14 Octobre 2012 -Talmud Kidoucim- Nous construisons des routes

0 vues

MP4 MP3 Notre texte parle de \ »celui qui consacre sa vie en même temps à ces 3 dimensions que sont Mikra (l´étude de la Torah écrite), Mishna (la Torah orale) et à construire ce monde (dere’h eretz)….\ » L´expression \ »dere´h eretz\ » signifie la politesse, le savoir-vivre ; mais, dans nos Textes, elle fait surtout allusion à l´activité professionnelle, à notre vécu terrestre. Nous savons qu´en hébreu, le nom est porteur du message ; pourquoi nos Maîtres ont-ils choisi d´appeler la vie professionnelle \ »le chemin de la terre\ » ? Et pourquoi emploie-t-on le même mot pour la politesse (le nimous) et l´activité professionnelle (parnassa, miktsoa) ? Quel rapport y a-t-il entre les deux ?

Cela nous montre que, autant la politesse que le travail, ont pour but de \ »faire un chemin dans ce monde\ » (c’est-à-dire de civiliser cette terre, puisque l´acte civilisateur par excellence est de tracer une route, de frayer un chemin, \ »dere´h\ »). Une fois que j´ai fait un chemin, j´indique aux autres une direction, un sens en ce monde ; une route que les autres, eux aussi, pourront utiliser.

Après avoir tracé un chemin, on y vit et on y avance avec la Torah. Et on ne peut vivre la Torah en dehors de cette terre et de l´engagement concret dans ce monde ; et il faut vouloir que les autres aussi puissent y avancer.

Mais quel rapport y a-t-il entre la politesse et le travail ? Les 2 ont en commun que je peux chercher à me mettre en valeur moi-même, à me bâtir une image aux yeux des autres ; ou je peux chercher à jouir, pour moi-même, du fruit de mon travail, sans aucun souci du devenir d´autrui et du monde. Toutes les crises économiques de nos sociétés modernes sont liées au fait que chacun cherche seulement à s´enrichir lui-même.

Toute activité que je mène doit toujours répondre à cette question : est-ce que cela apporte au monde, ou seulement à moi, égoïstement ? Est-ce que j´aide les hommes à s´entendre et à avancer ensemble ?

Dere’h eretz, c’est la morale sociale et universelle, mais la morale de la Torah est beaucoup plus élevée.


30 novembre -0001