18 Juillet 2012 -Shmouel- Roi David- Israel, detenteurs de tous les secrets de l´existence

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Avner a été tué par Yohav et ses compagnons. Dans son oraison funèbre, David dit que ce juste est tombé de la main des voyous, alors pourquoi ne les punit-il pas ? Il faut remarquer plusieurs détails, dans ce récit. D´abord, ils ont tué Avner près d’un endroit qui s’appelle \ »shaar\ », une porte. Or, nos Maîtres font remarquer que, dans la Torah, shaar fait toujours allusion à un tribunal. Car les juges sont responsables de la porte de la cité, qu´elle soit bien gardée, et donc de la morale du peuple. Yohav a amené Avner à un tribunal qui l´a jugé coupable et condamné à mort.

Pourtant, selon le din de rodef, la loi du poursuivant, si un homme en poursuit un autre pour le tuer, on a l´obligation d´aider le poursuivi et, s´il le faut, de tuer le poursuivant. De plus, le poursuivi a le devoir de sauver sa vie. Avner avait donc le devoir de tuer Asahel qui courait derrière lui pour le tuer. De plus, il a prévenu Asahel à plusieurs reprises, avant de le tuer. Mais Yohav argumente qu´un homme comme Avner n´était pas réellement en danger, et qu´il pouvait se défendre d´Asahel sans le tuer ; il n´a donc pas la couverture du rodef, et il est un assassin.

La Torah précise aussi qu´ils ont amené Avner à un endroit qui s’appelle \ »le puits et les ronces\ ». Nos Maîtres expliquent pourquoi ces mots font allusion à 2 moments essentiels où David démontrait à Shaül qu´il lui était resté fidèle et ne lui voulait pas de mal, et c´est Avner qui convainquit Shaül que David mentait. L´erreur de jugement d´Avner causa de très nombreux morts en Israël, et même une guerre civile de plusieurs années. Il lui est aussi reproché d´avoir nommé Mefiboshet comme roi, notamment parce qu´il n´avait pu prendre la femme de Shaül.

Yohav avait donc raison de tuer Avner. Mais, alors, pourquoi David l´appelle-t-il \ »ordure\ » ? Il est répété 2 fois qu´Avner a été tué parce qu´il avait tué Asahel, et il est même ajouté la 2nde fois \ »à la guerre\ ». Or, le din de rodef s’applique seulement dans une situation de paix, où un civil poursuit un autre civil, alors qu´il s´agissait ici d´une guerre, où un soldat poursuit un autre soldat pour le tuer ! Dans une guerre, sur un champ de bataille, il n´y a aucune interdiction de tuer celui qui veut nous tuer ! Certes, les hommes d´Avner et ceux de Yohav étaient partis ensemble à la piscine, mais Avner a proposé de faire une bataille qui a mal tourné. Il s´agissait de 2 généraux d´armée soumis à 2 rois différents, dont l´un voulait tuer l´autre, ce qui est donc une guerre. David est un vrai dirigeant, car il a la capacité d’interpréter une situation, de savoir quel nom exact lui donner, pour définir comment réagir.

Nous avons vu que la grandeur de David est de toujours dépasser le visible pour remonter à la source des problèmes. Yohav a cru faire de même, en remontant à la source des motivations et du comportement d´Avner, afin de montrer qu´il est un personnage dangereux. Mais David nous apprend ici que l´on doit remonter à la source, par une analyse subjective ou spirituelle de la situation, seulement pour soi-même et sa propre relation avec Hachem. Au contraire, pour ce qui concerne les autres, et surtout contre eux, il faut se servir d´une analyse objective de la situation. Pour condamner quelqu’un, la Torah ne nous autorise pas à chercher d’autres raisons que la situation concrète, sur le terrain.

David sait toujours où se trouve le point de connexion : où s´arrête le Divin et où commence l´homme. C’est pourquoi il est mashia’h, car le mashia’h vient pour dévoiler le point de rencontre parfait entre les hommes et Hachem. Il aura la sagesse de gouverner concrètement un peuple qui a encore des besoins terrestres. Et David est le seul qui n’ait jamais fauté dans ce domaine, en tant que dirigeant.


30 novembre -0001