L’ideologie occidentale Amalecite -Bechalah- 14 Janvier 2019

  1. Or, je vous enverrai Élie, le prophète, avant qu’arrive le grand et redoutable jour de l’Éternel. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères.(Malachie 3, 23-24) Alors,si les enfants se perdent,nous tournent le dos…. n’est ce pas au départ que l’union intime des parents n’était pas pure et saine donc ne devraient ils pas déjà commencer par leur demander pardon pour retrouver un foyer plaisant et digne de louange? Mais finalement, il faut Elie le prophète pour les y aider à se réconcilier!
    Car rien n’est plus sacré que cette union, la source même de la vie.

  2. Bonjour à tous . La couleur rose est obtenue en mélangeant du rouge et du blanc. Le rouge c’est l’idéologie Amalecite qui vient d ‘Essav /Edom . Celui qui a vu dans un plat de lentilles symbole de deuil un côté attrayant. Lgbt ou לגבט vaut 44 comme le mot דם , le sang. Le blanc symbolise le emet , la verité. Il est l’unité par excellence car il contient en lui toutes les couleurs. Par le choix de la couleur rose ce mouvement nous montre ce qui l’animé reellement. Une idéologie de confusion , un sapin de Hanoucca , le cochon casher .Une ideologie rouge adoucie par des notions de blanc ( liberté, égalité, tolérance etc) Comme cet individu atteint de Tsaarat maladie de peau reflétant sa maladie plus profonde , qui se caractérise par une plaie rouge parsemée de poils blancs, celui la est malade . Celui qui est blanc des pieds a la tête celui la est récupérable car dans son malheur il n’a pas appelé le mal , bien et le bien , mal .

  3. Merci Rav Dynovisz de nous expliquer l’importance de la cellule familiale.

  4. Réponse à Davidyoel : il y a beaucoup de vérité dans ce que vous dites. Il y a deux sortes de malades, ceux qui sont malades physiquement et ceux qui sont malades moralement (par exemple Blaise Pascal dans ses pensées parle du malade boiteux physiquement et du malade boiteux mentalement). Ce qui est bien avec le malade boiteux physiquement, et je me souviens de cette jeune fille qui pleurait parce qu’elle était née avec un pied bot et qu’elle boitait, pensant qu’elle ne trouverait jamais à se marier, c’est qu’il sait qu’il boite, et que ce sont les autres qui marchent droit. Par contre, celui qui est boiteux d’esprit ne peut pas être guéri, parce qu’il est convaincu qu’il pense droit, et que ce sont les autres qui ont un esprit boiteux. Aucune guérison possible ni en ce monde ni dans un autre. Ca me rappelle aussi cette phrase sublime de Jésus, homme que malheureusement les juifs considèrent avec terreur, mais qui avait des phrases assez étonnantes et presque surréalistes, lorsqu’il dit à un malade : « Est-ce que tu veux être guéri? ». Je pense bien que je veux être guéri, je me suis pas tapé cinquante kilomètres en rampant, pour craquer à trois mètres du bol de sangria!!! Quelle question stupide, ce Jésus! Encore que…. ou alors question magistrale d’un esprit au dessus des hommes de son temps. « Est-ce que tu veux être guéri? ». Et si 99% des hommes et femmes qui composent l’humanité ne voulaient pas être VRAIMENT guéris? Et si le rav Dynovisz, parfois, avait un peu raison lorsqu’il dit: « Si le Messie pointait son nez aujourd’hui, mais sans chichi et sans fantasmes, l’humanité voudrait tout de suite le tuer, avec les juifs qui crient pourtant « Machia’h now! » aux premiers rangs. Bien sûr que oui… J’ai bon ou j’ai pas bon?

    • cher richard, je vous ais deja explique que toutes les betises qu’a dit jesus elles viennent de lui et tout ce qu’il a dit de bien il la pique aux maitres d’israel et a fait croire que c’etait de lui…..

      • Mon cher rav, je vous ai déjà expliqué que tout ce qui était bien dans les paroles du rabbin Yohanann (le Jésus des Chrétiens) , était du rabbin Yohanann. Tout le reste vient du serpent, c’est à dire des Saint-Paul et des prêtres de l’empereur Constantin. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est écrit: « Je t’ai fait Dieu pour Pharaon », ce qui traduit veut dire; « Je t’ai fait le Dieu à suivre pour l’idéologie de Pharaon ». Il va de soi qu’il l’ont édulcoré à la mode pharaon. Autre chose : je ne pense pas que Jésus ait piqué des choses au rabbins d’Israël. Dans ce milieu là, on ne se pique pas, on partage. L’enseignement, ce n’est pas comme l’argent. Quand on partage son argent, on en a moins. Quand on partage ses enseignements, on en garde autant.

      • Avec tout mon respect cher Rav, il est quand même dommage que vous soyez aussi virulent avec l’un des vôtres…Rappelons que Yeshou n’a jamais prétendu vouloir créer une nouvelle religion! C’est la que je rejoins Richard Rachel; il a pleinement raison quand il parle des usurpateurs qui l’ont suivi, à l’instar de Saint Paul.
        En ce qui me concerne, c’est grâce à Yeshou que je me suis attachée au Dieu D’Israel, que je veux aimer de tout mon coeur, de toute mon ame et de toutes mes forces.

        • Réponse à Isah : attention de ne pas faire diverger la discussion et les positions des uns et des autres sur des fantasmes, d’autant que la vérité est très complexe. Rappelons d’abord, car c’est très important, que Jésus n’est pas un nom, mais un surnom. Il n’y a jamais eu à l’époque, ou peut-être même après, de juif qui s’appelait Jésus. Ca n’existait pas. Quant à la traduction Yehoshua, il s’agit bien d’un nom hébreu, mais manque de bol, Jésus ne s’appelait pas non plus Yehoshua. Jésus s’appelait tout simplement Iohanann. Si vous lisez bien vos textes chrétiens (où tout n’est pas faux, et où tout n’est pas de Saint Paul ou des moines copistes de Constantin) , vous verrez qu’il existe un verset où il est dit: « Et ils sont trois dans le ciel, le Père, le Verbe, et l’Esprit, et les trois sont un seul; et ils sont trois sur la terre, l’eau, le sang, et l’esprit, mais les trois sont un seul ». Que veut dire ce verset? Quelle interprétation lui donner? Ils sont trois dans le ciel, cela parle du bon Dieu. Cela veut dire que le bon Dieu, il est à la fois le Père de la création, le Verbe de la création (il dit soit et c’est par le souffle de sa bouche), et il est à la fois l’Esprit de Sainteté qui contrôle la création. Les chrétiens ont déformé cette évidence en disant qu’il y avait trois Dieux. Mais non, c’est pas ça que ça veut dire. Ensuite : et ils sont trois sur la terre, l’eau, le sang et l’esprit. Cela rapporte évidemment à Jean (Yohanann en hébreu), et cela veut dire qu’il y avait là l’apparence de trois hommes, alors qu’en fait, il n’y en avait qu’un seul. L’eau symbolise Jean le Baptiste (inutile d’expliquer pourquoi, vous n’êtes pas bête), le sang symbolise Jésus (idem), et l’esprit symbolise l’esprit prophétique de Saint Jean (l’Aigle de Pathmos). Cela veut dire que les textes ont été tellement déformés, qu’on ne voit plus que c’était le même homme, et qu’on en voit trois différents. Pour ce qui est de Saint Paul, je m’étonne encore que des milliards de chrétiens croient encore en lui, alors que Jésus a prédit sa venue et a défendu de le suivre. « Petits enfants, méfiez vous, car l’Antichrist vient, et il est déjà né dans ce monde, il se prétendra de moi, mais ne sera pas de moi. Il vous séduira tous, jusqu’à prendre la citadelle religieuse de l’intérieur, et il viendra s’asseoir sur le trône de Dieu, se prétendant comme le Dieu à suivre ». Ce n’est pas Richard Hachel qui dit tout ça, c’est marqué dans les textes. De plus, Jésus ne s’est JAMAIS prétendu le Machia’h, mais il a dit au contraire; « Je ne le suis pas. Ce mec là, je ne suis même pas digne de lui lacer la godasse. Simplement le bon Dieu m’a envoyé pour lui préparer la route ». C’est dans les textes. Jésus se prétendait simplement le Machia’h ben Joseph (ce qui explique qu’on l’appelle souvent le fils de Joseph).
          Les chrétiens ont travesti cette parole en inventant que son père s’appelait Joseph le charpentier (et non plus Zacharie). Encore un fantasme chrétien. Je reviens à ce que j’ai dit plus haut: Jésus, c’est un surnom, pas un nom. D’où vient ce surnom? Des grecs. Les grecs l’appelaient IohannecpebaptisteC. Or, c’est long à écrire, et les grecs avaient l’habitude de faire des abréviations? Nous aussi. Pour écrire Monsieur, on écrit Mr. Pour écrire docteur on écrit Dr.
          Pour écrire Boulevard on écrit Bd. Les grecs écrivaient donc IC pour ne pas à avoir à réécrire le nom entier à chaque fois. Ils prononçaient Issous. De là le nom de Jésus en français. Mais au départ Jésus n’était pas un nom, et son nom était encore moins Yehoshua. Ca, ce sont les fantasmes du 25 décembre.

  5. Réponse à Tano : je ne suis pas d’accord avec le rav Dynovisz sur l’importance qu’il donne à la cellule familiale. Certes, une bonne cellule familiale, c’est louable, et une chance pour ceux qui ont des familles stables, épanouies, et heureuses. Mais faut pas dénigrer pour autant les autres, et ça m’étonnerait par exemple, que le Machia’h soit issu d’une telle famille. Ca m’étonnerait même beaucoup.

    Le rav dit souvent qu’une bonne épouse accompagnera le Machia’h, etc… C’est l’inverse qui est vrai. Le Machia’h aura probablement une épouse épouvantable, une famille épouvantable. Parce que s’il a une épouse qui lui cire les godasses, des parents cleans, des enfants que tu rêverais d’avoir les mêmes. qu’est ce qu’il va penser le père de la petite Fiona? Il va dire : « Mais c’est pas mon Messie à moi, ça! ». Moi, ma femme, elle est partie se faire tirer par un arabe et ils ont torturés ma petite blonde de cinq ans à mort, avant de l’enterrer dans un bois, et ils veulent pas dire où ils ont mis le corps de peur qu’on fasse une autopsie sur les causes de la mort. Et Jean-Michel Affoinez, dont la femme est partie se faire illégalement avorter en Espagne en 1975, et qui a tué et dévalisé une voisine de 90 ans, pour se payer le voyage, il va dire : « Mais c’est pas mon Messie à moi, ça! ». Et Morder’hai, le pauvre Morder’hai, qui a passé toute sa vie avec une femme dont la langue de vipère faisait tellement de mal qu’il priait Hachem avec des sueurs froides dès qu’elle sortait pour aller faire les courses en se demandant qu’est ce qu’elle allait encore dire. Il va dire: « Mais le Messie du rav Dynovisz, avec sa famille épanouie, et sa femme bénie du bon Dieu, c’est pas mon Messie à moi! »

  6. Encore un cours absolument fabuleux…merci Rav.
    Il est « amusant » de voir que le symbole choisi par Amalek pour son idéologie prohomosexuelle soit l’arc en ciel…
    C’est comme si en brandissant ces arcs en ciel lors des parades gays, ils narguaient Hachem en lui rappelant son engagement de ne plus tout détruire, malgré toute cette dépravation…

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel