23 Mai 2012 Preparation au Don de la Torah -Troisieme cours-Respecter l´homme plus encore que servir D.

0 vues

MP4 MP3 Nous voyons aujourd’hui la préparation des 3ème et 4ème jours, avec 3 nouveaux enseignements fondamentaux.

Moshé remonte vers Hachem et Lui rapporte la réponse du peuple : « tout ce qu’Hachem nous demande, nous le ferons ». Bien sûr, Hachem connaissait déjà la réponse du peuple ! Mais, grâce à l’explication magnifique de Rachi, nous comprenons qu’Hachem, avant même de demander qu’on Le respecte, fait la preuve du respect absolu qu’Il a pour l’homme : Il montre l’importance qu’Il donne au peuple et à sa réponse ! C’est la base d’une religion authentique : Hachem ne nous demande pas de nous annuler, ni de nous mortifier, ni de renoncer à nous marier, ou à ce qui fait l’essentiel de l’humain. Au contraire, dans le judaïsme, Dieu s’intéresse à l’homme, Il nous écoute et nous respecte.

Par la lecture des versets, et les commentaires extrêmement profonds de Rachi, le Rav nous donne deux autres clés fondamentales :

D’abord, Hachem est éminemment pédagogue. Il proposa au peuple, simplement, le langage de la raison. Mais le peuple, par sa décision, sut se connecter à Hachem au-delà de la raison : « nous aussi, nous voulons voir notre Roi ! »

Car Dieu veut, non imposer, mais nous permettre de comprendre, par nous-mêmes, quelles sont « les bonnes décisions, qui sont tellement importantes qu’elles doivent venir du plus profond de notre être, alors que nous avons toutes les bonnes raisons pour agir en sens inverse. Et, parfois même quand Hachem nous dit de ne pas faire quelque chose, être capables, comme le peuple, de comprendre que tout l’enjeu de notre vie passe par cette décision illogique mais fondamentale, qui va construire tout notre avenir ! »

Dieu nous respecte mais, en même temps, Il nous demande de prendre conscience des forces immenses qui sont en nous, et de nous engager avec Lui au-delà de la raison, parce que nous aurons su nous enraciner dans quelque chose qui dépasse l’entendement. Notre compréhension est au niveau du nain que nous croyons être, mais notre action est au niveau du géant qui est caché en nous, et que Dieu sait être là.

Le 3ème point fondamental est ce qu’Hachem dit à Moshé : « grâce au don de la Torah, ils auront confiance en toi à tout jamais », verset dont le Rambam donne une explication époustouflante : « le peuple ne croyait pas en Moshé à cause de tous les prodiges, car celui qui a besoin de miracles pour croire, cela prouve qu’il a un cœur malade » ! C’est seulement le don de la Torah qui fonda leur confiance en Moshé !

C’est la force du judaïsme : nous avons interdiction absolue de fonder notre engagement sur le miracle, ou sur toute autre manifestation du divin. Nous devons nous accrocher à la Torah de Moshé, et à aucune autre. C’est cela la clé de la réussite d’Israël.


30 novembre -0001