27 Novembre 2012 – Hanouka- Si seulement les nations savaient qui nous sommes !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : \ »Cette lumière de \’Hanouka, qui est au-dessus de toute logique, ne peut être attirée dans ce monde que grâce au don de soi et à l\’engagement de l\’homme, comme on l\’a vu avec la révolte de Matityahou et de ses enfants. Car elle n’a pas peur de l’obscurité, et y entre pour la transformer. Elle avait 2 qualités, l’une que l\’on appelle de bas en haut, et l’autre qui est une dimension d’en haut vers le bas. De bas en haut, car il y avait à ce moment une obscurité très forte (qui avait envahi une grande partie d’Israël, qui s\’hellénisait, et s’incluait dans la 7ème dimension) et c’est ce qui les a obligés à réveiller en eux cette force de la messirout nefesh, qui est au-dessus de toute logique, et ils ont réussi à attirer sur eux de l\’essence même de l\’infini, qui se situe lui-même au-delà de la hishtalshelout.\ »

Le Rav nous rappelle l\’histoire de rabbi \’Hanania ben Teradion, pour illustrer que ce sont les choses cachées que fait un homme, qui montrent sa véritable grandeur. Ensuite, parce qu\’il est capable de faire ce qui est caché, toutes les grandes choses qu\’il fait aussi, c\’est vraiment pour la vérité qu\’il les fait, et non pour le regard des autres, ou pour sa satisfaction personnelle. Celui qui est un héros dans le secret l\’est aussi dans les grandes choses.

Certes, tous ceux qui se battent, et donnent leur vie contre un empire qui veut conquérir leur pays, ont une réaction héroïque. Mais ils ont une motivation claire et évidente, et recherchent un effet particulier. Leur combat est donc à l\’intérieur de la hishlalshelout, de la relation de cause à effet. Au contraire, Matityahou ne s\’est pas battu comme un simple opprimé, pour se libérer d\’un agresseur, mais le Rabbi dit que lui et ses enfants étaient \ »au-dessus de la histhtalshelout\ », c’est-à-dire sans aucune cause logique. Ils ne se sont pas mis en danger pour eux-mêmes, ni même pour les Juifs, mais pour sauver le monde, car ils ont compris le danger de l\’hellénisme, idéologie qui veut englober le monde entier et ne laisser de place à personne d\’autre.

Cette idéologie grecque est à l\’origine du christianisme et de l\’islam, pour lesquels, soit l\’autre devient comme eux, soit il n\’existera pas. La démocratie aussi veut s\’imposer, par la douceur, mais aussi par la force, si on veut la refuser, et c\’est par exemple le combat des américains en Irak. La démocratie veut s\’imposer à des peuples qui n\’y comprennent rien, au lieu de les aider à trouver leur propre voie, qui ne soit ni la démocratie, ni une dictature.

L\’hellénisme naissant se présentait comme une lumière qui veut sauver le monde, mais les Maîtres d\’Israël ont déjà su y voir, des millénaires à l\’avance, le poison qui met l\’humanité en danger, car le monde devient une prison idéologique où tout le monde devient pareil et pense d\’une façon uniforme, ce qui détruit finalement le monde pensée. \ »Au-delà de tous les calculs personnels\ », Matityahou et ses fils ont voulu mettre, déjà, dans le monde, cette lutte contre l\’idéologie qui allait remplacer la pensée véritable. C\’est pourquoi le Rabbi a voulu que le \’hanoukia soit allumée, aussi, pour tous les non-Juifs, car la fête de \’Hanouka n\’est pas seulement une fête juive, mais une fête pour l\’humanité entière. Elle adresse aux nations ce message : cessez de vous laisser tuer par cette pensée unique qui va tous vous faire disparaître. Nous nous sommes révoltés, non pour nous, mais pour vous.

C\’est pourquoi c\’est une messirout nefesh au-delà de la hishtalshelout, comme les Juifs du ghetto de Varsovie, qui ne se sont pas révoltés pour eux-mêmes, mais pour que cela reste, pour les générations futures. De la même façon, les maccabim étaient sûrs qu\’ils allaient perdre, et ils partirent pour mourir. Ils pensaient qu\’ils allaient tout perdre, mais qu\’ils étaient porteurs d\’un message pour l\’humanité entière : je suis capable de mourir, pour dénoncer ce qui semble être une lumière, mais qui s\’avérera être la destruction de l\’homme. Ils étaient prêts à mourir pour que l\’humanité puisse vivre.

Dans ce monde occidental, en train aujourd’hui de se laisser mourir, le message de ‘Hanouka est le même : révoltez-vous, même si c\’est perdu d\’avance et que vous ne voyez pas encore quel peut en être le fruit. Il faut relever la tête, même si vous mourez. Il y a des moments où la révolte est l’expression la plus haute de la vie, car elle n\’a aucun intérêt personnel, et elle est porteuse d’éternité.

(3432)

About The Author
-

  • ELMICHA

    Cher Rav, je pense que c\’est J.J. Rousseau qui a mis ses enfant à l\’assistance publique.
    D\’autre part, la Grèce, est le premier état à sombrer dans l\’union européenne, DONC CEL0 SE RETOURNE FINAça, c\’est un signe qui va dans le sens de ce que vous dites.

  • ELMICHA

    …excusez-moi, j\’ai appuyé sur envoi alors que je corrigeais mon message!donc:la Grèce est la première a s\’effondrer, pensez-vous que ce soit le signe que l\’initiateur d\’un état de fait voit ce qu\’il a créé se retourner contre lui? Et pour Rousseau, il me semble que c\’est bien lui qui a mis ses enfants à l\’assistance publique.A bientôt, Michel et Brigitte.

  • hayot

    Shalom Rav et son équipe.Pour le moment seuls les Coréens semblent accepter la lumière venant d\’Israêl en pragrammant l\’enseignement du talmud;alors que les civilisations ismaêlo-éssaviques font le contraire.Essav n\’a-t-il pas dit \ »Je vais vers la mort…..\ ».Quant à Rabelais qui était prêtre me semble-t-il et qui disait \ »tout ce qui rentre fait ventre\ » n\’était qu\’un \ »rav-lait\ ».Merci.

  • hayot

    Shalom Rav et son équipe.Pour le moment seuls les Coréens semblent accepter la lumière venant d\’Israêl en pragrammant l\’enseignement du talmud;alors que les civilisations ismaêlo-éssaviques font le contraire.Essav n\’a-t-il pas dit \ »Je vais vers la mort…..\ ».Quant à Rabelais qui était prêtre me semble-t-il et qui disait \ »tout ce qui rentre fait ventre\ » n\’était qu\’un \ »rav-lait\ ».Merci.

  • elior

    Bonjour Rav, pour la différence entre shiveanah (comme dans Yov 42,13) et shemonah (comme dans Béréshit 22,23): on a d’un côté shin-beth-ain-noun-hé et de l’autre, on a shin-mem-noun-hé; c’est-à-dire que différentiellement on a d’un côté ain+beth=72 et de l’autre on a mem=40. Ainsi, on a d’un côté ‘hesed=72 et de l’autre ‘helev=40, ainsi deux côtés droits puisque ‘helev= la graisse caractérise les bonnes choses. Pour la différence entre ‘hesed et ‘helev; d’un côté on a sad =bois que l’on met aux pieds des prisonniers, comme dans Yov 33,11 : «il emprisonne mes [pieds] dans les ceps, surveille toutes mes voies». De l’autre côté, on a lev =coeur. Les Grecs ont voulu s’approprier les secrets (sod) des Juifs sans reconnaître la Source; même si c’était dans un but de bonté (‘hesed), ils ont voulu dévoiler des secrets qui ne leur appartenaient pas, c’est une forme de médisance. Les Grecs ont introduit la controverse puisqu’en niant le D.ieu d’Israel, ils ont nié l’unité du peuple Juif (Chekhina); en effet les Grecs étaient partisant de l’idéologie «citoyen du monde»- «globalisation»- «uniformité du savoir». Le ‘hesed des Grecs correspond à une honte comme \’hasedekha dans Michlei 25,10; leur idéologie se transformera en prison «sad»; quelle tristesse ! Le mot prison doit être compris dans le sens de construction mentale, volonté de tout expliquer en passant par des endroits prédéterminés, «compréhension» comme saisir les barreaux d’une prison-les limites des lieux et espaces cartésiens, sciences, cerveau… De l’autre côté, on a Lev (lamed-beth)= coeur, qu’il faut comprendre comme le mot livénat=brique (Lamed-beth-noun-tav) dans Shemot 24,10 : «sous ses [pieds], quelque chose semblable à un saphir». LiVéNaT = brique, comme LeVaNah, la lune qui réfléchit la lumière du soleil; la lune n’éclaire pas comme les lampes de ‘Hanouka qui sont là pour qu’on se remémore que D.ieu est la Source – avoir un coeur pour connaître le miracle : selon l’expression NaTon LeV comme dans Devarim 29,3. L’allumage des bougies est fixé depuis la sortie des étoiles jusqu’à ce que les gens cessent de marcher dans la rue (littéralement: qu’il n’y ait plus de [pieds] dans le marché). «Depuis la sortie des étoiles» peut correspondre à «Regarde vers le ciel, et compte (saphar) les étoiles, peux-tu en supputer le nombre ? Ainsi sera ta descendance»(Béréshit 15,5). Le mot «saphar» est à mettre en rapport à «saphir». De plus : «Yossef eut encore un songe et le raconta (sapher) à ses frères» (Béréshit 37,9). Yossef a été vendu puis été mis en prison car sa connaissance n’était pas déchiffrable, compréhensible: il y a eu de la jalousie à son égard. La vente correspond à la controverse, aux chemins sinueux du calcul et du profit : on trouve un rapport avec le mot «are’hoti» (mes voies) dans Yov 33,11 et le mot «ore’hat» (caravane) dans Béréshit 37,25. Remarque en ce qui concerne le mot «qarov» (proche) discuté dans le cours dans le sens que c’est avec nos proches que l’on fait la guerre: on peut faire un lien avec «compte les étoiles, peux-tu en supputer le nombre ? Ainsi sera ta descendance» et «Puisse-t-il se multiplier à l’infini au mileu (qérev) du pays» (Béréshit 48,16) où Rachi explique qu’ils se multiplient et fructifient comme les poissons sans que le mauvais oeil ait prise sur eux. Intéressant de remarquer que DaG=poisson a pour valeur numérique 7. Ainsi, ceux qui épient (méRaGueL) et qui sont jaloux veulent prendre possession des richesses de leurs proches; ils veulent marchander pour obtenir plus de part. C’est pourquoi, allumer les bougies de ‘Hanouka jusqu’à «ce que le pied disparaisse de la place du marché» correspond à l’anéantissement de la jalousie, des entourloupes : la brebis peut alors vivre entourrée de 70 loups car les deux dimensions du keter sont en paix; ainsi la Grace est établie.

  • elior

    Le lien entre lev et levanah (lune) a été établi donc par extension à shemonah. Ce qui serait bien, ce serait de trouver un lien avec le soleil par rapport à sad, donc par extention à shiveanah. La seule chose que j’ai pu trouver jusqu’ici c’est que dans le verset Yov 33,11: si on calcule la valeur numérique de «basad regel» (beth+samekh+daleth + resh+gimel+lamed) on a 299, si on ajoute 1 pour l’expression, on a donc 300; c’est-à-dire qu’entre les deux youd, on a shin-mem-shin=shemesh=soleil. Bon…si on lit bien, le premier shin, n’est pas un shin mais un sin, mais au niveau du compte numérique, le shemesh semble se poser là entre les deux youd. Soit…

  • Louqman

    Excusez moi pour ce commentaire (qui est le premier…?), j\’ai pas bien compris dans ce cours, en quoi par exemple (et il est question des chrétiens aussi) les musulmans prétendent vouloir être Israel, j\’ai jamais croisé ce genre de point de vue, et j\’ai rencontré beaucoup de musulmans jusqu\’à aujourd\’hui… Ils prétendent juste être issu d\’Ichmael (qui aurait fondé avec sa mère la Mecque actuelle), d\’ailleurs ils ont toujours bien dit depuis l\’origine (après je sais pas en fonction des peuples qui ont rallié l\’Islam) qu\’ils sont une tribu bien spécifique qui n\’a d\’ailleurs rien à voir avec les tribus d\’Israel, d\’ailleurs leur centre saint ou sacré est la Mecque, les Qoraich sont une tribu \ »sédentaire\ » relié à ce lieu, vient autour des tribus nomades… Ca ressemble à quelque chose qui s\’apparente en effet aux formes que le peuple hébreux a reveti avec Isaac et sa descendance mais en effet ils sont distinct de plus ils est clair qu\’ils sont issu d\’Ismael, bref de ce fait, j\’ai jamais entendu dans l\’histoire qu\’ils auraient voulu s\’implanter dans la terre de la tribu de \ »Yahouda\ » (si je ne me trompe pas, mais j\’apprends encore, faut m\’aider…), celle lié à Jérusalem (qui est distincte des autres tribus d\’Israel plus nomade), et je pourrais dire ils ont une caractéristique plutôt de gens et d\’une tribu sédentaire…? Je comprends pas pourquoi on devrait confondre cet tribu sédentaire monothéiste arabe et implanté en arabie avec la tribu d\’Israel de Jérusalem, de plus pour terminer excusez moi je suis un peu long et d\’ailleurs loin de vous (étant juif errant :)), les musulmans qui ont pris le contrôle de Jérusalem à l\’époque ont pas éradiqué les juifs existant sur place, au contraire c\’est même plutôt les croisés etc… qui ont massacré à tour de bras l\’ensemble des populations musulmanes et juives confondues qui vivaient sur ces terres à cet époque là, euh tout ca pour dire que les gens de Jérusalem sont quand même restés proche de Jérusalem jusqu\’à la création de l\’Etat d\’Israel à notre époque! Merci pour vos commentaires et excusez moi de ma maigre science!