14 Janvier 2013 -Le secret des reincarnations- Introduction 7

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Le Ari HaKadosh fait remarquer que, pour la création du monde, Hachem dit \ »Je veux qu’il y ait\ », alors que pour l’homme, Il dit \ »faisons\ ». \ »Il est utilisé un pluriel. La différence fondamentale entre la dimension adamique et toutes les autres créatures des mondes, est que celles-ci sont limitées dans leur propre système de pensée et de compréhension ; elles ne peuvent appréhender autre chose.\ »

C’est ce que nous avions évoqué, au sujet de la Parachat Bo et de la naissance d’Israël, qui est la sortie des limites. Les hommes étaient enfermés dans leur compréhension unique des choses, système où l’étranger fait peur et il faut le détruire. Le peuple juif sort des limites, et s’attache à un D. hors norme, que l’on ne veut même pas représenter. C’est le paradoxe : nous servons le D. le plus proche qui soit, mais en même temps le plus étranger, car on ne doit pas Le représenter.

\ »Dans tous les autres mondes, les créatures sont enfermées dans leur propre système et ne peuvent en comprendre un autre.\ » De là, on comprend que toute civilisation raciste n’est pas adamique, car la définition même de Adam est l’acceptation de l’autre. Aujourd’hui, notre peuple se reconstruit avec toutes les couleurs, toutes les races et mentalités. \ »Le Maître du monde voulait qu’Adam puisse comprendre tous les mondes et soit capable de les unir.\ » Il a créé un homme qui n’a pas ce problème de refus de la différence, afin qu’il fasse le lien entre tous les mondes ; alors, ils ne se haïront plus, et pourront former l’unité de la Délivrance. Nous devons être, au niveau micro, un modèle où toutes les différences puissent s’exprimer, et c’est ainsi que nous pourrons le faire au niveau macro. \ »Quand Hachem dit \ »faisons\ », Il S’est adressé à tout ce qui existait avant, afin que chacun donne une part de lui pour qu’elle soit dans Adam.\ » Adam a été créé à partir de tout ce qui existait, pour qu’il puisse être le rassemblement de toutes les créatures et de tout ce qui existe. \ »Mais il en résulte que, si Adam faute, il abime tous les mondes.\ » Il porte atteinte à l’équilibre du monde.

Le na’hash, voulant détruire le monde, est venu pour faire tomber la seule créature qui soit porteuse du monde tout entier. De la même façon, le monde s’attaque à Israël car, si Israël disparaît, tout disparaîtra : ceux qui portent l’identité na’hashique manipulent les masses ; ils veulent détruire Israël, en vue de détruire le monde. Mais \ »si Adam réussit son projet, c’est l’humanité entière qui va réussir.\ »

L’identité adamique est l’acceptation de tous, malgré leurs différences ; et les non adamiques ne seront pas rejetés, quand le Mashiah va se dévoiler : il apportera l’unité au milieu des différences et, en particulier, il aidera les non adamiques à s’élever au niveau des adamiques.

Le Rav explique ensuite, ce qu’écrit rabbi Haim Vital : \ »Sache que, dans chaque chose créée il y a d’abord, à l’intérieur de la matière, une lumière intérieure qui sont les 10 sephirot, et tout de suite à l’extérieur, (comme habit de la 1ère dimension), il y a l’énergie qui est la source des âmes, puis l’énergie qui sert de matière à la création des anges, puis une énergie non lumière qui est la matière à partir de laquelle se forment les klipot, puis le monde lui-même.\ » Il y a donc 5 dimensions dans ce que nous appelons la matière : la lumière des sephirot, puis la lumière des neshamot, puis une autre dimension extérieure d’où sont créés les mal’ahim, puis une autre d’où sont créées les klipot, puis la matière que nous voyons.

Mais que représentent les sephirot, les neshamot, les mal’ahim et les klipot, dans la matière ? Nous savons qu’il y a une notion d’âme, dans la matière, et c’est pourquoi nous prenons la matière pour faire les mitsvot. Par exemple, en mettant les tefilin (dans lesquels tout provient de l’animal), nous opérons de vraies connexions ; des énergies passent entre nous et le Divin ; c’est, d’ailleurs, la connexion principale de l’homme Juif avec le Divin. Cela prouve qu’il y a des forces spirituelles dans l’animal, et nos Maîtres ont reçu le secret de comment les libérer.

C’est la puissance des mitsvot : on prend le minéral, le végétal, ou l’animal et, quand on fait la mitsva, on dévoile les énergies qui se trouvaient cachées dans l’objet ; ensemble, on se connecte au Maître du monde. Les mitsvot ont pour but de connecter tous les mondes inférieurs à Hachem. Mais, si on utilise mal le monde, c’est la klipa qui va agir.

\ »Adam attache tous les mondes, car il a une âme. Le monde a besoin de la structure d’Adam pour se connecter au Divin, et c’est pourquoi toutes les créatures pour se connecter à Hachem, et pour le tikoun, doivent s’accrocher à la dimension adamique.\ » Tous les mondes dépendent de la dimension adamique. Tant qu’il y aura en elle la moindre imperfection, il n’y aura pas de salut, car le salut du monde dépend de son salut à lui. Nous portons une responsabilité inimaginable sur nos épaules. Toutes les mitsvot que nous faisons, et aussi toutes nos fautes, ont des répercussions énormes dans le monde.


30 novembre -0001