Esclaves brisez vos chaines! -Michpatim- 21 Janv 2014

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : C´est la première paracha après le don de la Torah. Elle nous en révèle le pourquoi, le secret et LE message fondamental, par un enseignement extraordinaire. La Torah nous dit tout de suite : je ne suis pas une religion ! En effet, au lieu de nous parler de la relation avec D, elle nous explique la relation entre l´homme et l´homme ! Car elle a été donnée pour construire un monde meilleur, où l´homme ne dévorera plus son semblable. Nos Maîtres nous montrent, d´ailleurs, que nous avons reçu deux Tables identiques qui mettent au même niveau les commandements concernant la relation avec l´homme, et ceux relatifs à la relation avec D. Et ces dix Paroles doivent être lues comme une échelle comportant dix échelons : avant de monter et arriver à la relation avec D, il faut passer par les échelons concernant le prochain. Aimer D est l´aboutissement d´un long travail à travers l´humain. Comme nous sommes avec l´autre, c´est ainsi que nous sommes avec D !

Pour construire le monde, il pourrait y avoir deux modes de pensée et d´action : l´approche pragmatique, d´abord, qui s´intéresse à ce qui existe. Mais l´inconvénient est que la réalité change constamment et que, dans un tel système, il n´y aurait plus de valeurs stables, plus de critères sûrs. Ce serait l´anarchie morale. C´est le choix de l´occident, et c´est pourquoi il s´effondre. L´approche opposée serait une morale immuable, mais le problème est qu´elle ne tiendrait pas compte des changements du monde. Le Judaïsme a su réaliser ce pari impossible, de bouger sans bouger, d´être immuable tout en se transformant ! On remarquera que, le seul domaine où la loi ait changé, c´est celui des relations humaines (suppression des châtiments corporels, de la polygamie….), car l´homme bouge, et la loi en tient compte. Par contre, D, Lui, ne change pas, de sorte que tout ce qui concerne la relation avec Lui ne peut changer !

Le premier commandement que nous ayons reçu est \ »Je suis Celui qui met fin à l´esclavage de l´homme par l´homme, le D de la liberté !\ » Pourtant, notre paracha commence par \ »et quand tu acquerras un esclave juif, il travaillera pour toi six ans et la septième année, tu le libèreras.\ » Mais comment peut-il y avoir des esclaves juifs ?! La Torah nous montre, ici, qu´elle ne cherche pas à être un modèle de perfection au-dessus du monde, mais qu´elle entre dans le monde, le travaille et le fait avancer de l´intérieur ; elle l´amène à la lumière, mais en passant par ce qu´il est aujourd´hui, comme il est. Car toute l´économie du monde fonctionne seulement sur l´esclavage ! Il a changé de forme, mais c´est toujours le même fond. Par des salaires bas, et un système où l´homme ne pense qu´à travailler pour manger, nous sommes transformés en esclaves, sans même que nous nous en rendions compte. Par ce texte, D nous dit : cela prendra des millénaires pour arriver à changer la mentalité des hommes, pour en faire des hommes libres ! Car, dans la majorité des cas, ce sont les esclaves eux-mêmes qui ont choisi de l´être !

La Torah nous parle d´un homme qui est acheté pour six ans. Il est dit que, la septième année, il est obligé de sortir. Mais, comme la Torah connaît le cœur de l´homme, elle ajoute immédiatement : \ »s´il ne veut pas sortir… tu lui feras un trou dans l´oreille, avec un anneau où sera écrit : je suis un éved\ ». Car l´oreille qui a entendu sur le Mont Sinai \ »Je suis Celui qui te sort de la maison d´esclavage\ », mérite d´être trouée, si cet homme veut rester néanmoins esclave ! Il nous est montré, ici, que c´est l´homme qui veut le mal, car il préfère la sécurité, et il est très difficile de le changer. On ne peut le transformer du haut vers le bas, mais seulement du bas vers le haut, en entrant en lui et dans son système, en l´accompagnant avec patience. Hachem veut nous libérer de l´esclavage, mais Il sait qu´Il doit d´abord nous y laisser pendant un temps, afin de nous montrer que ce n´est pas le maître qui veut nous maintenir en esclavage, mais c´est nous qui voulons y rester !

Mais, au moment du Yovel, du Jubilé, c’est-à-dire à la 50ème année, cet homme sera obligé de sortir, car il aura eu tout le temps pour comprendre. 50 fait allusion à la 50ème porte, à la Bina, à la Délivrance qui est la dimension messianique. Alors, l´humanité entière entrera dans la libération.

Certes, nous avons l´ordonnance de mettre fin à l´esclavage, mais la Torah nous dit en même temps : cela prendra des millénaires, jusqu´à ce que l´homme se libère ! Elle est le moyen pour y parvenir.


30 novembre -0001