11 Decembre 2012 -Paracha Vayechev- Je reste propre dans la salete.

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : \ »Immédiatement après que Rachel eut mis au monde Yossef, Yaakov dit à Lavan \ »laisse-moi retourner dans mon pays.\ » Pourquoi précisément à ce moment ? Yossef est souvent appelé par nos Maîtres \ »le Satan de Esav\ », expression étrange qui signifie qu\’il est le seul qui puisse s’opposer à Esav. Dans notre tradition, Satan ne veut pas dire diabolique, et n\’a aucune connotation négative, de mal ou de mauvais, mais vient du verbe \ »lehassit\ » : c\’est toute pression exercée sur nous, pour nous pousser vers là où nous ne voulons pas aller. Yossef est le seul à pouvoir obliger Esav à aller là où, dès le départ, il aurait dû aller, c’est-à-dire vers le bien, et non vers le mal. Its’hak savait qu’Esav devait être récupéré, car il contient quelque chose de fondamentalement bon, mais cela ne pouvait pas passer par lui, puisque c\’est seulement la dimension féminine qui pouvait le transformer. Et il y a un seul homme qui peut faire le tikoun d\’Esav, c’est Yossef, car il est l’enfant de Rahel.

Le Rav nous en explique la raison très profonde : comment Dina devait faire le tikoun d\’Esav, et cette force est passée à Yossef. Rashi dit \ »est née la force contraire à Esav, selon ce que dit dans le prophète Ovadia \ »la maison de Yaakov sera comme un feu, la maison de Yossef comme une flamme, et la maison d\’Esav comme de la paille.\ » Un feu, s’il n’a pas de flammes, ne peut atteindre et allumer la paille\ », et Yossef est cette flamme. Yaakov reprit confiance en D, quand est né Yossef, et voulut rentrer. Jusque-là, il avait peur, et ne se sentait pas prêt à affronter Esav. Mais, si Yossef est là, lui peut tenir tête à Esav, et même le contraindre.

Pourquoi Esav est-il appelé la paille ? Comme déjà Cain pour Abel, Esav devait être le gardien de son frère (comme l\’écorce qui protège le fruit et permet qu\’il existe et mûrisse), afin que Yaakov puisse se développer, pour remplir sa mission. A l’image d’Izhar et Zevulun, il y a les vrais Maîtres qui doivent se consacrer à l’étude, et ceux qui les protègent. Les seconds sont, eux aussi, dans leur mission, qui n\’est pas moins grande. Dans le verset, \ »Réjouis-toi Zevulun, et toi Izhar\ », Zevulun est cité en 1er, bien qu\’Izhar soit l\’aîné et soit l\’homme de Torah, ce qui montre que Zevulun est plus important car, sans lui, il n\’y a pas d\’Izhar ! Cain, déjà, avait refusé sa mission de gardien de son frère. Mais, de lui sortira le Mashiah, et il mettra de l\’ordre dans le monde, et en sera le gardien. Dans l\’esprit de Cain, Esav et des nations, celui qui est chargé de la dimension matérielle et du travail de la terre est moins important. Mais, dans le Judaïsme, c\’est faux. Car chacun doit être dans sa mission et l\’écorce qui garde le fruit n\’est pas moins importante que lui. Il est vrai qu\’Abel et Yossef ont commis la même erreur, et ont regardé leurs frères de haut, ce qui provoqua le 1er conflit de l\’humanité, qui se retrouve ensuite dans toute l\’histoire.

Quand l\’écorce a terminé son rôle de protection, elle se dessèche et devient de la paille. Esav a refusé d\’être l\’écorce, il s\’est séparé de Yaakov, et il est devenu de la paille. Yossef brûle la paille signifie qu\’il vient pour mettre fin à cette situation où Esav ne veut pas être l’écorce, et pour le ramener à sa mission.

On en trouve une allusion dans la lutte entre Yaakov et l\’ange d’Esav : \ »Yaakov est resté seul, et un homme s’est battu avec lui.\ » Le Baal HaTourim fait remarquer que les 3 dernières lettres forment le mot \ »kasho\ » sa paille ; Yaakov s’est battu avec sa paille. Esav revendique qu’il est de la paille, séparée de son frère, et non l’écorce de son frère. Mais Yaakov l’oblige à lui donner son nom. Car, comme toute écorce, la fonction d’Esav est de transformer la graine en fruit, Yaakov en Israël. C’est pourquoi Yaakov était encore appelé \ »zéra Israël\ ». Yaakov sort vainqueur de cette lutte, ce qui signifie : c’est toi qui feras de moi Israël ; et ce nom sort de la bouche d’Esav : tu es Israël !

Notre sort est fondamentalement lié aux nations occidentales. Tant qu’elles ne reconnaîtront pas leur place, leur fonction et la nôtre, nous ne deviendrons jamais Israël. Notre rôle passe par elles, et non par les autres parties du monde. La grande majorité de notre histoire est avec l’occident, car il est le seul qui puisse nous aider à atteindre notre identité. Et c’est Yossef qui va forcer Esav à entrer dans sa mission : il brûlera la paille d\’Esav, qui devra revenir à son vrai statut de gardien de son frère.

Yossef correspond exactement à Esav, mais en bien, et c\’est pourquoi il peut le ramener à son bon chemin, en lui montrant \ »il est possible, à la fois de gérer ce monde, d\’être engagé dans les affaires, et de rester propre. Je suis comme toi, et j’y arrive\ ». Car il a été confronté aux 3 dangers de ce monde, le pouvoir, les femmes et l\’argent mais, en tout, il est resté le modèle du juste.

De la même façon, aujourd\’hui, nous ne pourrons ramener les nations, et la partie du peuple juif engagé dans la matérialité, que lorsque nous produirons un modèle qui sera engagé autant qu’eux dans le monde, et qui restera pur, comme Yossef qui était à la fois un géant dans la connaissance des secrets de la Torah, et vice-roi d\’Egypte. C’est la dimension du Mashiah ben Yossef, homme messianique, qui se dévoilera seulement à la fin des temps. Aujourd’hui, de plus en plus de Juifs arrivent à réunir les deux dimensions, et le modèle est en train d’être réalisé. Il permettra, ensuite, l’arrivée du Mashiah ben David.


30 novembre -0001