Si vous écoutez ce cours….vous Saurez enfin POURQUOI !! -Haftara- 10 Fevrier 2011

0 vues

MP4 MP3 Chapitre 43 à partir du 10ème verset : Prophétie :
Ezékiel a une vision du 3ème temple, celui de la délivrance. Il aurait pu être celui reconstruit juste après l’exil de Babylonie si la génération avait été méritante.
Toi, fils de l’homme (Ezékiel était une réincarnation d’Adam le premier homme), je veux que tu parles à l’assemblée d’Israël, parles leur de leur temple et qu’ils aient honte de leurs fautes (passées et futurs)….s’ils ont honte, ils mériteront ce temple.
Rachi demande à quoi sert de révéler à Ezékiel la vision de ce temple qui ne sera pas reconstruit à son époque.
En fait, leur délivrance aurait été éternelle s’ils avaient fait Téchouva…pas la dure délivrance …avec l’autorisation des nations.
Au temps de Korech, les peuples se sont réunis pour autoriser le retour d’Israël.
La faute nous a empêché d’être délivré sans l’autorisation des nations.
Ce commentaire de Rachi a été écrit il y a 1000 ans. Plutôt actuel !
Il est prévu 2 types de délivrance pour le peuple juif : une de type sortie d’Egypte ou tout est clair avec des prodiges et une ou nous ne sommes pas Suffisamment méritant et celle-ci passe par l’autorisation des nations.
Notre délivrance actuelle semble correspondre en tout point à la deuxième !
Mais les prophètes nous ont pourtant dit que la délivrance se ferait sur le modèle de la sortie d’Egypte !
A la fin du premier chapitre de la Guémara Brakhot, nos maîtres disent que la délivrance finale sera tellement éclatante qu’elle jettera un voile sur la sortie d’Egypte.
Toutes les fêtes vont disparaître sauf Pourim qui est le symbole de la délivrance finale. Or, cet événement est lié à la sortie de l’exil de Babylone.
Cyrus autorise les juifs à s’installer en Israël mais quelques années plus tard, se lèvent un nouveau roi Perse qui tente d’arrêter ce processus et la fin est connue de tous.
Or, dans l’histoire de Pourim, tout est voilé y compris le nom de D..
Alors, sortie d’Egypte, éclatante ou modèle de Pourim, plus discret ?
Le Talmud raconte une histoire : un grand maître très apprécié par les gens de sa région refusait toujours les cadeaux que ses fidèles voulaient lui faire.
Il leur disait : ‘celui qui hait les présents peut vivre’ ! Si vous voulez vraiment mon bien, ne me faites pas de cadeaux !
Le Ari Hakadoch dévoile qu’il faut faire attention de qui on reçoit les cadeaux car si la personne qui nous offre le présent n’est pas pur, une énergie à laquelle elle est liée entre en toi et chez toi ! C’est pourquoi Avraham n’accepta aucun cadeau du roi de Sedom.
C’est aussi la raison pour laquelle Avraham paya la grotte de Makhpéla coupant tout lien avec son ancien propriétaire, Efron, grand impur parmi les impurs.
Les maîtres expliquent que si un homme se construit grâce à l’autre, grâce à ses cadeaux ou ses services, il tombe dans un piège. Mais comment en sortir si nous n’avons même pas conscience de cela ? Si nous le méritons, D. envoie un vent de folie qui va s’emparer du donneur qui va voir le receveur comme un monstre. C’est comme ça que celui qui reçoit sera sauvé. Nous le savons de l’histoire de David et Chaoul.
Le roi Chaoul voulait acheter David en lui donnant sa fille et de l’argent. Pourtant, il va opérer un tournant majeur en devenant son ennemi et en le pourchassant. Chaoul voulait l’empêcher de prendre la royauté même à un niveau inconscient.
D. envoya alors un vent de folie dans l’âme de Chaoul qui commença à voir David comme un espion, comme un ennemi et va le pourchasser.
Grâce à cette clef que nous devons à la Torah et aux maîtres d’Israël, nous allons comprendre comment une nation amie a pu devenir notre oppresseur. Cyrus était prêt à tout pour aider Israël à reconstruire son temple sur sa terre. Il les a fait accompagner, il leur a envoyé du bétail, il leur a donné de l’argent et pourtant, 3 rois plus tard, Assuérus et Aman vont lancer un génocide (échoué D. merci) contre le peuple juif.
Rachi va nous expliquer cela :
Le problème vient dans le fait que notre existence tient à leur accord. Le peuple saint a besoin du oui d’un idolâtre pour reconstruire sa maison.
Le temple était prêt mais le oui poison de Cyrus l’a empêché de descendre.
Comment le peuple juif, le peuple de D. peut il être à la merci d’un idolâtre ???
Tous les présents donnent du mérite au receveur qui l’enchaîne dans une énergie négative.
Celui qui regrette le bien passé voit ses bonnes actions annulées est un enseignement de nos maîtres.
Cyrus était un homme bien mais pas suffisamment pour Israël. Aussi, tous ses bienfaits constituaient pour nous un grand danger pour l’avenir. Ce cadeau préparait le poison de demain.
D. voit cela, D. sait cela. Que fait il ? Il anéantit les mérites des Perses en mettant à la tête des Perses quelqu’un qui parle d’anéantir Israël. Ainsi, commence la délivrance. D. nous sauve grâce à une tentative de…génocide.
D’où la farce, les masques et l’alcool de Pourim. Leurs chaînes deviennent leurs chaînes. Ils ont des mérites mais il faut les anéantir.
Seul celui qui a fait du bien à Israël, seul celui qui a de nombreux mérites face à nous peuvent devenir notre oppresseur.
Seuls nos amis, nos partenaires, nos terres d’accueil peuvent devenir nos destructeurs.
Eh oui, ne devient pas ennemi dangereux de notre peuple qui veut. Il faut au préalable nous avoir fait beaucoup de bien.
L’histoire de notre peuple parle d’elle-même.
Il n’y a qu’à voir l’Espagne ou même l’Allemagne (émancipation, liberté de culte, liberté d’expression, tout a commencé chez eux, on était si bien la bas).
D. transforme les cœurs d’amour en cœurs de haine !
Ils sont en train de regretter d’avoir dit oui en 1948.
Le masque est en train de tomber. Nos ennemis qui tirent les ficelles sont en train de s’exciter. Nous sommes dans une des phases les plus importantes de notre délivrance. Cessons d’avoir peur. Le Maître du monde nous libère des faux cadeaux qu’ils nous ont faits.
Lorsqu’en 1948, ils sont votés à l’Onu la création de l’état d’Israël, ils créaient alors une diversion en tentant de faire oublier les millions de morts. Mais il y a plus, ils pensaient qu’en quelques jours, toutes les armées arables nous massacreraient facilement.
Ils étaient sur que le travail inachevé d’hitler serait terminé par les arabes.
Le projet leur a échappé.
Désolé d’être toujours vivant ! Plutôt surpris par notre longévité et notre résistance et notre capacité à renaître de nos cendres, ils sont en train de préparer la dernière attaque et nous savons qu’elle ne peut être que de taille.
Mais nous devons tellement aux américains que nous nous sommes mis en danger.
L’aide mise bout à bout a créé des chaînes. Heureusement, D. est en train de briser les chaînes. A présent, un à un, ils sont en train de dévoiler petit à petit leur haine.
Nous sommes trop bon pour eux et D. est en train de liquider leurs mérites pour nous permettre de continuer sans eux.
La délivrance finale se fera sur un modèle différent des 2 autres ou plutôt sur le modèle des 2 en même temps.
Le processus de la délivrance finale suit son cours et nous n’avons encore rien vu.
La meilleure chose qui pourrait nous arriver est qu’un dirigeant d’Israël rejette leurs aides, ce qui nous permettrait de prendre un très grand raccourci.
Pour recevoir du Maître du monde, il faut cesser de recevoir des nations !


10 juillet 2018