleures salutations, chavoua tov.

  20. אֶרֶץ חֶמְדָּה
    Prophètes – נביאים ▼ Jérémie – ירמיהו ▼ Ch. 3 ▼ V. 19 ▼
    Prophètes – נביאים ▼ Zacharie – זכריה ▼ Ch. 7 ▼ V. 14 ▼
    בְּאֶרֶץ חֶמְדָּה
    Hagiographes – כתובים ▼ Psaumes – תהילים ▼ Ch. 106 ▼ V. 24 ▼

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+