About The Author
-

6 commentaires

  • Richard Hachel

    Oui, c’est un cours insupportable. On est toujours insupportable quand on dit la réalité des choses. « Là où sont les hommes, là aussi sont les hommeries » disait Simone Veil. Et cela ne concernent pas malheureusement que les rabbins, que les juifs. Tous les hommes sont ainsi, et dès que ça dérange, on est près à conduire aux pires choses, plutôt que de se bouger un peu, ou de perdre des avantages, des adeptes. Et tout cela, même et surtout si on n’est pas un voyou. J’ai connu doublement cela dans ma vie, d’un point de vue religieux, et d’un point de vue scientifique. Dès que les idées dérangent, chacun pense d’abord à son petit confort religieux, scientifique, social. Et c’est là le test, la preuve que le lien est un lien d’essence, et non un lien d’apparence, comme le dit le rav Dynovisz, et comme je le disais aussi moi même en une phrase magnifique qui n’a jamais vieillie : « Et ce monde est la scène où tout ce qui se passe concourt à ce but ».

  • MatthieuLC

    Rav, j’ai pensé à ce cours ce matin parce que j’ai vu que dans le ghetto de Varsovie, il était obligatoire d’avoir un bandeau blanc avec une étoile de David bleu, sur le bras, et quand on a pas l’habitude de voir cela, on a l’impression qu’ils avaient tous des petits drapeaux du futur Etat d’Israel sur le bras

  • Pingback: YOM HA CHOAH | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

  • JeanL

    Bonjour Rav . Merci beaucoup pour ce moment d’émotion et de vérité. Ce que vous avez dit rejoint le conte de la princesse dans ce beau château mais qui est prisonnière.
    La Vérité est prisonnière de religieux qui « aiment les premières places dans les synagogues », qui sont « comme des sépulcres blanchis » et ces paroles ne sont pas de moi.
    La vérité doit nous affranchir c’est à dire nous rendre libres et c’est cela que vous faîtes. Puisse le peuple en exil être attentif à vos paroles d’amour envers le peuple et le pays d’ Israël.