Voiler, pour révéler force et lumière – Tsemah Tsedek – 20 novembre 2008

Posté il y a 11 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 \ »La Mal’hout est une force qui opère une transformation totale des données du monde d’en haut, et permet de passer au monde d’en bas. Elle joue le rôle de voiler, cacher la source à tout ce qui vient après elle. C’est à ce niveau qu’apparaît la force du Or Ein Sof, et sa capacité de créer quelque chose à partir de rien\ ». Il est incompréhensible que D crée des créatures qui ne connaissent pas leur source, et qui croient qu’elles viennent de rien. D. est tout-puisssant, et c\’est pourquoi Il peut créer quelque chose qui le nie et refuse de croire en Lui : Il n’a pas peur de créer le libre arbitre, car à la fin, le monde reviendra à Lui, le voile se déchirera et l’humanité verra sa source.

La Mal’hout connaît la source, mais elle transmet en la voilant, de sorte que les sfirot suivantes ne savent plus d’où vient la lumière. C\’est ce qui permet le libre arbitre car, avec un effort, on peut toujours remonter à la source.

\ »Les 9 sfirot dévoilent la lumière, mais pas le koa’h, car elles ont toutes conscience de leur source. Un faisceau de la lumière infinie les traverse. Mais, au niveau de la Mal’hout, il y a aussi davantage de lumière, comme le faisceau de lumière rejaillit Or ‘Hozer, du bas vers le haut.\ » Or ‘Hozer, c’est la mise en pratique ; Or Yashar, c’est quand on étudie, et donc Or ‘Hozer est beaucoup plus grand, car la vie pratique est le lieu de la déconnexion, et c’est quelque chose de beaucoup plus fort, de pouvoir intégrer et mettre en pratique. Il y a le Or ‘Hozer dans la Mal’hout, car il y a la mise en pratique de ce que l’on sait, et il y a un déploiement de lumière beaucoup plus fort.


6 juillet 2018