10 Septembre 2012 -Roch Ha Chana- Terre d´Israel, haut lieu du renouveau

Télécharger Vidéo Télécharger Audio Pour nous préparer à Rosh HaShana, nous allons essayer de percer le secret de cette fête, grâce à un texte du Tanya qui lie la Terre d´Israël à notre fête. A cette époque, après 1700 ans d´exil, les Maîtres ont compris qu´était arrivé le moment d´enseigner et encourager le retour en Eretz. Le Baal HaTanya agit, à la fois, par l´enseignement, par l´envoi de dizaines de ses élèves pour s´installer en Israël, et en faisant lever dans toute la Russie un fonds d´entraide, pour permettre à ces familles de vivre en Eretz Israël. Il écrit, dans son Tanya : \ »Mon intention est de réveiller cet amour pour la Terre d´Israël, qui s´est complètement endormi ; cet attachement sans limite que chacun d´entre nous devrait ressentir pour la Terre sainte. Je veux que cet amour se réveille en nous comme un brasier immense, et que notre cœur en soit rempli\ ».

Selon le langage des Maîtres de la Kabbala, l´amour feu est celui qui nous permet de nous hisser jusqu´à une chose, et de l´atteindre, quand des obstacles nous en empêchent. C´est pourquoi c´est l´amour Gvoura, car il faut courage, force et une détermination énorme, et réveiller en nous l´amour feu qui va brûler et détruire tous les obstacles, pour atteindre cette chose. A l´époque, il y avait tellement d´obstacles pour monter en Israël, que seul un amour feu était capable de les surmonter !

\ »Mais, pour réveiller cet amour, il faut que vous descendiez très profondément à l´intérieur de votre cœur, car c´est l´amour le plus enfoui, le plus difficile à atteindre. Ce que je veux, c´est que vous vous éleviez et vous connectiez au Kodesh HaElyon, matrice énergétique de la Terre d´Israël, ce qui la nourrit et auquel elle est connectée\ ». Kodesh signifie ce qui est séparé, difficile à atteindre ; cette Terre nous échappe toujours, car elle fonctionne comme le Kodesh HaElyon, qui se renouvelle constamment ; ici, on ne sera jamais maître de sa vie et de sa destinée ; un citoyen est appelé Guer Toshav, car il sera toujours locataire, sur la Terre d´Hachem.

\ »Il est dit, qu´en permanence, les yeux d´Hachem sont sur cette Terre, du début à la fin de l´année.\ » Ce verset est le seul nous montrant que l´année a un commencement et une fin ! Le temps se renouvelle. Mais qu´est-ce que cela signifie ? Et que se passe-t-il à ce moment précis, entre le 29 Elloul et le 1er Tishré, qui fait que s´arrête quelque chose, et commence quelque chose de nouveau ? Car ce n´est pas une convention humaine, comme le nouvel an fêté par les nations, mais c´est une réalité dans la création elle-même : il y a la fin réelle, objective et naturelle d´un cycle, et le commencement d´un nouveau, pour le monde entier, mais il n´en est pas conscient. Les nations perçoivent le renouvellement seulement dans l’extériorité des choses (les saisons, la croissance d´une plante…), mais Israël a reçu le secret de la perception de ce renouvellement, même dans ce qui est invisible et abstrait, dans le temps. Israël est connecté au renouvellement de l’abstrait, de l´intériorité impalpable de l´existence, à son essence, alors que les nations sont connectées au renouvellement concret, et à ses manifestations extérieures.

La 1ère mitsva qui nous ait été donnée, avant même la sortie d´Egypte, et qui est appelée réchit de toute la Torah, est la mitsva de rosh ´hodesh : c´est la prise de conscience que le temps se renouvelle. La vie et le temps sont un constant renouvellement, non dans leurs manifestations, mais dans leur essence.

Le Baal HaTanya hisse le secret de Rosh HaShana à un niveau qui est l´essence même du judaïsme : dans ce monde qui n´accorde de réalité qu’à ce qui est palpable, se touche et se voit, un Juif est le témoin de l´existence de l´impalpable concret qui se renouvelle constamment. Rashi, dans son 1er commentaire de la Torah, lie ce renouvellement du temps à la Terre d´Israël : vivre en Eretz, c´est vivre dans un espace qui est connecté au renouvellement du temps. Et le Baal HaTanya nous dit comment le ´hassid authentique se prépare à Rosh HaShana : nous allons recevoir une force qui nous permettra, un peu plus que les années précédentes, d´être un Juif qui sait vivre en Eretz Israël, à la fois guer et toshav, sur la Terre d´Hachem ! C´est la reconnexion au Kodesh HaElyon, la capacité de vivre dans l´intériorité du temps et de l´espace, et cette connexion est la seule qui soit la vie.

(1393)

About The Author
-

  • avraham_14

    Cher Rav,
    Il aurait été interessant de développer comment un juif doit vivre en Eretz Israel, dans la vie quotidienne.
    Finalement, raisonner à la française, faire des projets à long terme ( immobilier, économies,..) est une aberration en Israel.