La force d´une femme -Rahel- 15 Oct 2013

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Pourquoi Rahel est-elle enterrée à Bethléhem ? Elle est la mère de Yossef et Benyamin. Pourquoi donc est-elle enterrée dans l´une des villes les plus célèbres du territoire de Yehuda, où est né le roi David ?

L´un de nos textes dit qu´avant de mourir, Rahel vit en prophétie la destruction du 1er temple et l´exil de Babylone, où les Juifs partiraient à pied, enchaînés, et passeraient par Bethléhem. C´est pourquoi elle demanda à Yaakov de l´enterrer à cet endroit. \ »Je veux que, lorsque les exilés passeront devant ma tombe, ils puissent prier en invoquant mon nom, pour demander à Hachem de les ramener en Israël.\ »

Un verset d´Esaïe dit : \ »sèche tes larmes, Hachem a entendu tes prières, et tes enfants reviendront dans leurs frontières\ ». Un verset de la Bible est vrai pour toutes les générations, il englobe toute l´histoire, et donc tous les exils d´Israël, surtout le nôtre où, grâce à nos prières sur le tombeau de Rahel, nous revenons sur notre Terre. En effet, dans la dimension céleste invisible, cette force agissante qui permet notre retour, c´est son intercession en notre faveur, depuis 2600 ans. Les Maîtres du Talmud disent que, \ »si ce n´était la prière des morts pour les vivants, le monde aurait disparu depuis longtemps\ ». Hachem a confié à Rahel les prières concernant notre retour. Or, c´est l´essentiel car le retour signifie la Délivrance finale, et c´est ce dont nous avons le plus besoin, dans tous les domaines. Tous les problèmes sont liés à cette maladie qu´est l´exil; et \ »le retour amène la guérison dans le monde\ ». Hachem a donc confié à une jeune femme la mission la plus extraordinaire qui soit, qui est l´essentiel du sens de la création et de l´histoire d´Israël. Mais pourquoi à elle ? Qu´y a-t-il de tellement spécial chez elle ?

On le comprend déjà par son enterrement, puisque ce sont les enfants de Léa, de la tribu de Yehuda, qui passeront par là, dans leur départ en exil. Les 10 tribus avaient déjà été exilées, 50 ans auparavant, pas Sanchérib. Léa, quant à elle, est enterrée à Hevron, avec Yaakov. Rahel a accepté d´être là, toute seule, pour prier pour les enfants de sa concurrente, Léa, qui avait pris sa place le jour de son mariage avec Yaakov, après 7 années de travail pour l´épouser. Et elle prie pour les enfants de Yehuda qui fit tellement de mal à son fils Yossef. Elle incarne le sommet du don de soi et de l´amour désintéressé.

Rahel sut pardonner, c´est pourquoi elle peut prier pour le pardon des enfants d´Israël. L´annulation de soi, l´abnégation, est la qualité qui va permettre la fin de l´exil et notre retour. Mais pourquoi fallait-il cette qualité en particulier, plutôt qu´une autre ? D´abord parce qu´elle est extrêmement rare. Et, surtout, on remarquera que toutes les autres qualités repoussent un défaut (le ´hessed va contre l´égoïsme, la vérité repousse le mensonge, etc… chacune œuvre pour construire la mida inverse d´un défaut). Au contraire, Rahel était dans son bon droit de ne pas céder sa place. Il n´est nullement demandé de renoncer à ce qui est à nous, surtout quand on veut nous le prendre par le mensonge ou une faute. Léa se comportait mal. Pourtant, Rahel, en voyant qu´on voulait lui prendre son mari, sut se comporter avec grandeur et noblesse, pour ne pas faire honte à sa sœur.

Rashbi dit que \ »mieux vaut pour un homme être brûlé vif, plutôt que de faire honte à autrui en public.\ » Faire honte à quelqu´un est la pire des choses car, dans chaque homme authentique, quelles que soient ses fautes, il y a l´image divine. Comment puis-je humilier l´autre, puisque j´humilie l´image d´Hachem qui est en lui ? Quand je fais honte au fils du roi, je fais honte au roi lui-même et à tout ce qu´il représente ! Je peux réagir et punir, mais pas faire honte et humilier, abaisser. Le méchant, au contraire, veut humilier car, à travers l´homme, c´est D qu´il attaque.

Rahel signifie au Maître du monde : de la même manière que je ne me suis pas arrêtée au mal que ma soeur m´a fait, et j´ai su voir tout le potentiel et ce qu´il y a de divin en elle, Toi aussi, Tu dois voir l´étincelle divine dans Ton peuple !

La force libératrice, c´est la prise de conscience que nous sommes porteurs d´une force incroyable, qui se trouve aussi dans l´autre. Ainsi, au lieu de regarder ce qui nous exaspère, ou les fautes des autres, nous cherchons l´étincelle divine qui est en eux.

La Hiloula de Rahel illustre à la perfection la recherche de l´étincelle et de la grandeur de l´autre, et la volonté de ne jamais l´humilier. Que nous puissions tous avoir cette force !


30 novembre -0001