UN COURS GEANT – Israel et les 70 Nations-=Rav Kook- Orot- 10 Fev 2020

  1. Machia’h ben Isaac.
    Voilà une affirmation bien bizarre.
    « Ben » ne veut pas dire enfant au sens parental du terme. Machia’h ben Joseph ne veut pas ire que c’est un descendant ADN compatible de Joseph, et Machia’h ben David ne veut pas dire descendant ADN de David.
    Evidemment.
    Cela veut dire « qui ressemblera à », « qui aura les attributs de ».
    Ainsi, si l’on regarde bien Jésus (je parle du vrai Jésus, pas du Jésus de Saint Paul, de Constantin et de Torquemada) ont se rend compte qu’il a beaucoup des attributs de Joseph Tsadik , c’est pourquoi les premiers chrétiens l’appelèrent le « fils de Joseph ».
    C’est à dire Jésus, Machia’h ben Joseph, le premier Messie, le gentil Messie, c’est à dire le « Messie qui perd » et qui meurt en Egypte, et dont on met les os dans un grand tombeau blanc.
    Machia’h ben David, le second Messie, est le Messie qui ressemble à David. Un gagneur. Un tueur. Un fou. Un malade qui saute sur tout ce qui bouge avec un regard sanguinaire, qui défonce, et qui décapite les Goliath.
    Jésus avait le problème d’être toujours gentil. De jour comme de nuit. Il disait des paraboles et récitait des psaumes.
    Mais ça marche pas.
    A la fin, t’es mort. C’est ce que veulent nous enseigner les écritures chrétiennes non déformées.
    Bien sûr.
    Mais oui.
    David aussi, il était gentil : de nuit, il composait des chansons d’amour, et écrivait des psaumes.
    Mais de jour, il sortait son épée, à la différence de Jésus.
    Ben Machia’h ben David, c’est ça. Il compose des psaumes de la main gauche, mais de la droite, il sort son coutelas.
    Alors pourquoi dit-on aussi Machia’h ben Isaac?
    Qu’est ce qu’il a de si particulier Isaac?
    Il fait rire. Tout le monde hurle de rire. C’est un Messie à mourir de rire. D’ailleurs que fait sa mère Sarah rien qu’au moment où l’on prophétise sa naissance (il est même pas encore né): elle rit. Elle hurle de rire.
    Elle rit tellement qu’elle est obligée de mentir et de dire que c’est pas vrai, qu’elle a pas ri.
    Mais le bon Dieu, il voit avec les deux yeux, il dit: « Si, si, arrêtes te conneries, je t’ai vu, tu as ri ».
    Ben c’est ça le Messie.
    Qu’est ce qui se passait quand le petit Isaac allait à l’école? Tout le monde riait : « Parait que c’est le fils de la centenaire ».
    Ben oui, il a grandi comme ça, Isaac. A l’école, tout le monde riait.
    Si vous voulez savoir qui est le Messie, quand il se manifestera, cherchez Coluche.
    Chercher Machia’h ben Colucci (prononcez Benne-Coloutchi).
    Je vais vous raconter une histoire: « Un jour, on alla chercher le rav Kook, et on lui dit: ça y est on a trouvé le Messie! »
    Le rav Kook alla donc voir de qui on parlait, et il tombe sur Michel Drucker. Beau présentateur, bien coiffé, une cravate à le mode, beau costume, clean, gentil, adorable avec les invités, forçant le respect. Le beau-fils parfait. Que toutes les maman du monde le voudrait comme gendre, tellement il est parfait, tellement il fait sérieux. Tout le monde l’aime et le respecte.
    Le rav Kook le regarda et dit : « Nan, lui, c’est pas le Messie ».
    Selon qu’il est écrit :
    « Tout le monde rit.
    Même dans la gendarmerie, tous les gendarmes rient.
    Même l’âne, qui attend devant la porte que son maître sorte, il rit’.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Dimanche a 11-00, seminaire pour le Groupe Hai: Sujet LibreINSCRIPTION
+