25 Avril 2013 – Le secret de Iyar- Je suis un VRAI anti-sioniste !

Télécharger Vidéo Télécharger Audio RESUME DU COURS : La parachat Emor parle des lois relatives aux cohanim. Nous verrons le lien avec le temps où nous sommes, mois de Iyar, mois très particulier. Nos Maîtres ont cherché le sens de ce nom et révèlent qu´il est composé des initiales de : Avraham, Itz´hak, Yaakov et Rachel. Pourquoi les 3 pères sont-ils liés à ce mois ? Et pourquoi Rachel leur est-elle associée ? D´habitude, quand on rajoute un 4ème nom à celui des pères, c´est toujours David.

La Torah nous révèle ce qui se passe pendant ce mois : Pessah Sheni, possibilité d´un rattrapage, pour ceux qui n´ont pu faire Pessah il y a un mois. C´est pourquoi il est lié à Avraham à qui Hachem dit \ »ani Hachem roféha\ », je suis ton médecin. Et c´est aussi une allusion à la teshuva toujours possible, comme il est dit \ »revenez vers Moi, car Je vous guérirai de toutes vos aventures.\ » Comme par Pessah Sheni, par la teshuva aussi, nous sommes revenus là où nous aurions toujours dû être. Ainsi, le mois de Iyar est le symbole du retour toujours possible, malgré tous nos éloignements.

Les commentaires disent : depuis quand va-t-on vers Hachem pour être guéris ? Nous avons l´obligation de prendre tous les moyens pour nous soigner et guérir ! Le Rambam dit qu´il y a le médecin du corps, et le médecin de l´âme ce sont les tsadikim. Cela prouve donc que le Am Israël était très malade, au point que même les tsadikim ne pouvaient plus rien pour lui. Seul Hachem pouvait le guérir. Et Israël entame un retour vers D. car, comme pour Pessah Sheni, rien n´est jamais perdu. C´est un mois extraordinaire, porteur d´énergies spirituelles incroyables. C´est le mois qui sépare la sortie d´Egypte du don de la Torah, et il a tous ses jours dans le compte du Omer. C´est donc le mois le plus important de la préparation à Shavouot. Il y a aussi la Hiloula de rabbi Méir et de Rashbi. Mois où il nous est dit : il n´est jamais trop tard ; tout est réparable ; Hachem peut toujours tout pour toi. C´est le plus grand mois de l´année !

Tout cela est contenu dans le mystère dévoilé par nos Maîtres, par les noms des 3 pères et de Rachel qui, ici, leur est associée. C´est donc elle qui est révélatrice de la signification profonde de Iyar. Mais, en quoi voit-on, dans son personnage, que tout est récupérable ? Elle est la seule des mères d´Israël à qui D. promit qu´il y aurait un jour un Retour. Le prophète dit : \ »Cesse de pleurer, car Hachem a entendu et vu tes larmes et, un jour, tes enfants reviendront sur leur terre \ ». Cela symbolise les larmes des mères qui pleurent depuis des siècles pour le retour, et c´est grâce à ces pleurs que les enfants reviennent. C´est le symbole du retour d´Israël sur sa Terre.

Mais pourquoi Rachel ? Le dernier exil est celui, principalement, de Yehuda, enfant de Léa. De plus, Rachel est enterrée à Bethléhem, où est né David, roi de la tribu de Yehuda. Elle devait être là car, lorsque les Juifs seraient exilés et emmenés en captivité, ils supplieraient leurs ravisseurs de prier sur la tombe de leur mère. Ainsi, ils ont pu prier sur la tombe de Rachel. Depuis, Rachel a commencé à pleurer et Hachem lui dit : cesse de pleurer, car ils reviendront. Mais pourquoi n´est-ce pas Léa qui est enterrée là, pour intervenir pour ses propres enfants ?

Rachel symbolise le futur Retour d´Israël, AU-DELA DE TOUTE LOGIQUE. Une mère prie pour sa propre chair. Mais Rachel prie pour l´enfant de sa sœur, qui est le concurrent direct, et même l´acteur de la disparition de Yossef et de sa souffrance. Rachel ne dit pas à Yehuda : tu as chassé mon fils de sa Terre. Au contraire, elle dit à sa sœur : je vais tellement prier que je vais obliger le Maître du monde à ramener tes enfants. Elle est le signe qu´il ne faut jamais se décourager, même quand il y a toutes les raisons d´abandonner ; il faut chercher le bien de l´autre, même quand l´autre ne le mérite pas. Rachel prend Yehuda, symbole de sa souffrance, et lui fait exactement le contraire de ce qu´il a fait à son fils.

Le mois de Iyar fait allusion à notre état de maladie, au point que personne ne peut plus rien pour nous. Le Talmud dit que, juste avant Délivrance, le peuple arrivera à une situation où \ »il n´a plus sur qui se reposer, sauf sur Hachem.\ » Israël s´est tellement éloigné de Sa Torah que tout le monde se désespère de lui, mais D. ne Se désespère jamais. Mais rien n´est gratuit, surtout ce qui vient d´Hachem, car D. ne veut pas des pris en charge par une grâce, mais des hommes. Il faut qu´il y ait un moins une personne, ou un groupe humain capable de donner ce qu´il demande pour le peuple. Seule Rachel a été capable de faire cela, elle s´est annulée complètement et c´est par son mérite que la Délivrance est possible.

Avraham, lui, a prié pour sauver Sodome, et aussi Lot malgré son ingratitude ; Itz´hak a vu qu´il sortirait de Esav la lumière de Rabbi Méir et ne l´abandonna pas ; Yaakov a su sortir de la klipa de Lavan les 4 mères d´Israël. Le mois de Iyar est le signe que le trésor se cache là où l´on croit qu´il n´y a plus rien à trouver. Il ne faut jamais se désespérer, car le trésor qui va changer toute notre vie se trouve peut-être là où nous n´espérons même plus. C´est, justement, dans le désespoir que l´on trouve le trésor, de même qu´en 1948 nous avons reçu notre Etat, le 5 Iyar. Or, ceux qui ont déclaré cette naissance étaient les moins concernés pas la Torah et les plus malades d´Israël ; ceux dont on s´était désespéré ! Ils voulaient faire d´Israël un pays comme les autres, sans Torah. Mais Hachem dit : Je vais vous soigner, et c´est ce qu´Il a fait. Aujourd´hui, en Israël, la Torah est étudiée partout !! Nous ne misons pas sur les malades, mais Hachem les guérit et Il réussit ! C´est le secret du mois de Iyar,

Et cela est lié à la parachat Emor, où Moshé doit transmettre aux cohanim qu´ils sont la tribu responsable des autres. Etre choisi est une responsabilité. Il faut être à la hauteur morale et spirituelle d´Israël ! Nous ne devons pas critiquer le pays, mais prier et agir pour lui. Il faut respecter chaque Juif, et l´étincelle divine qui est en lui. Il faut le ramener à Hachem, au lieu de le critiquer. C´est seulement ainsi que le Mashiah se dévoilera. Le mois de Iyar est le symbole du fait qu´Hachem ne rejette personne. Lui-même S´occupe de son peuple. Que nous ayons le mérite d´être à la hauteur de ce mois !!

(3316)

About The Author
-

  • mats

    si j\’ai bien compris, la maladie est celle de l\’impureté puisque pessa\’h shéni est à l\’origine, pour les impurifiés par le transport des ossements de yossef; de mème, le pessa\’h sheni (la seconde sortie d\’exil), s\’est opérée par le biais des sionistes qui sont eux aussi les impurifiés des atsmot yossef (mouvement mashia\’h ben yossef). il existe donc un parralèle entre atsmot yossef (ye\’hezkel), atsmaout et la conquète d\’israel (rappelons aussi que nous avons quitté le har sinay pour nous diriger vers la terre d\’israel le jour du 20 IYAR : une semaine après pessa\’h shèni, et 2 après le futur \’hag atsmaout) . que votre cour soit pour l\’élévation des ames juives vers la purification définitive et pour la réfoua shéléma de TOUS ceux qui ont vendu le kever de yossef ! j\’imagine combien Ra\’hel doit pleurer encore aujourd\’hui, mais cette fois sur son propre fils !!

  • MartineDespretz

    Rav,

    On ne sait jamais si vos cours doivent être comparés à un diamant, une émeraude ou un saphir. Il se peut néanmoins qu\’un cours qui démarre comme un diamant peut ensuite devenir un saphir. Il n\’en reste pas moins un joyau. En ce qui concerne celui-ci, si David ben Gourion n\’avait pas déclaré Israël comme une nation en 1948, vous ne seriez pas là où vous êtes à enseigner aux francophones de Baka. Dès le début du cours, lorsque que vous avez posé une question aux participants du Tioul à Meron et à Sfad à laquelle ils n\’ont pas su répondre, nous les parias encore en Galout, avions la réponse … Il est certain que c\’est pour nous que Ra\’hel pleure encore à Bethlehem … Pour ma part, je prie pour que les Israéliens et plus particulièrement les francophones de Jérusalem soient plus attentifs aux nouveaux venus surtout pour les Baal Teshouva et les convertis ou en conversion. Tamar, Ruth, Onkelos sont la preuve vivante que Hachem utilise les convertis à bon escient. Vous l\’avez dit souvent dans vos cours. Mais dire est une chose et faire en est une autre … Shabbat Shalom, Rav.

  • 30543

    le titre de votre cours induit en erreur! Vous auriez du spécifier \ »sionisme laïc\ »; le Rav Kook,zal,avait annoncé l\’identité de ceux qui allaient créer l\’état et que c\’était pour les sauver ,qu\’Hashem avait \ »provoqué leur réveil national\ »,chose que le monde Haridi classique n\’avait pas compris et même condamné violemment,car sinon ces juifs assimilés seraient perdus pour le peuple d\’Israël et tous ces guedolim qui allaient dans le même sens, ont dit la même chose; certains anti-religieux actuels en Israël, sont plus virulents qu\’à la naissance de l\’état, me semble-t-il, car les pionniers non religieux étaient idéalistes et beaucoup plus moraux, et n\’aidaient pas les pires ennemis d\’Israël! Quant aux netourè karta actuels et hassidè satmar,ils courtisent l\’Amalek actuel! Des hassidè Satmar ont empêché juste avant la guerre, leurs hassidim de monter en Israël, vu l\’idéologie sioniste laïque annoncée et ces gens n\’auraient pas terminé en fumée dans les camps, si on les avait laisser partir; c\’est arrivé à la famille d\’une amie qui me l\’a raconté! 70 personnes de sa famille ont terminé ainsi! alors qu\’Israël a sauvé le rabbi de Satmar qui plus tard est allé aux USA! lire aussi le livre אם הבנים שמחה du Rav Teichtal, qui avait fait teshouva et qui avait repris tous les textes qui lui avait servi à prouver son \ »antisionisme\ » pour montrer qu\’il s\’était trompé et que tout ce qu\’on vit depuis une centaine d\’années était un plan d\’Hashem, comme vous l\’avez expliqué dans ce cours. Bravo pour vos remarques concernant \ »ceux qui ont des yeux et ne veulent pas voir\ » et le monde haridi classique qui souvent refuse le dialogue avec le milieu défini commeחרידי ציוני qui a toujours été prêt à discuter, textes à l\’appui, avec les autres! Témoignages d\’amis qui ont essayé, en vain!…

  • esthernehama

    Kavod Arav, Chalom Rav.
    Toda Raba Rav pour le cours.
    Barouh Hachem cours écouté le jours même.contente des intécelles dans le cours.
    Chabat Chalom Rav.
    Chabat Chalom à toute l\’équipe du sites.

  • rav Haim Dynovisz

    Reponse a Monique Shonberg: Je prefere mes erreurs a vos certitudes et comme vous le savez deja je ne m identifie absolument pas a l esprit de votre approche du sujet……..je vois que vous aussi et comme beaucoup d autres vous voulez absolument m enfermer a l interieur de votre systeme de pensee mais je suis un petit oiseau sauvage et des qu on me presente une cage je m enfuis

  • che

    Merci Rav,

    Puissiez vous connaître, par mon message, à quel point votre travail a des répercussions immenses pour l\’éveil de nos consciences. Je m\’efforce de démocratiser vos cours et cela est tellement simple au vu de la grande qualité et de la passion (ou plutot du Oneg) qui y sont toujours présents.
    Dans ces temps où tout n’est que clivage pour nous maintenir en état d’esclavage, j’ai trouvé dans la Torah l’essence de toute chose !
    Il n’existe pas un des membres de ma famille directe, de mes amis ou de mes relations qui n’ai pas été sensibilisé à la Torah. Il en est de même lors de mes démarches à l’église, dans la mosquée, la synagogue, les sphères politiques et syndicales locales.

    Encore merci à vous mais aussi, entre autre, à tous les grands d’Ysrael.

    Je suis éternellement votre dévoué.

    Olivier, marié, 3 enfants, éducateur sportif, constructeur de maisons, d’aucune confession et résidant au milieu de la France

  • 30543

    merci pour votre réponse; mon but n\’était pas de vous enfermer dans un système de pensée, mais de voir des points communs entre des courants différents; je n\’ai pas de certitudes absolues, mais j\’observe comment l\’histoire de notre peuple évolue et j\’essaie de voir ce qu\’on peut en déduire, bien sûr à la lumière de la Thora! La façon dont vous vous définissez comme un \ »petit oiseau sauvage…\ » vous convient à ravir et j\’en apprécie la poésie! Je vous ai parlé \ »d\’erreur\ » par rapport aux définitions \ »classiques\ » de \ »sionisme\ » et d\’\ »antisionisme\ » perçues par la majorité des gens qui nous enferment tous dans des \ »boîtes\ »! Mais même dans les mouvements de sionisme laïc, je pense qu\’il y eu des nuances et qu\’il a été une étape-catalyseur, voulue par la השגחה ,même si cette étape était erronée au regard de la Thora, mais qui correspondait, comme vous avez dit,à l\’état très malade de notre peuple!

  • kiki

    Yédidi rabbi Haim,
    Hazak veémats.
    Kol hakavod à Nathan mais votre propos est constamment saucissonné au lieu d\’être MIKCHA AHAT, souvent la fin de votre phrase explique le début. Peut être qu\’un talmid peut lui demander de ne pas vous interrompre.KATONNTI

    Pour Rahel, les moments les plus incroyables furent 1)de tout faire pour offrir ses noces à sa soeur que lui restait-il, tous était fini…2)De s\’entendre dire de la part de sa soeur: Il ne te suffit pas de prendre mon mari tu veux aussi les doudaims!Elle ne dit mot, et ne baisse pas les bras. Quant on agit la priere est écoutée…
    Quant à Abraham, il a été capable de prier pour Avimélekh qui a pris sa femme, par ce mérite il aura Itshak.
    Enfin, deux seules hiloulot dans tous le calendrier juif, Rb Chimhon et Rb Méir toutes deux en Iyar, pourquoi pas Rabbi Yéhouda hanassi ou tous les autres géants d\’Israel?Car ce sont les seuls seuls géants qui montrent cette capacité de tout boulverser que tout est perdu MÉROCH: Le pere de Rbi Chimhon était un délateur, Rabbi Aquiba ne voulait pas accepter le petit Chimhon à la yéshiva car son pere était en herem. A force de pleurs le petit ccChimhon fut accepteé et devint….
    Rabbi Méir no comment, descendant de titus.
    Yedidout hama
    Rav LEVY (Montréal)

  • al33

    Chere Rav, il est vrai que la declaration d\’independance de l\’etat d\’israel ainsi que leur auteurs étaient violement opposé a un etat proche de la thora. Neanmoins ayant étudié Herzl et lu les livres qu\’il a écrit de sa main je ne peux vous laisser vous si versé dans le EMET, vous trompez sur le fondement du sionsime comme il a été rédigé par Herzl. A la difference des \ »types\ » David Ben gurion qui étaient a la fois trés ignorants dans le judaisme et en meme temps haineux envers celui ci, Herzl n\’était qu\’un ignorant et n\’avait aucun probleme envers la propagation de celui-ci au sein du peuple juif, il finit meme un de ses derniers livre a caractere utopique (altneuland) par le mot DIEU en reponse a la question : qu\’est ce qui nous a permi de crée l\’etat ( d\’israel) ? Le refus d\’un etat basé en parti sur la thora qu\’on retrouve chez les pionners d\’israel n\’existait pas a l\’epoque d\’herzl qui n\’a pu connaitre la creation d\’israel. C\’est vrai qu\’il était laic mais seulement ignorant, la haine est venu aprés la shoa. Enfin, sachez qu\’Herzl était peut etre un malade spirituel mais que le sionisme qu\’il a fondé n\’est pas celui de l\’aprés shoa et donc pas celui que vous decrivez et qui a reellement existé contrairement a ce que vous vous evertuez a minimiser. Mais cela n\’était pas le sionisme d\’herzl, le sionisme d\’herzl nous le vivons aujourd\’hui vous et moi et la raison est simple RAV : SOF MAASSÉ BEMAHSHAVA TEHILA. Ne vous meprenez pas rav la mahshava tehila était bonne tout comme la totsaa aujourd hui est bonne . JE SUIS UN VRAI SIONISTE !