25 Juin 2012 -Paracha Houkat- La delivrance en un clin d´oeil

0 vues

MP4 MP3 Dans cette paracha, est décrété que Moshé n’entrera pas en Eretz, et il est raconté la faute qui lui coûta cette punition. Les événements de la paracha et ce décret sont, à 1ère vue, complètement incompréhensibles. C’est ce que signifie son titre : ‘Houkat, partie des lois qui s’enracine dans des hauteurs de sagesse telles que nous ne pouvons encore les comprendre, et cela jusqu’à la Délivrance finale.

On est ici à la fin des 40 ans dans le désert, et le peuple est près d’entrer en Eretz Israël. Toute la génération sortie d’Egypte a disparu, en punition de ses révoltes continuelles contre Hachem. Or, on voit que la nouvelle génération n’en a pas tiré la leçon car, lorsque Myriam meurt, et que le rocher cesse de donner de l’eau, cette nouvelle génération se révolte à son tour et, elle aussi, regrette l’Egypte ! Moshé se met en colère et frappe le rocher, au lieu de seulement lui parler, comme Hachem le lui avait dit. De l’eau sortit en abondance, mais Moshé fut puni par Hachem, et n’entra pas en Eretz Israël.

Hachem lui reproche : « SI TU AVAIS PARLE AU ROCHER, J’AURAIS ETE SANCTIFIE AUX YEUX DE TOUT ISRAEL » : Rashi et nos Maîtres donnent la clé suivante : en voyant le rocher donner de l’eau, « Israël aurait compris… nous devons écouter Hachem et faire Sa volonté. » Explication incompréhensible car, pendant 40 ans, ils ont vu un rocher donner miraculeusement de l’eau, et ils ont quand même voulu retourner en Egypte. De plus, ils n’avaient cessé de voir des miracles, dans le désert, comment ce rocher qui donne de l’eau aurait pu, soudain, les réveiller ? La raison pour laquelle Moshé est puni, est donc un ‘Houkat, incompréhensible. Et les Maîtres d’Israël en donnent une explication complètement au-delà de l’entendement.

Par ailleurs, il y a un principe fondamental, dans la Torah, selon lequel les punitions ont toujours un lien profondément logique avec la faute. Quel est donc le lien entre la Terre dont Moshé est privé, et le rocher qu’il a frappé au lieu de lui parler ?

La Torah met en évidence ici un enseignement d’une puissance qu’on ne peut même pas imaginer. Pour se réveiller, l’âme (la dimension spirituelle en nous) a des chemins que la logique humaine ne peut comprendre. Hachem dit à Moshé : tu n’as rien compris au fonctionnement complètement imprévisible d’une âme qui peut se réveiller par des moyens totalement illogiques et impossibles. Pourquoi le peuple devait-il se réveiller à ce moment précis ? Et pourquoi de cette manière ? C’est au-delà de l’entendement, et on ne doit pas chercher à comprendre.

C’est pourquoi Moshé ne pourra entrer en Eretz Israël car, sur cette Terre, il est interdit de se décourager d’Israël. A tout moment, le réveil est possible, même par le moyen le plus incompréhensible. Moïse est un modèle, et c’est ce que sa punition devait nous enseigner. C’est une leçon d’amour et d’espoir. Hachem nous apprend à ne pas juger Israël, car nous n’en connaissons pas toutes les possibilités et les ressources ; et, aussi, à ne jamais nous désespérer d’une âme, car l’âme échappe à toute logique humaine. Même si j’ai parlé 1000 fois à quelqu’un, c’est peut-être la 1001ème fois qui va le sauver.

C’est pourquoi il est dit que le Mashia’h viendra quand le monde sera désespéré de la Délivrance. Car il faut que toutes les raisons logiques aient disparu. Nos Maîtres disent qu’il y aura, auparavant, une suite d’événements que l’on n’aurait pu imaginer. Le monde échappe au contrôle et à la prévision, et c’est ce qui le prépare au véritable dévoilement de l’impossible qui va devenir réalité. Nous voyons déjà que, partout, l’impossible commence à se réaliser (même si c’est, pour l’instant, surtout du côté du mauvais, mais nous le verrons aussi du côté positif).

Ils ont beau comploter autant qu’ils le veulent contre nous, Hachem est avec nous et tous leurs complots seront déjoués. Comme le disent nos Maîtres, notre Délivrance se fera en un instant, « le temps de cligner de l’œil » !


30 novembre -0001