3 Janvier 2013 -Paracha Chemot- Touchez pas a mon Peuple !

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Hachem demande à Moshé d´accepter la mission d´être le premier libérateur d´Israël. \ »Tu diras à Israël \ »Je vous ferai monter de l´oppression égyptienne…\ » Ils écouteront ce que tu leur diras… mais Je te préviens que Pharaon ne t´écoutera pas…\ » Rashi commente : Hachem lui dit que les anciens \ »écouteront sans aucune difficulté.\ » Pourtant, Moshé répond : \ »ils ne me croiront pas, ils n´écouteront pas ma voix, et ils diront : Hachem ne S´est pas manifesté à toi\ »

\ »Hachem lui dit : qu´as-tu dans la main ?\ » \ »Un bâton\ ». \ »Mets-le par terre.\ » Il se transforma en serpent, et Moshé s´enfuit.\ » Il prit conscience que ce qu´il avait vu comme un vrai bâton est devenu un vrai serpent ! \ »Prends-le dans ta main\ », et il se transforma à nouveau en bâton. \ »Ils te croieront, quand ils verront ce signe. Ils sauront que Je me suis manifesté à toi\ ». Hachem lui dit une 2ème fois : \ »mets ta main sur ta poitrine et sors-la\ » : il la sortit, et elle était blanche. \ »Remets ta main\ » puis, quand il la sortit, elle était guérie. \ »S´ils ne croient pas la voix du 1er signe, ils croiront la voix du 2ème signe.\ » Pourquoi Hachem parle-t-Il de voix, alors qu´il s´agit de signes ? De plus, Hachem avait dit \ »ils te croiront\ », par le simple fait de parler. Que vont changer les signes ? Que vont-ils rajouter ?

Rashi explique qu´en réalité, les signes étaient pour Moshé, et non pour Israël. Moshé a parlé de façon négative sur Israël, en disant \ »ils ne me croiront pas\ », et Hachem a voulu lui faire comprendre qu´il s´est comporté comme le serpent. Rashi commente que le 2nd signe, celui de la main décolorée est le même que celui qui frappa Myriam, plus tard, lorsqu´elle parla mal de son frère. Ces signes étaient pour Moshé, afin qu´il se convainque LUI-MEME qu´ils le croiront, et que SA VOIX devienne crédible quand il parlerait. Les signes s´appellent des \ »voix\ » car, explique Rashi, Hachem dit à Moshé : \ »tu vas leur parler des signes ; tu auras le courage de leur expliquer comment Je t´ai puni quand tu n´as pas voulu Me croire. Et tu leur diras \ »pour vous j´ai été puni, car j´ai osé mal parler sur vous, alors ils te croiront.\ » Car ce peuple a déjà eu l´expérience de ce qui se passe, quand quelqu´un vient leur faire du mal, comme Pharaon et Aviméleh, quand ils ont pris Sarah et ont été frappés par cette décoloration.

Rashi commente : il faut un libérateur, mais il n´est pas convaincu qu´il peut délivrer. Le vrai problème n´est pas chez le peuple mais, dit la Torah, ce sont ceux qui devraient délivrer les autres, et devraient avoir la fonction de libérateur, qui n´y croient pas. De même, s´il y a toujours en Israël des Juifs qui profanent Shabbat, la faute est chez nous, religieux, et pas chez les non-religieux.

Mais pourquoi Moshé a-t-il besoin de 2 signes ? Cela signifie qu´il a deux problèmes, même s´ils font partie, tous les 2, du lashon hara. Cela montre qu´il y a 2 types de lashon hara, 2 types de faute : la mauvaise parole du type na´hash, et la mauvaise parole du type Myriam.

Rashi explique que le signe du serpent signifie : \ »es-tu sûr que tu as un bâton, dans la main ? Alors, je vais te montrer que c´est autre chose qui est dans ta main. Car ce que tu vois n´est pas toute la réalité.\ » Certes, Moshé savait que le peuple était dans un état moral et spirituel catastrophique, mais Hachem ne voit pas Israël de la même façon. Malheur à l´homme qui se désespère de l´autre, car le peuple juif a des ressources telles qu´il peut toujours rebondir. C´est quand nous serons désespérés et croirons que tout est fini pour nous, que le Mashia´h viendra. C´est quand on pensera qu´Israël est fini, qu´il rebondira et deviendra le peuple du Messie. Ce que nous voyons des Juifs et d´Israël est seulement l´extérieur superficiel, car c´est seulement la surface du Juif qui est touchée, et non son intériorité. Le Rabbi disait qu´aujourd´hui, tout le peuple est prêt à faire téshuva, mais il n´a pas encore rencontré de vrais maîtres, et c´est nous qui avons un problème.

Le lashon hara de Myriam est différent. De même qu´Hachem dira à Myriam : pour qui te prends-tu pour oser parler ainsi de Moshé ? De la même façon, Hachem reproche à Moshé : comment oses-tu juger ainsi ce peuple? Même si ce que tu dis est vrai, c´est un jugement d´orgueil, et seul Hachem peut critiquer Son peuple. A ce moment-là, Moshé comprit la grandeur d´Israël !

La Torah nous met donc en garde, à la fois contre une vision négative d´Israël, et aussi contre l´orgueil d´ouvrir sa bouche contre Am Israël. Quand on parle mal d´Israël, on devient un serpent.

Enfin, le Rav explique comment la Délivrance se fait sous le Shem Awayé, dévoilement d´Hachem qui change les règles de la nature et les normes de l´histoire. \ »Tout ce que J´ai fait, Je l´ai fait avec Mon nom, Awayé.\ »


30 novembre -0001