La Clef du Bonheur ! – Connaissance de Soi et du Monde – 6 Septembre 2011

Télécharger Vidéo Télécharger Audio A vous de le découvrir, mais tous les cycles de cours ouverts depuis la reprise sont d’un grand cru. On comprend mieux maintenant les nombreux problèmes techniques qui se sont posés le 1er jour de la reprise. Elles sentent, elles ressentent, elles savent que ce genre de cours ne peut qu’hâter la délivrance…alors elles s’agitent.
Que D. protège tout le peuple d’Israël !
Allez, continuons d’apprendre à nous connaître et à découvrir le monde ambiant. On commence…le baal Hatanya nous délivre ses merveilles à travers la bouche du rav Dynovisz qui est loin, très loin, d’être un simple haut parleur.
Nous n’avons pas de mal à imaginer le ‘Nahat’ que ressent le grand maitre, fondateur de la hassidout habad, en écoutant rav Dynovisz dispenser ses enseignements avec tant de simplicité et tant de profondeur.
Pour comprendre ‘Takhlit’, comme chaque mot, il faut remonter à la racine, à la source.
La racine est ‘Kéli’ qui signifie réceptacle.
‘Takhlit’, c’est transformer le monde en réceptacle.
Tout ce qui est destiné à être reçu par tout à chacun est la, en attente ! C’est nous qui ne sommes pas prêt à recevoir et le but est de constituer le ‘Kéli’ !
Nous nous préparons à recevoir un Dévoilement de ‘Ohr Ein Sof’ (lumière infinie) dans ce Monde Matériel ! Qui dit dévoilement, dit que ca a toujours été la !
Les temps messianiques sont déjà la et c’est nous qui les faisons attendre ! Nous devons nous préparer à ce dévoilement pour le recevoir.
Aller d’obstacles en obstacles est le lot de l’existence. Il y a les difficultés issues d’un bon choix et les difficultés issus d’un mauvais choix.
Une difficulté qui déprime est issus d’un mauvais choix.
Une difficulté qui énergise est issus d’un bon choix.
Une clef magnifique à bien savoir utiliser et surtout avec subtilité car tout n’est pas si simple!
La possibilité d’attendre enfin quelque chose de bien sans limite sera la période du Machiah.
Très souvent, pour ne pas dire toujours, la vie de l’homme est remplie de doutes, de questions, de remise en questions, d’amertumes, nous ne sortons jamais complètement des obstacles.
C’est toute l’histoire de la sortie d’Egypte.
La délivrance, c’est sortir de cette limite qu’est le doute.
La 1ère limite est physique, la seconde est au niveau du cœur et la 3ème est au niveau du cerveau !
Je n’ai pas envie ensuite je ne suis pas bien ensuite ais je bien fais ???
L’éternel processus de l’avancement de l’homme !
Dans ce monde, même arrivé, on n’est jamais sur d’être au bon endroit (comme les hébreux dans le désert), le doute nous envahit et nous limite.
Dans le monde à venir, le doute n’existera plus après un bon choix.
Chaque combat sera un acquis, l’homme aura le sentiment d’un absolu qui lui permettra d’avancer.
Le Ari Hakadoch révèle que plus nous avançons vers la délivrance finale, plus le satan fait tout pour empêcher les ‘Zivoug’ de se faire (amour dans le couple, amitié, relations entre maitres et élèves, choix d’un bon métier, d’un bon endroit,…).
Être sur de son choix est la clef du bonheur !
Mais comment y arriver ? Tout dépend de nos actions, de nos engagements concrets, de notre investissement. S’engager à être avant de comprendre est la seule manière d’arriver à D. ! S’engager sans savoir pour se préparer à recevoir, c’est cette petite précipitation qui permet de constituer le réceptacle, le ‘Kéli’ !
La vie est une évolution, de Rien vers beaucoup ! Et la plus grande récompense est de pouvoir servir D. lui-même ! La plus belle des récompenses est de savoir qu’on a été choisi par l’infini pour une mission !!

(1577)

About The Author
-